PUBLICATIONS UNE ÉTUDE SUR-MESURE ? ABONNEMENTS DÉCOUVRIR XERFI BLOG CONTACT
Assurance - banque - financeImmobilier - constructionInnovations - technologiesServices aux entreprisesServices aux ménages - santé - loisirsAgroalimentaire - biens de consoDistribution - luxe - médiaIndustrie - énergie - transportsEmploi - relations sociales TOUT LE CATALOGUE
0
0
Connexion

DERNIÈRES ÉTUDES DE MARCHÉ

RESULTATS


FIL D'INFO - LE BLOG DES SECTEURS

L'actualité des secteurs, analyses économiques et prévisions des experts de Xerfi.

< Revenir sur la page d’accueil du blog
AVIS D'EXPERT

Le consulting, entre forte croissance et tensions sur les coûts

Publié le 28 Mars 2022




Les cabinets de conseil en stratégie et innovation semblent pris entre deux feux ?

Les cabinets de conseil en stratégie et organisation/management ont plutôt bien traversé la crise. Après un repli de 5% en 2020, le chiffre d’affaires d’un panel de professionnels du consulting a ainsi progressé de 10% en 2021. De tous les acteurs, les cabinets de stratégie à dimension mondiale (McKinsey, The BCG, etc.) et les pôles conseil des cabinets d’audit (PwC Consulting, EY Consulting, etc.) ont connu le plus fort taux de croissance de chiffre d’affaires entre 2014 et 2020 grâce à d’importantes opérations de croissance externe au cours de la période. Et les cabinets semblent entrer dans une phase de forte croissance, portée par la double révolution des entreprises : l’accélération de la transition digitale et la montée en puissance des enjeux RSE. Les leaders étoffent également leur offre dans l’asset based management, les due diligence pour le private equity ou encore le coaching. Le chiffre d’affaires du secteur augmentera ainsi de 12% en 2022 et 10% en 2023, selon nos prévisions. Il y a pourtant un revers de la médaille, la gestion des RH se complique sérieusement et la vague des démissions menace d’entraver l’activité. Cela se traduit par des tensions sur leurs coûts. D’ailleurs, selon notre analyse financière exclusive, la guerre des talents met déjà à mal les marges. Le taux d’excédent brut d’exploitation a ainsi cédé plus d’un point pour tomber à 5,3% en 2021, d’après nos calculs.

 

Comment la financiarisation du secteur peut-elle recomposer le jeu concurrentiel ?

La financiarisation émergente des cabines de conseil revêt aujourd’hui deux aspects. La première est L’arrivée de fonds d’investissement au capital des acteurs du mid-market (montée de Crédit Mutuel Equity dans Kea & Partners, d’Argos Wityu dans Julet Sterwen, LBO de Ailancy…), attirés par des perspectives très florissantes. L’introduction en Bourse de sociétés de conseil est la seconde forme de financiarisation. C’est l’exemple d’Alan Allman Associates, coté depuis avril 2021. Ces mouvements dans l’actionnariat des cabinets de taille intermédiaire pourraient bien redistribuer les cartes du jeu concurrentiel dans la mesure où ils apportent aux acteurs concernés des capacités d’investissement inédites. Cette recomposition actionnariale met aussi au défi les cabinets installés qui doivent affronter dans le même temps l’offensive des géants de l’audit et des groupes de communication. Car six catégories d’acteurs se disputent aujourd’hui le marché : les cabinets mondiaux à dominante stratégie (BCG, McKinsey, Bain ou Roland Berger), les Big 4 de l’audit (PwC Advisory, EY Advisory, KPMG Conseil et Deloitte Conseil), les filiales dédiées au conseil des entreprises de services numériques (Capgemini Invent, IBM Global Services, etc.), les acteurs historiques du conseil ayant développé très tôt une expertise dans la transformation digitale (Accenture, Wavestone, Bearing Point, etc.), les généralistes du consulting (Sia Partners, Eurogroup, etc.), et les cabinets spécialisés (sur une fonction ou un secteur – hors IT). Aux côtés des opérateurs « traditionnels » du conseil, une multitude d’acteurs aux profils hétérogènes interviennent aussi de près ou de loin, comme les consultants indépendants ou les groupes de communication (comme Havas avec The Salmon Group). Accenture , IBM et The Boston Consulting Group (BCG) constituent le top 3 du marché.

  

Quelles sont alors les stratégies d’adaptation mises en place par les acteurs ?

