PUBLICATIONS UNE ÉTUDE SUR-MESURE ? ABONNEMENTS DÉCOUVRIR XERFI BLOG CONTACT
Assurance - banque - financeImmobilier - constructionInnovations - technologiesServices aux entreprisesServices aux ménages - santé - loisirsAgroalimentaire - biens de consoDistribution - luxe - médiaIndustrie - énergie - transportsEmploi - relations sociales TOUT LE CATALOGUE
0
0
Connexion

DERNIÈRES ÉTUDES DE MARCHÉ

RESULTATS


FIL D'INFO - LE BLOG DES SECTEURS

L'actualité des secteurs, analyses économiques et prévisions des experts de Xerfi.

< Revenir sur la page d’accueil du blog
AVIS D'EXPERT

Contexte chahuté pour l’électricité verte

Publié le 21 Mars 2022




Comment va évoluer le marché de l’électricité verte en France d’ici 2025 ?

Le marché français de l’électricité verte progressera de 20% par an en moyenne d’ici 2025 pour franchir la barre symbolique des 30% de la consommation totale d’électricité, soit le double de son poids de 2021, d’après nos prévisions. Il profitera des nouveaux usages de l’électricité, notamment dans les transports, l’industrie et la production d’hydrogène. Surtout, le marché bénéficiera encore de fondamentaux porteurs, à l’image des préoccupations croissantes des ménages et des entreprises concernant leur empreinte écologique, les encourageant de facto à souscrire des contrats d’électricité verte. En parallèle, la baisse des coûts de production des énergies renouvelables devrait renforcer l’attractivité des offres premium. La forte croissance de la consommation d’électricité verte attendue ces prochaines années résultera en grande partie de la conversion de clients auparavant couverts par des contrats de fourniture classiques. Malgré la démocratisation progressive des offres vertes, la France accuse un certain retard par rapport à ses voisins européens avec un taux moyen de consommation d’électricité de 26% en 2019. La crise de l’énergie rebat par ailleurs les cartes du marché de l’électricité verte. L’envolée des prix de l’électricité en 2021 a en effet fragilisé les fournisseurs ne disposant d’aucune capacité de production. Le prix du mégawattheure pour livraison 2022 a ainsi atteint 450 euros en décembre dernier, soit près de dix fois plus que d’habitude. Cette envolée des prix de gros met sous pression les fournisseurs alternatifs. La situation est même devenue intenable financièrement pour certains acteurs, certains ayant mis un terme à leurs activités de fourniture d’énergie, à l’image du groupe E.Leclerc. Cette crise a aussi fait sa première victime avec la faillite fin 2021 d’Hydroption, un évènement inédit depuis l’ouverture du marché à la concurrence en 2007. Dans ce contexte chahuté, la sécurisation des approvisionnements s’impose comme un enjeu stratégique majeur. Elle contraint notamment à investir en amont, dans des capacités de production renouvelables, comme le font EDF et TotalEnergies, mais aussi quelques fournisseurs spécialisés dans les offres vertes, à l’image de Planète OUI. Dans ces conditions, le taux de croissance annuel moyen du chiffre d’affaires de notre panel de fournisseurs d’électricité verte devrait ralentir par rapport au bond de 50% enregistré chaque année en moyenne entre 2016 et 2021.

 

Quelles sont alors les marges de manœuvre des fournisseurs alternatifs ?

Les fournisseurs alternatifs peuvent s’approvisionner auprès d’EDF au titre de l’Arenh. Mais ils ont réclamé 160,36 TWh en 2022, soit 40 TWh de plus que le plafond de l’Arenh (relevé début 2022). Ils doivent donc se tourner vers les marchés de gros pour s’approvisionner afin de compléter leurs besoins et sont donc contraints d’acheter de l’électricité à des tarifs supérieurs à ceux proposés dans leurs offres. En clair, leurs marges de manœuvre pour relever leurs tarifs (le plus souvent bloqués un an) sont étroites et ils vendent à perte dans certaines situations. Pour limiter leurs pertes, ils disposent toutefois de quelques leviers. Le premier consiste à refuser temporairement de nouveaux clients pour éviter la faillite car leurs grilles tarifaires de 2020/2021 ne sont actuellement plus rentables. C’est le choix fait par Méga Energie. Ils peuvent aussi décider de relever leurs tarifs quand leurs contrats le permettent. C’est notamment la voie suivie par OVO Energy, ekWateur, Mint Energie ou encore Planète OUI qui proposent désormais des prix souvent plus élevés que les tarifs réglementés. Ils peuvent également basculer certains contrats sur des offres indexées sur les indices boursiers européens de l’énergie. Cela peut alors se traduire par des hausses de prix d’environ 30% pour les consommateurs. N’oublions pas que l’Etat a désigné EDF comme fournisseur de secours pour les consommateurs dont le fournisseur serait en défaillance. Sauf qu’après E.Leclerc, la liste des acteurs prêts à quitter le marché devrait s’allonger ces prochains mois.

