PUBLICATIONS UNE ÉTUDE SUR-MESURE ? ABONNEMENTS DÉCOUVRIR XERFI BLOG CONTACT
Assurance - banque - financeInnovations - technologiesImmobilier - constructionAgroalimentaire - biens de consoDistribution - luxe - médiaServices aux ménages - santé - loisirsServices aux entreprisesIndustrie - énergie - transportsEmploi - relations sociales TOUT LE CATALOGUE
0Connexion
PUBLICATIONSRESULTATS


FIL D'INFO - LE BLOG DES SECTEURS

L'actualité des secteurs, analyses économiques et prévisions des experts de Xerfi.
< Revenir sur le blog
EMPLOI ET RH

De nombreux plans de restructuration dans le traitement des métaux et l'usinage

Publié le 18 Mai 2021




De fortes menaces sur l’emploi sectoriel d’ici 2022

Le secteur du traitement des métaux et de l’usinage apparaît comme une victime collatérale de la chute historique de l’activité en 2020 de ses principaux donneurs d’ordres (industries automobile et aéronautique, construction, fabrication de machines). Pendant le confinement du printemps, le secteur a drastiquement réduit la voilure en raison de la fermeture des usines de ses clients. L’industrie automobile tournait par exemple à 10% de ses capacités de production. Et le choc a été encore plus rude dans l’aéronautique, mettant à mal l’ensemble de la chaîne de sous-traitance. Face aux baisses de cadences consécutives à des débouchés asséchés, les spécialistes du traitement de métaux et de l’usinage n’ont eu d’autres choix, dans un premier temps, que de recourir massivement aux mesures de chômage partiel, à l’instar de Figeac Aéro dont 50% à 70% des salariés ont été concernés. D’autres ont momentanément fermé leurs usines fin mars-début avril, à l’image du groupe Prestia et des filiales françaises d’Hill & Smith. La perspective de réduction durable de la demande a incité les professionnels à se restructurer. Les plans de licenciement ont ainsi été nombreux parmi les équipementiers aéronautiques spécialisés dans l’usinage : 320 postes concernés pour Figeac Aéro à Figeac (46), 306 pour Mecachrome sur 4 sites avec une fermeture d’usine, 213 pour Mecafi ou encore 200 pour Lauak. Dans ces conditions, l’emploi sectoriel s’est dégradé de 3% en 2020. L’année 2021 s’annonce encore plus compliquée avec une diminution des effectifs de 6% selon Xerfi. En effet, les restructurations et les défaillances risquent de se multiplier, comme en témoigne l’annonce en janvier 2021 par le groupe Sumpar de la suppression de près d’une cinquantaine de postes au sein de son site de Boos (76).

 

 

Des salaires au-dessus de la moyenne mais qui augmenteront peu du fait de la crise

Au sein du secteur du traitement de métaux et de l’usinage, le salaire annuel moyen s’élevait à 27,3 k€ annuels par ETP en 2015. En comparaison avec l’ensemble de l’économie, les conditions salariales sont plutôt attractives puisque toutes les catégories socioprofessionnelles, exceptés les cadres, gagnent davantage, en moyenne, que leurs homologues évoluant dans d’autres domaines d’activité. Cette situation résulte de la présence de conventions collectives avantageuses et de tensions dans le recrutement.

À l’horizon 2022, les revalorisations salariales seront modérées en raison de la crise. Alors qu’ils avaient progressé en moyenne de 1,9% par an sur la période 2010-2019, les salaires augmenteront en moyenne de 1,4% entre 2020 et 2022. Les industriels du secteur vont en effet chercher à comprimer leur masse salariale en limitant les hausses de salaires et en renégociant les avantages sociaux afin de préserver leurs marges.

Les processus de production de nombreux pans de la sous-traitance industrielle, notamment dans le traitement de métaux et l’usinage, restent très artisanaux. Toutefois, ils sont amenés à évoluer dans les prochaines années avec la sécurisation des chaînes de valeur, notamment dans l’aéronautique, l’essor des outils numériques ou encore l’arrivée d’innovations de rupture comme la fabrication additive. Le besoin de profils très qualifiés va alors se faire sentir, améliorant ainsi l’attractivité des métiers de cette industrie, en la rendant plus « moderne ».



VIDÉO

3749697
vidéoLe boom de la location sur le marché des ouvrages de la tonnellerie

VIDÉOLes tonneliers sont confrontés à un environnement particulièrement mouvant. Déjà, le millésime 2020 a été mauvais. En progression ininterrompue depuis une dizaine [...]

14/06/2021

CONJONCTURE

vidéoVers une forte appréciation de l'Euro en 2021

CONJONCTUREL’euro s’est nettement apprécié vis-à-vis du dollar depuis l’été, atteignant en décembre et janvier 2021 un point haut depuis avril 2018, à 1,22 dollar. [...]

18/05/2021

EMPLOI ET RH

vidéoEmballages plastiques : nouvelles baisses des effectifs à l'horizon 2022

EMPLOI ET RH Engagés dans un processus d’automatisation de la production et confrontés à la montée en puissance de la concurrence des substituts ainsi qu’à la hausse de la [...]

18/05/2021

Information

x

CONFIRMATION D’AJOUT AU PANIER

x
Caddie 0

L'étude a bien été ajoutée au panier.

Voir mon panier et acheter > < Continuer mes achats

STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Le groupe Xerfi utilise et stocke des informations non sensibles (par exemple : adresses IP, données de navigation, identifiants) obtenues par le dépôt de cookies ou technologie équivalente sur votre appareil. L’utilisation de ces données nous permet de mesurer notre audience et de vous proposer des fonctionnalités et des contenus personnalisés.

Les données stockées par Xerfi ne sont en aucun cas partagées avec des partenaires ou revendues à des tiers à des fins publicitaires.

Vous pouvez librement donner, refuser ou retirer à tout moment votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

ACCEPTER PERSONNALISER

PERSONNALISEZ LE STOCKAGE
DE VOS DONNÉES

Cookies Google AnalyticsCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation anonymes du site Xerfi afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies de personnalisation du parcours de visiteCes cookies nous permettent de vous proposer, en fonction de votre navigation sur le site, des contenus et/ou des offres de produits et services les plus adaptés à vos centres d’intérêt.

Vous pourrez librement et à tout moment modifier votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

VALIDER ANNULER