PUBLICATIONS UNE ÉTUDE SUR-MESURE ? ABONNEMENTS DÉCOUVRIR XERFI BLOG CONTACT
Assurance - banque - financeImmobilier - constructionInnovations - technologiesServices aux entreprisesServices aux ménages - santé - loisirsAgroalimentaire - biens de consoDistribution - luxe - médiaIndustrie - énergie - transportsEmploi - relations sociales TOUT LE CATALOGUE
0
0
Connexion

DERNIÈRES ÉTUDES DE MARCHÉ

RESULTATS

Vous avez un besoin particulier
et souhaitez réaliser une étude sur-mesure ?

specific@xerfi.fr


FIL D'INFO - LE BLOG DES SECTEURS

L'actualité des secteurs, analyses économiques et prévisions des experts de Xerfi.

< Revenir sur la page d’accueil du blog
EMPLOI ET RH

Vers une baisse des effectifs dans la filière énergie

Publié le 09 Février 2021




Erosion de l’emplois d’ici 2022

L’ouverture de la production et de la fourniture de gaz et d’électricité à la concurrence en 2004 et 2007 a fortement joué sur l’évolution de l’emploi dans la filière de l’énergie ces dernières années. L’arrivée de concurrents d’Engie s’est dans un premier temps traduite par des créations de postes grâce aux recrutements effectués par ces nouveaux venus. Les effectifs salariés ont ainsi progressé entre 2007 et 2014. Mais la montée en puissance de ces challengers a par la suite contraint EDF et Engie à décider des réorganisations pour gagner en compétitivité et limiter l’érosion de leurs positions. L’emploi a dès lors reculé de plus de 1% par an en moyenne entre 2015 et 2019, et ce malgré les embauches générées par :

- la montée en puissance des énergies renouvelables (photovoltaïque et éolien) dans la production d’électricité ;

- la bonne tenue des investissements dans les réseaux collectifs de chauffage et de climatisation, à l’origine d’une hausse de la demande adressée aux professionnels de la vapeur et de l’air conditionné.

Les effectifs salariés des secteurs de l’énergie reculeront d’1% à 2% par an d’ici 2022 en raison des effets « indirects » de la crise. En détériorant la situation financière d’EDF et d’Engie, cette dernière alimentera en effet les restructurations menées depuis plusieurs années par ces acteurs. EDF envisage par exemple de geler ses embauches dans le cadre de son plan d’économies « Mimosa ».

 

 

L’industrie nucléaire tente de séduire les nouvelles générations

Sous le feu des critiques suite à des problèmes sur ses chantiers (à l’instar des soudures à refaire sur l’ERP de Flamanville), EDF cherche à rassurer sur la capacité de l’industrie nucléaire à conduire des projets d’envergure. L’énergéticien doit d’autant plus démontrer ses compétences en la matière qu’il attend la décision des autorités sur deux programmes : le « Grand Carénage » (qui vise à allonger la durée de vie des centrales actuelles) et la construction de 6 EPR supplémentaires.

Le groupe a en réaction présenté « Excell » en octobre 2019. Ce plan, doté d’un budget initial de 100 M€ pour la période 2020-2021, prévoit notamment la création d’une université des métiers du nucléaire et le déploiement de dispositifs spécifiques pour le recrutement et la formation de soudeurs. Il faut dire que la filière nucléaire éprouve d’importantes difficultés pour mettre la main sur une main-d’œuvre formée, alors que ses besoins en la matière sont dopés par le vieillissement de ses effectifs. Les opérateurs attribuent en partie ces complications au manque de visibilité et aux craintes sur l’avenir du nucléaire en France, qui désinciteraient les plus jeunes générations à s’engager dans des cursus scolaires souvent spécifiques à cette industrie.

 



VIDÉO

3750116
vidéoStockage de l’énergie : un marché survolté

VIDÉOLa production de batteries explose et les prix ne cessent de diminuer grâce à l’essor de la mobilité électrique. Dans le même temps, la transition énergétique entraîne [...]

22/11/2021

AVIS D'EXPERT

vidéoLe quantique : nouveau graal de l'informatique

AVIS D'EXPERT Rappelons en préambule que l’informatique quantique, qui a connu de sérieuses avancées ces dernières années, est encore une technologie émergente au stade de [...]

22/11/2021

AVIS D'EXPERT

vidéoStockage de l’énergie : une solide filière française de la batterie émerge

AVIS D'EXPERT Oui, concernant le stockage stationnaire. Globalement, le marché mondial de stockage de l’énergie est en plein essor. Les ventes de batteries lithium-ion pour l’automobile [...]

08/11/2021

CONFIRMATION D’AJOUT AU PANIER

x
Caddie 0

L'étude a bien été ajoutée au panier.

Voir mon panier et acheter > < Continuer mes achats

 

x
Merci pour votre message !

Notre équipe met tout en œuvre pour vous répondre dans les plus brefs délais.

STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Le groupe Xerfi utilise et stocke des informations non sensibles (par exemple : adresses IP, données de navigation, identifiants) obtenues par le dépôt de cookies ou technologie équivalente sur votre appareil. L’utilisation de ces données nous permet de mesurer notre audience et de vous proposer des fonctionnalités et des contenus personnalisés.

Les données stockées par Xerfi ne sont en aucun cas partagées avec des partenaires ou revendues à des tiers à des fins publicitaires. Vous pouvez librement donner, refuser ou retirer à tout moment votre consentement en accédant à notre page de gestion des cookies.

ACCEPTER PERSONNALISER REFUSER
x

PERSONNALISEZ LE STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Cookies Google AnalyticsCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation anonymes du site Xerfi afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies de personnalisation du parcours de visiteCes cookies nous permettent de vous proposer, en fonction de votre navigation sur le site, des contenus et/ou des offres de produits et services les plus adaptés à vos centres d’intérêt.

Vous pouvez librement et à tout moment modifier votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

VALIDER ANNULER