 

Comment s’organise le paysage concurrentiel ?

En lien avec l’engouement croissant des consommateurs, la majorité des fournisseurs d’électricité (plus de 80% de ceux actifs dans l’Hexagone d’après notre recensement) commercialisent désormais des offres vertes. Les grands énergéticiens dominent le marché de l’électricité verte. Avec près de 4 millions de clients, Engie fait la course en tête. Il devance EDF (qui revendique 670 000 en offre verte) et TotalEnergies (près de 615 000 abonnés). Les grands énergéticiens étrangers présents dans l’Hexagone sont encore absents du marché résidentiel. Certains fournisseurs européens cherchent néanmoins à se positionner, à l’image du Suisse Alpiq qui a annoncé en juillet le lancement d’une offre verte aux particuliers. Créées pour la plupart en 2005, les spécialistes de l’électricité verte occupent quant à eux une place croissante sur le marché français. ekWateur revendique ainsi quasiment 300 000 compteurs (y compris gaz) et Planète OUI près de 135 000. La plupart proposent des offres premium garantissant un approvisionnement auprès de producteurs locaux. Plusieurs entreprises locales de distribution (Alterna , UEM…), ayant créé des filiales destinées à couvrir l’ensemble du marché national, réussissent également à tirer leur épingle du jeu. Elles disposent en général de positions fortes au niveau local. Alors que deux géants de la distribution (E.Leclerc et Casino) et un opérateur télécom (Mint) se sont positionnés sur le marché tricolore de l’électricité verte en 2017/2018, ils sont désormais en difficulté. Casino (déjà retiré de la fourniture de gaz) pourrait ainsi emboîter le pas à E.Leclerc, sorti en octobre 2021, tandis que Mint a perdu plusieurs dizaines de milliers de clients depuis cet automne.

 

logo POUR APPROFONDIR Les fournisseurs d'électricité verte à l'épreuve de la crise de l'énergie

Quelles conséquences sur le jeu concurrentiel ? Quelles perspectives pour le marché à l’horizon 2025 ?

Collaborateur de Xerfi depuis 2017 , Damien Callet est expert sur les sujets de santé et d'énergie, mais intervient également sur d'autres thématiques de façon ponctuelle. Il est titulaire d'un Master Management des PME et ETI, d'une licence AES (Administration Économique et Sociale) et d'un BTS Banque.



logo POUR APPROFONDIR
Les fournisseurs d'électricité verte à l'épreuve de la crise de l'énergie

Quelles conséquences sur le jeu concurrentiel ? Quelles perspectives pour le marché à l’horizon 2025 ?

VIDÉO

3750955
vidéoDécarboner la logistique, un défi technique… et financier

VIDÉOLa transition écologique est désormais en haut de l’agenda des prestataires logistiques. Car la pression monte : déploiement des ZFE, décret éco-énergie tertiaire, [...]

04/10/2022

AVIS D'EXPERT

vidéoLa smart city trébuche sur le coût de l’énergie

AVIS D'EXPERT Depuis 2008, les 40 premières agglomérations tricolores ont investi environ cinq milliards d’euros dans des projets de territoires intelligents. Mais plusieurs projets de [...]

26/09/2022

CONJONCTURE

vidéoVers un ajustement baissier du cours du Brent en 2023

CONJONCTUREDans le nouveau contexte géopolitique forgé par l’agression militaire russe en Ukraine, l’incertitude qui entoure nos prévisions de cours est très forte, car le prix moyen [...]

14/09/2022

CONFIRMATION D’AJOUT AU PANIER

x
Caddie 0

L'étude a bien été ajoutée au panier.

Voir mon panier et acheter > < Continuer mes achats

 

x
Merci pour votre message !

Notre équipe met tout en œuvre pour vous répondre dans les plus brefs délais.

STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Le groupe Xerfi utilise et stocke des informations non sensibles (par exemple : adresses IP, données de navigation, identifiants) obtenues par le dépôt de cookies ou technologie équivalente sur votre appareil. L’utilisation de ces données nous permet de mesurer notre audience et de vous proposer des fonctionnalités et des contenus personnalisés.

Les données stockées par Xerfi ne sont en aucun cas partagées avec des partenaires ou revendues à des tiers à des fins publicitaires. Vous pouvez librement donner, refuser ou retirer à tout moment votre consentement en accédant à notre page de gestion des cookies.

ACCEPTER PERSONNALISER REFUSER
x

PERSONNALISEZ LE STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Cookies Google AnalyticsCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation anonymes du site Xerfi afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies de personnalisation du parcours de visiteCes cookies nous permettent de vous proposer, en fonction de votre navigation sur le site, des contenus et/ou des offres de produits et services les plus adaptés à vos centres d’intérêt.

Vous pouvez librement et à tout moment modifier votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

VALIDER ANNULER