PUBLICATIONS UNE ÉTUDE SUR-MESURE ? ABONNEMENTS DÉCOUVRIR XERFI BLOG CONTACT
Assurance - banque - financeImmobilier - constructionInnovations - technologiesServices aux entreprisesServices aux ménages - santé - loisirsAgroalimentaire - biens de consoDistribution - luxe - médiaIndustrie - énergie - transportsEmploi - relations sociales TOUT LE CATALOGUE
0
0
Connexion

DERNIÈRES ÉTUDES DE MARCHÉ

RESULTATS


FIL D'INFO - LE BLOG DES SECTEURS

L'actualité des secteurs, analyses économiques et prévisions des experts de Xerfi.

< Revenir sur la page d’accueil du blog
AVIS D'EXPERT

Le marché du smart building vers de nouveaux sommets

Publié le 08 Août 2022




Comment se présentent les perspectives pour le smart building en France ?

En deux ans, la demande en solutions intelligentes permettant d’optimiser la consommation d’énergie des bâtiments s’est envolée. L’engagement accru des investisseurs et des entreprises en faveur de l’environnement n’y est bien sûr pas étranger. Sans oublier le plan de relance qui fait la part belle aux rénovations énergétiques des bâtiments publics. La prise de conscience de plus en plus partagée que le coût de l’énergie va augmenter structurellement est également un déterminant clé de cette envolée. Tout comme la pression réglementaire, avec en particulier l’entrée en vigueur du dispositif éco-énergie tertiaire et du décret BACS, deux textes qui poussent à l’adoption de dispositifs de smart building dans les grands bâtiments tertiaires. Ce contexte favorable se traduit déjà dans les chiffres du marché français de la régulation et de la gestion technique du bâtiment (GTB) qui a augmenté de 5% depuis 2019 à près de 360 millions d’euros (contre une hausse de 2% entre 2014 et 2019). Et cette accélération va se poursuivre dans les prochaines années. Outre la pression réglementaire, la crise énergétique liée à la guerre en Ukraine renforce l’opportunité d’investir dans l’efficacité énergétique des bâtiments. De quoi propulser la demande en dispositifs de smart building vers de nouveaux sommets. D’après nos prévisions, le marché de la régulation et de la GTB devrait atteindre 390 millions en 2023. Dans le même temps, le chiffre d’affaires des spécialistes du smart building bondira d’environ 15% par an en 2022 et 2023. Il aura alors presque doublé par rapport à son niveau de 2017.

  

Quels types d’acteurs sont le plus susceptibles de s’imposer à terme ?

Deux grandes catégories d’entreprises sont susceptibles de s’imposer durablement dans le paysage. Les grands équipementiers (Schneider Electric, Siemens, Honeywell…) dominent ainsi l’amont du secteur (soit la fourniture des équipements de régulation des fonctions des bâtiments). Mais surtout, ils se sont diversifiés dans le développement de plateformes IoT performantes pour le contrôle et la maintenance des équipements connectés. Ils se retrouvent dès lors en pointe dans le domaine clé des building operation systems (BOS), les systèmes d’exploitation des bâtiments, qui prennent de l’ampleur. Cela leur permet de capter une part importante de la valeur de la filière du smart building et ils renforcent activement leur position via des achats ciblés grâce à leurs ressources financières. Les leaders de la construction et des services multitechniques (Vinci, Bouygues, SPIE, etc.) disposent également d’atouts majeurs (connaissance intime des bâtiments, expertise en matière de maîtrise d’œuvre et réseaux d’intégrateurs sur tout le territoire). Cela leur confère entre autres un rôle de prescripteur quasi incontournable et fait d’eux des partenaires de choix pour les offreurs de solutions technologiques. Bouygues va considérablement se renforcer avec le rachat d’Equans (Cofely, Ineo, Axima, etc.) auprès d’Engie pour 7,1 milliards d’euros. EDF, via en particulier sa filiale de services multitechniques Dalkia, sera alors le seul grand énergéticien historique de poids dans le smart building en France. Marché d’innovations, le smart building est par ailleurs le terrain de jeu de nombreuses start-up. Mais ces jeunes pousses restent pour la plupart dans une stratégie de coopétition et souvent dans une position « d’aiguillon technologique » plutôt que de véritable concurrent pour les acteurs historiques.

  

Quelles sont les pistes privilégiées par les acteurs pour dynamiser leur activité ?

