DE L'INTELLIGENCE DES DONNÉES À L'EXPERTISE AUGMENTÉE
FRANÇAIS I ENGLISH
0Se connecter

RETOUR ACCUEIL BLOG

La boulangerie industrielle à l'offensive sur les marchés internationaux

AVIS D'EXPERT | Meddy Chalandard | Publié le 04 Octobre 2021

IndustrieAlimentaire



Un secteur très dynamique depuis 20 ans

Pasquier, Harrys, La Boulangère, mais aussi Délifrance, Neuhauser, Menissez ou Bridor : le secteur de la BVP industrielle est composé d'une multitude de grands groupes et de PME positionnés sur le frais ou le surgelé, la boulangerie ou la viennoiserie / pâtisserie. Le secteur génère un chiffre d'affaires de plus de 8 Md€ en France, en progression de 4% par an en moyenne depuis 20 ans: une véritable performance. Les leaders du frais emballé ont pu compter sur la hausse des ventes de pains en GMS (+3,5% pour le pain de mie, +15% pour les autres pains préemballés en 2020) et la meilleure valorisation de l'offre, tandis que les spécialistes du surgelé ont quant à eux surfer sur une demande très dynamique en CHD et à l'export, du moins jusqu'en 2020 où la crise sanitaire a mis un sérieux coup d'arrêt à l'activité.

  

Les industriels à l'offensive sur les marchés internationaux

Les industriels de la BVP génèrent entre 20% et 30% de leurs chiffre d'affaires à l'export. L’Hexagone est d'ailleurs le 4e exportateur mondial derrière l’Allemagne, le Canada et l’Italie. Les entreprises implantées en France disposent d’avantages compétitifs significatifs grâce à la présence sur le territoire national de filière amont importante et de qualité (blé, œufs et beurre notamment). Surtout, les entreprises nationales peuvent compter sur un savoir-faire spécifique et sur l’image positive véhiculée par la gastronomie française. Les baguettes et croissants jouissent par exemple d’une réelle notoriété à l’international, où ils représentent en quelque sorte l’étendard d’un mode de vie à la française. Plus qu’un argument marketing, il s’agit pour les opérateurs d’un véritable levier de différenciation, à tel point que certains industriels étrangers n’hésitent pas à s’implanter en France pour bénéficier du label Made in France, et ensuite exporter leurs produits. C'est notamment le cas du Coréen SPC (projet en stand-by) ou de l’Espagnol Vicky Food qui compte ouvrir sa première usine française à Fragnes-la-Loyère (71) d'ici 2022 et vise 25 M€ de chiffre d'affaires la première année. Si la compétition est particulièrement rude sur les marchés extérieurs, les industriels français sont passés à l’offensive depuis 2015, parvenant à récupérer quelques points de parts de marché : une véritable performance alors que les industries alimentaires françaises souffrent d’un déficit de compétitivité généralisé à l'export.

  

  

En France, les boulangeries artisanales perdent du terrain

Si les boulangeries artisanales représentent encore aujourd’hui l’essentiel de la production de pains en France (53,4% du total de la consommation de farine dédiée à la panification en 2020), leur poids a tendance à baisser chaque année face à la concurrence des industriels. En effet, entre les problèmes de recrutements (pénurie de main-d’œuvre qualifiée, conditions de travail difficiles, horaires décalés, etc.), et des problèmes de compétitivité en matière de prix et surtout de service (fermeture le dimanche, offre moins vaste que dans les terminaux de cuisson, stock en fin de journée, maillage territorial, etc.), les boulangeries artisanales se heurtent à plusieurs freins structurels. Au final, le poids des industriels de la BVP dans la consommation de farine a progressé de 7 points en 10 ans, avec une forte accélération en 2020.

  

 

Recevez par email toute l’actualité liée au secteur :

Industrie
S’INSCRIRES’INSCRIRE

Vous souhaitez personnaliser votre inscription ? Créez un compte Xerfi

Les données collectées serviront uniquement pour vous envoyer les lettres d'information. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans chaque envoi. En savoir plus dans notre politique de confidentialité.

Collaborateur de Xerfi depuis 2021, Meddy Chalandard est aujourd'hui chargé d'études avec une expertise dans l'industrie des PGC, notamment alimentaires. Il a suivi une classe préparatoire ENS Paris Saclay avant d'être titulaire d'un master Sciences économiques et sociales de l'Université Lumière Lyon 2.

Les études de son équipeLes études de son équipe

À lire aussi

INFORMATION

x

L’étude Xerfi Previsis vous a été transmise par courriel. Cliquez sur le lien disponible dans cet email pour accéder gratuitement à la parution du mois.

L’ÉTUDE A ÉTÉ AJOUTÉE A VOTRE PANIER

POURQUOI UN COOKIE ?Continuer sans accepter >

Le groupe XERFI utilise et stocke des informations non sensibles obtenues par le dépôt de cookies ou technologie équivalente sur votre appareil. L’utilisation de ces données nous permet de mesurer notre audience et de vous proposer des fonctionnalités et des contenus personnalisés. Nous souhaitons ainsi nous assurer que nous fournissons l’expérience la plus informative pour nos visiteurs.

Les données stockées par XERFI ne sont en aucun cas partagées avec des partenaires ou revendues à des tiers à des fins publicitaires. Vous pouvez librement donner, refuser ou retirer à tout moment votre consentement en accédant à notre page de gestion des cookies.

ACCEPTER

PERSONNALISER

PERSONNALISEZ LE STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Cookies Google AnalyticsCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation anonymes du site Xerfi afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies de personnalisation du parcours de visiteCes cookies nous permettent de vous proposer, en fonction de votre navigation sur le site, des contenus et/ou des offres de produits et services les plus adaptés à vos centres d’intérêt.

Vous pouvez librement et à tout moment modifier votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

VALIDER ANNULER