La gestion des ressources humaines est au cœur des enjeux stratégiques des cabinets de conseil. Ils adoptent de nouvelles pratiques pour recruter comme le social recruiting qui consiste à utiliser des réseaux sociaux professionnels comme LinkedIn pour recruter. Les cabinets font aussi de plus en plus appel aux collaborateurs dans le processus de recrutement. Il faut dire que les consultants sont les meilleurs ambassadeurs de la marque employeur. Pour améliorer l’implication et l’engagement des consultants, les sociétés de conseil renouvellent leur système d’incitations financières, offrent de meilleures conditions de travail et investissent dans la formation… Le renforcement de l’image-employeur est également un chantier prioritaire. La course à la diversification est certes une voie empruntée depuis plusieurs années par les leaders. Jusqu’ici, ces derniers ont cherché à investir les grands champs connexes du conseil en management que sont le conseil IT. Ils misent désormais sur le développement durable et l’engagement sociétal des entreprises. Le conseil auprès des fonds d’investissement est aussi un segment porteur. Les cabinets leaders ne cherchent plus à résoudre des problèmes complexes mais à mettre en œuvre des solutions performantes et innovantes qui répondent spécifiquement aux besoins des clients. McKinsey propose par exemple plus de 85 solutions logicielles, développées en interne et mises à la disposition de ses clients moyennant une redevance. L’international constitue un relais de croissance important. Les États-Unis et le Canada apparaissent actuellement comme des zones de développement prioritaires pour les cabinets français de taille moyenne.

 

logo POUR APPROFONDIR Nouveaux enjeux dans le conseil en stratégie et organisation

Guerre des talents, financiarisation, offensives concurrentielles : quelles perspectives pour la profession d’ici 2023 ?

Collaborateur de Xerfi depuis 2010 et aujourd'hui directeur d'études, Flavien Vottero est expert dans les services aux entreprises et les nouvelles technologies. Il est titulaire d’un master en finance et stratégie européenne de l’IEP de Strasbourg.



logo POUR APPROFONDIR
Nouveaux enjeux dans le conseil en stratégie et organisation

Guerre des talents, financiarisation, offensives concurrentielles : quelles perspectives pour la profession d’ici 2023 ?

VIDÉO

3750859
vidéoE-santé/SISH : une accélération à marche forcée

VIDÉOLes perspectives de croissance s’annoncent idylliques pour les spécialistes des SISH selon la dernière étude Xerfi Innov sur ce domaine. [...] [...]

03/10/2022

AVIS D'EXPERT

vidéoL’intérim tout numérique restera une niche du travail temporaire

AVIS D'EXPERT Sans y mettre un terme, la dégradation de la demande sur le marché du travail temporaire ralentira la dynamique de croissance du 100% digital. Plusieurs facteurs soutiendront [...]

25/09/2022

VIDÉO

3750950
vidéoDématérialisation des documents : vers une offre toujours plus structurée

VIDÉOLes chantiers de transformation digitale battent leur plein au sein des entreprises. Et les acteurs de la dématérialisation des documents surfent sur cette vague. Ces [...]

24/09/2022

CONFIRMATION D’AJOUT AU PANIER

x
Caddie 0

L'étude a bien été ajoutée au panier.

Voir mon panier et acheter > < Continuer mes achats

 

x
Merci pour votre message !

Notre équipe met tout en œuvre pour vous répondre dans les plus brefs délais.

STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Le groupe Xerfi utilise et stocke des informations non sensibles (par exemple : adresses IP, données de navigation, identifiants) obtenues par le dépôt de cookies ou technologie équivalente sur votre appareil. L’utilisation de ces données nous permet de mesurer notre audience et de vous proposer des fonctionnalités et des contenus personnalisés.

Les données stockées par Xerfi ne sont en aucun cas partagées avec des partenaires ou revendues à des tiers à des fins publicitaires. Vous pouvez librement donner, refuser ou retirer à tout moment votre consentement en accédant à notre page de gestion des cookies.

ACCEPTER PERSONNALISER REFUSER
x

PERSONNALISEZ LE STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Cookies Google AnalyticsCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation anonymes du site Xerfi afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies de personnalisation du parcours de visiteCes cookies nous permettent de vous proposer, en fonction de votre navigation sur le site, des contenus et/ou des offres de produits et services les plus adaptés à vos centres d’intérêt.

Vous pouvez librement et à tout moment modifier votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

VALIDER ANNULER