Le marché du smart building reste encore limité par un manque de lisibilité de l’offre de ses principaux acteurs. Le manque de structuration de l’offre, qui s’explique par la multitude des expertises en jeu mais aussi par les promesses et fonctionnalités aussi diverses que variées du smart building, limite la capacité des acteurs à marketer leurs prestations et solutions. En parallèle, les prospects et clients peinent à percevoir la valeur ajoutée de l’offre des professionnels du smart building et redoutent une accumulation sous-optimale, voire contre-productive, de solutions et de technologies inadaptées à leurs besoins. Les acteurs du smart building ont alors globalement deux options : la création/le rachat d’une marque ou d’une gamme de produits/services dédiée ; la création/le rachat d’une structure ou le repositionnement d’une entité existante. Au-delà de l’effet d’annonce, il s’agit pour les opérateurs de rassembler et d’harmoniser l’ensemble de leurs solutions en portefeuille dédiées au smart building. De cette manière, leur offre est plus lisible par les prospects, qui seront alors plus à même de déclencher un achat. De nombreux acteurs du smart building cherchent à diversifier leurs débouchés pour accroître leurs revenus. Outre la diversification métier, les professionnels du secteur adaptent leur offre selon la typologie des clients et les nouveaux besoins des occupants et gestionnaires de bâtiment. Cela passe notamment par le développement d’une offre intégrée de monitoring de la composition de l’air et de contrôle de la température. Pour les spécialistes du contrôle d’accès, les solutions sans contact sont désormais largement privilégiées par les entreprises.

  

 

logo POUR APPROFONDIR L'envol du marché du smart building

Perspectives à moyen terme, leviers de croissance et nouveaux enjeux concurrentiels de 180 acteurs

Collaborateur de Xerfi depuis 2012 et aujourd'hui directeur d'études, Pierre Paturel est expert énergie et environnement et spécialiste de l'automobile. Il intervient également dans la rédaction de la note Xerfi Prévisis. Pierre Paturel est titulaire d’un master en intelligence économique de l’Université Lyon III.



logo POUR APPROFONDIR
L'envol du marché du smart building

Perspectives à moyen terme, leviers de croissance et nouveaux enjeux concurrentiels de 180 acteurs

AVIS D'EXPERT

vidéoLa smart city trébuche sur le coût de l’énergie

AVIS D'EXPERT Depuis 2008, les 40 premières agglomérations tricolores ont investi environ cinq milliards d’euros dans des projets de territoires intelligents. Mais plusieurs projets de [...]

26/09/2022

VIDÉO

3750947
vidéoIngénierie de la construction : la guerre des talents met les marges sous pression

VIDÉOLes ingénieristes vont largement profiter de la transition écologique des chantiers de construction. Leurs principaux marchés clients sont concernés par ce phénomène [...]

15/09/2022

VIDÉO

3750944
vidéoAgents immobiliers, mandataires, néo-agences… : des clients satisfaits et pourtant prêts à s’en pass

VIDÉOAgents immobiliers, mandataires, néo-agences… : aucune position n’est aujourd’hui acquise pour les intermédiaires sur le marché de la transaction immobilière selon la [...]

15/09/2022

CONFIRMATION D’AJOUT AU PANIER

x
Caddie 0

L'étude a bien été ajoutée au panier.

Voir mon panier et acheter > < Continuer mes achats

 

x
Merci pour votre message !

Notre équipe met tout en œuvre pour vous répondre dans les plus brefs délais.

STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Le groupe Xerfi utilise et stocke des informations non sensibles (par exemple : adresses IP, données de navigation, identifiants) obtenues par le dépôt de cookies ou technologie équivalente sur votre appareil. L’utilisation de ces données nous permet de mesurer notre audience et de vous proposer des fonctionnalités et des contenus personnalisés.

Les données stockées par Xerfi ne sont en aucun cas partagées avec des partenaires ou revendues à des tiers à des fins publicitaires. Vous pouvez librement donner, refuser ou retirer à tout moment votre consentement en accédant à notre page de gestion des cookies.

ACCEPTER PERSONNALISER REFUSER
x

PERSONNALISEZ LE STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Cookies Google AnalyticsCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation anonymes du site Xerfi afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies de personnalisation du parcours de visiteCes cookies nous permettent de vous proposer, en fonction de votre navigation sur le site, des contenus et/ou des offres de produits et services les plus adaptés à vos centres d’intérêt.

Vous pouvez librement et à tout moment modifier votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

VALIDER ANNULER