DE L'INTELLIGENCE DES DONNÉES À L'EXPERTISE AUGMENTÉE
Service client01 53 21 81 51etudes@xerfi.fr

Formulaire de contactNotre équipe prendra contact avec vous dans les meilleurs délais.

Où nous trouver ?13, rue de Calais 75009 PARIS

Nous écrire concernant

Une étude etudes@xerfi.fr

Les formules d’abonnements abonnement@xerfi.fr

Une prestation sur-mesure specific@xerfi.fr

Une facture ou un deviscompta@xerfi.fr

Un communiqué de pressepresse@xerfi.fr

0Se connecter
FRANÇAIS I ENGLISH

RETOUR ACCUEIL BLOG

L’objectif illusoire de 100% de plastiques recyclés

AVIS D'EXPERT | Alexandre Boulegue | Publié le 02 Janvier 2024

IndustrieImmobilierConstruction



Le décollage du marché du recyclage des plastiques reste très dépendant de la disponibilité des déchets plastiques. Or, si les volumes collectés de déchets plastiques ont bondi de 30% entre 2014 et 2022, cela reste encore insuffisant. Les tensions sur les approvisionnements ont d’ailleurs été fortes en 2022 et le taux de recyclage du plastique n’augmente que modestement en France. La majorité des déchets plastiques est valorisée énergétiquement ou enfouie. L’objectif de 100% de matières plastiques recyclées en 2025 (loi AGEC de 2020) est ainsi hors de portée.

  

Les deux tiers environ des emballages ménagers sont recyclables dans les filières existantes. Parmi ces emballages, il y a les bouteilles et flacons (PET, PP et PE), les rigides (PET non operculés, PE et PP) et les souples PE. En réalité, 15% des emballages plastiques pourraient rejoindre les filières en développement. En revanche, 20% des emballages plastiques n’ont pas de filière de recyclage prévue (comme les emballages composés d’une résine à l’instar du PVC) et doivent évoluer pour pouvoir être recyclés. La Commission européenne s’est fixée comme objectif à l’horizon 2030 d’atteindre 100% des emballages plastiques recyclables ou ré-employables.

  

La France : mauvais élève de l’Europe en matière de recyclage des déchets plastiques

Selon Plastic Europe, la France n’a recyclé que 25% de ses déchets plastiques ménagers en 2020 contre une moyenne européenne de 35%. La France fait ainsi partie des plus mauvais élèves en la matière. La Finlande affiche le plus faible taux de recyclage (21%) mais le pays valorise le reste sous forme d’énergie. Globalement, les pays du Sud de l’Europe ont les plus importants taux d’enfouissement. Près d’un tiers des déchets plastiques français sont ainsi enfouis, derrière la Grèce, la Pologne, l’Espagne et l’Italie.

Sur le segment des emballages ménagers en plastique, selon Citeo, le taux de recyclage en France a atteint 30% en 2021 (+2 points par rapport à 2020). Il est relativement haut pour les bouteilles (environ 60%) mais extrêmement faible pour les autres emballages (11%). Cela s’explique par le faible taux de collecte sélective des déchets plastiques, avec seulement 45% de ces déchets qui sont collectés de manière séparée des autres déchets ménagers. En comparaison, la moyenne de l’Union européenne est de 58%. Cela signifie que de nombreux déchets plastiques ne sont pas collectés de manière adéquate et finissent donc par être enfouis ou brûlés, plutôt que d’être recyclé. Certains emballages en plastique étant en contact avec les aliments, les Français ne les trient pas et les jettent avec les déchets organiques.

 

POUR APPROFONDIR LE SUJET
Le marché du recyclage des plastiques

Face aux enjeux de sourcing et de compétitivité, comment les innovations et les nouveaux acteurs redéfinissent l'avenir de la filière

Recevez par email toute l’actualité liée au secteur :

S’INSCRIRES’INSCRIRE

Vous souhaitez personnaliser votre inscription ? Créez un compte Xerfi

Les données collectées serviront uniquement pour vous envoyer les lettres d'information. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans chaque envoi. En savoir plus dans notre politique de confidentialité.

Alexandre Boulègue est directeur du bureau d’études Xerfi Publishing, qui produit chaque année plus de 1000 études sur la conjoncture et les performances des entreprises de l’ensemble des secteurs de l’économie française. Il est également rédacteur en chef de la lettre d’information mensuelle sur la conjoncture Xerfi Previsis.

Les études de son équipeLes études de son équipe

À lire aussi

INFORMATION

x

L’étude Prévisis vous a été transmise par courriel. Cliquez sur le lien disponible dans cet email pour accéder gratuitement à la parution du mois.

L’ÉTUDE A ÉTÉ AJOUTÉE A VOTRE PANIER

VOUS REPRENDREZ BIEN UN COOKIE ?

Le groupe XERFI utilise et stocke des informations non sensibles obtenues par le dépôt de cookies ou technologie équivalente sur votre appareil. L’utilisation de ces données nous permet de mesurer notre audience et de vous proposer des fonctionnalités et des contenus personnalisés. Nous souhaitons ainsi nous assurer que nous fournissons l’expérience la plus informative pour nos visiteurs.

Les données stockées par XERFI ne sont en aucun cas partagées avec des partenaires ou revendues à des tiers à des fins publicitaires. Vous pouvez librement donner, refuser ou retirer à tout moment votre consentement en accédant à notre page de gestion des cookies.

ACCEPTER REFUSER

PERSONNALISER

PERSONNALISEZ LE STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Cookies Google AnalyticsCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation anonymes du site Xerfi afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies de personnalisation du parcours de visiteCes cookies nous permettent de vous proposer, en fonction de votre navigation sur le site, des contenus et/ou des offres de produits et services les plus adaptés à vos centres d’intérêt.

Vous pouvez librement et à tout moment modifier votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

VALIDER ANNULER