DE L'INTELLIGENCE DES DONNÉES À L'EXPERTISE AUGMENTÉE
FRANÇAIS I ENGLISH
0Se connecter

RETOUR ACCUEIL BLOG

L’intérim tout numérique restera une niche du travail temporaire

AVIS D'EXPERT | Alexis Jouan | Publié le 25 Septembre 2022

Services aux entreprises



Comment se présentent les perspectives du marché de l’intérim digital en France ?

Sans y mettre un terme, la dégradation de la demande sur le marché du travail temporaire ralentira la dynamique de croissance du 100% digital. Plusieurs facteurs soutiendront la demande comme la digitalisation des recrutements ou l’arrivée, sur le marché du travail, de jeunes générations à l’aise avec les outils numériques. Force est de constater que le tout numérique présente un potentiel de croissance limité à long terme. Le recours aux outils digitaux se cantonne bien souvent à la diffusion des offres d’emplois. L’intérim 100% digital est en effet condamné à rester une niche du marché tricolore du travail temporaire. Il séduit de fait les grands comptes aux besoins importants, ponctuels et urgents intervenant dans des branches caractérisées par des fortes tensions de recrutements. C’est notamment le cas de la logistique ou encore de la distribution. 

  

L’avenir de l’intérim digital sera donc hybride ?

Dans ce contexte, les entreprises de travail temporaire (ETT) traditionnelles poursuivront en effet leur virage vers le digital sans pour autant basculer dans le tout numérique. Elles en adopteront les outils sans abandonner leur politique de maillage territorial pour se rapprocher de leurs clients et gagner en notoriété. Il est vrai que les groupes d’intérim n’ont pas intérêt à promouvoir des solutions totalement automatisées, sauf pour conquérir une clientèle et des intérimaires qui n’ont pas recours à leurs services habituels. The Adecco Group et Randstad ambitionnent ainsi, avec leurs récentes emplettes, de compléter leur offre sans la cannibaliser et d’accélérer l’hybridation de leur cœur de métier. 

Intelligence artificielle, métaverse… : les spécialistes s’efforcent en outre d’explorer et d’exploiter les nouvelles technologies dans l’espoir de se distinguer (au moins pendant un moment) de leurs concurrents avec des solutions plus abouties. Ces opérateurs affichent également de sérieuses ambitions à l’international. Ils visent ainsi souvent l’Europe, même si Gojob a récemment mis un pied aux Etats-Unis.

 

Le jeu concurrentiel peut-il alors se resserrer ?

Certes, les ETT ne sont pas les seules structures impliquées dans la digitalisation de l’intérim. Des éditeurs de logiciels, des jobboards ou même des start up « HR Tech » participent en effet aussi à la mue numérique du travail temporaire. Un grand nombre de ces opérateurs s’efforcent par ailleurs d’être présents sur un maximum de maillons de la filière. Mais en réalité, le jeu concurrentiel s’organise autour des non spécialistes (ETT traditionnelles intervenant ou non sur le 100% digital à l’image de Manpower ou Synergie) et des spécialistes de l’intérim digital (des acteurs misant sur un mix numérique/physique comme Mistertemp’ et des pure players privilégiant un modèle sans agences comme Gojob ou Bruce). Toutefois, peu de nouveaux entrants sont attendus dans un avenir proche. Les lancements d’offres en 2020 émanaient ainsi surtout d’ETT déjà présentes sur ce segment du marché et désireuses d’étoffer leurs gammes de solutions.

 

POUR APPROFONDIR LE SUJET
Le marché de l'intérim digital

Offres 100% numérique et défis de l’IA générative : quel potentiel pour l’intérim digital d’ici 2026 ?

Recevez par email toute l’actualité liée au secteur :

Services aux entreprises
S’INSCRIRES’INSCRIRE

Vous souhaitez personnaliser votre inscription ? Créez un compte Xerfi

Les données collectées serviront uniquement pour vous envoyer les lettres d'information. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans chaque envoi. En savoir plus dans notre politique de confidentialité.

Collaborateur de Xerfi depuis 2019, Alexis Jouan est directeur d'études et expert dans les services aux entreprises. Il est titulaire d’un master en stratégie et finance d'entreprise de Sciences Po Strabourg.

Les études de son équipeLes études de son équipe

À lire aussi

INFORMATION

x

L’étude Xerfi Previsis vous a été transmise par courriel. Cliquez sur le lien disponible dans cet email pour accéder gratuitement à la parution du mois.

L’ÉTUDE A ÉTÉ AJOUTÉE A VOTRE PANIER

POURQUOI UN COOKIE ?Continuer sans accepter >

Le groupe XERFI utilise et stocke des informations non sensibles obtenues par le dépôt de cookies ou technologie équivalente sur votre appareil. L’utilisation de ces données nous permet de mesurer notre audience et de vous proposer des fonctionnalités et des contenus personnalisés. Nous souhaitons ainsi nous assurer que nous fournissons l’expérience la plus informative pour nos visiteurs.

Les données stockées par XERFI ne sont en aucun cas partagées avec des partenaires ou revendues à des tiers à des fins publicitaires. Vous pouvez librement donner, refuser ou retirer à tout moment votre consentement en accédant à notre page de gestion des cookies.

ACCEPTER

PERSONNALISER

PERSONNALISEZ LE STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Cookies Google AnalyticsCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation anonymes du site Xerfi afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies de personnalisation du parcours de visiteCes cookies nous permettent de vous proposer, en fonction de votre navigation sur le site, des contenus et/ou des offres de produits et services les plus adaptés à vos centres d’intérêt.

Vous pouvez librement et à tout moment modifier votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

VALIDER ANNULER