PUBLICATIONS UNE ÉTUDE SUR-MESURE ? ABONNEMENTS DÉCOUVRIR XERFI BLOG CONTACT
Assurance - banque - financeInnovations - technologiesImmobilier - constructionAgroalimentaire - biens de consoDistribution - luxe - médiaServices aux ménages - santé - loisirsServices aux entreprisesIndustrie - énergie - transportsEmploi - relations sociales TOUT LE CATALOGUE
0Connexion
PUBLICATIONSRESULTATS


FIL D'INFO - LE BLOG DES SECTEURS

L'actualité des secteurs, analyses économiques et prévisions des experts de Xerfi.
< Revenir sur le blog
EMPLOI ET RH

Destructions d'emplois à prévoir dans le commerce de détail d'habillements et maroquinerie

Publié le 12 Avril 2021




De nouvelles destructions d’emplois à prévoir

Malgré le soutien massif de l’État, les effectifs des commerces de détail d’habillement, de chaussures et de maroquinerie seront pénalisés par la détérioration de l’activité sectorielle et continueront de se réduire, pour tomber en-dessous de 184 000 salariés d’ici 2022 (-4,5% depuis 2019). Lourdement pénalisée par la fermeture des « magasins non essentiels » pendant les deux périodes de confinement (printemps et novembre) mais également par l’absence de flux touristiques, l’activité des commerces de détail en habillement, chaussures et maroquinerie a brutalement décroché en 2020. Pour ces commerçants, les ventes peuvent difficilement être reportées. Hors confinements, l’activité des détaillants spécialisés a été affectée par la crise en raison des mesures sanitaires mises en place (limitation du nombre de clients, mise en quarantaine des vêtements, port du masque obligatoire) qui ont limité la fréquentation et perturbé le bon fonctionnement de l’activité. De plus, les pressions sur le pouvoir d’achat des ménages ont pesé sur les achats de vêtements. Certes, le dispositif de chômage partiel a permis de très largement préserver les CDI, mais de nombreux contrats courts n’ont en revanche pas été renouvelés tout au long de l’exercice 2020. En outre, les enseignes en difficulté depuis plusieurs années ont rapidement annoncé de vastes plans de restructuration. Cela est particulièrement vrai dans le prêt-à-porter. La Halle et Kidiliz (3 Pommes, Absorba, Catimini, etc.) ont par exemple récemment annoncé la suppression de respectivement plus de 2 000 et 1 000 postes. Dans le même temps, l’enseigne Celio a prévu de fermer plus d’une centaine de magasins, engendrant la suppression de près de 400 emplois. La baisse de la prise en charge du chômage partiel début 2021 et l’arrivée à échéance de nombreuses charges reportées ces derniers mois devraient rapidement accentuer les difficultés de nombreux détaillants et accélérer l’érosion des effectifs sectoriels (-3,5% en 2021).

 

 

Des salaires peu attractifs

Avec un salaire net annuel moyen de 20,8 k€ en 2016, les salariés du commerce de détail d'habillement, de chaussures et de maroquinerie perçoivent l’une des rémunérations moyennes les plus faibles en France. Cette situation s’explique en partie par la surreprésentation des employés dans le secteur (62% contre 47% pour le commerce de détail dans son ensemble) et le profil des actifs (forte proportion de jeunes et de personnes peu diplômées). Le faible niveau du salaire moyen est aussi le résultat de politiques salariales peu attractives. En effet, à niveau de catégories socioprofessionnelles équivalentes, les employés des commerces de détail d'habillement et de chaussures percevaient une rémunération inférieure à celle de leurs homologues dans l’ensemble du commerce de détail. Seuls les employés travaillant chez les détaillants de maroquinerie touchaient un salaire plus élevé.

Par ailleurs, la montée en puissance du e-commerce et le déploiement de dispositifs web-to-store (e-réservation, click & collect, etc.) et store-to-web (bornes digitales en rayon, ship from store, etc.) imposent aux actifs du commerce de détail de monter en compétence et de maîtriser de nouveaux outils numériques. Les vendeurs sont ainsi de plus en plus nombreux à être dotés de tablette ou de smartphone avec des applications leur permettant de consulter en temps réel la disponibilité de leurs stocks, de finaliser une transaction avec un client ou encore de préparer l’expédition d’un colis. Malgré une lourde chute de l’activité en 2020, les revalorisations salariales dans le commerce de détail, souvent actées dès le début d’année, sont restées soutenues (+1,5%). La reprise progressive de l’activité à partir de 2021 et la situation financière délicate de nombreux détaillants inciteront les professionnels du secteur à faire preuve d’une certaine modération salariale jusqu’en 2022 (+1% par an).

 



PRÉVISIONS SECTORIELLES

vidéoCommerce de détail : rebond soutenu de l'activité

PRÉVISIONS SECTORIELLESContrecoup de la chute d’activité observée en 2020, le chiffre d’affaires du commerce de détail enregistrera un net rebond en 2021 (+8%). D’une part, les commerçants [...]

09/07/2021

VIDÉO

3749726
vidéoDistribution de l'optique : vers le grand chambardement

VIDÉOLa crise sanitaire va durablement impacter les parcours clients dans la distribution d’optique, selon les analyses de la dernière étude Xerfi-Precepta sur ce secteur, [...]

04/07/2021

VIDÉO

3749732
vidéoJusqu'où ira l'expansion effrénée des enseignes de bazar et de déstockage ?

VIDÉOMalgré l’arrivée de nouveaux acteurs, à l’image de KLO et Miniso, les principales enseignes de bazar et de déstockage affichent des objectifs de croissance toujours aussi [...]

28/06/2021

Information

x

CONFIRMATION D’AJOUT AU PANIER

x
Caddie 0

L'étude a bien été ajoutée au panier.

Voir mon panier et acheter > < Continuer mes achats

STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Le groupe Xerfi utilise et stocke des informations non sensibles (par exemple : adresses IP, données de navigation, identifiants) obtenues par le dépôt de cookies ou technologie équivalente sur votre appareil. L’utilisation de ces données nous permet de mesurer notre audience et de vous proposer des fonctionnalités et des contenus personnalisés.

Les données stockées par Xerfi ne sont en aucun cas partagées avec des partenaires ou revendues à des tiers à des fins publicitaires.

Vous pouvez librement donner, refuser ou retirer à tout moment votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

ACCEPTER PERSONNALISER

PERSONNALISEZ LE STOCKAGE
DE VOS DONNÉES

Cookies Google AnalyticsCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation anonymes du site Xerfi afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies de personnalisation du parcours de visiteCes cookies nous permettent de vous proposer, en fonction de votre navigation sur le site, des contenus et/ou des offres de produits et services les plus adaptés à vos centres d’intérêt.

Vous pourrez librement et à tout moment modifier votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

VALIDER ANNULER