DE L'INTELLIGENCE DES DONNÉES À L'EXPERTISE AUGMENTÉE
Service client01 53 21 81 51etudes@xerfi.fr

Formulaire de contactNotre équipe prendra contact avec vous dans les meilleurs délais.

Où nous trouver ?13, rue de Calais 75009 PARIS

Nous écrire concernant

Une étude etudes@xerfi.fr

Les formules d’abonnements abonnement@xerfi.fr

Une prestation sur-mesure specific@xerfi.fr

Une facture ou un deviscompta@xerfi.fr

Un communiqué de pressepresse@xerfi.fr

0Se connecter
FRANÇAIS I ENGLISH

RETOUR ACCUEIL BLOG

« Trois quarts des fournisseurs d'électricité proposent des offres vertes »

AVIS D'EXPERT | Damien Callet | Publié le 10 Décembre 2020

Energie et environnement



Comment se présentent les perspectives du marché de l’électricité verte en France ?

Sans conteste, l’électricité verte gagne du terrain dans l’Hexagone. La part des énergies renouvelables dans la production d’électricité a atteint 21% en 2019. Et elle devrait fortement progresser à moyen terme à la faveur de la nouvelle programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) qui entend porter la capacité installée des EnR à plus de 100 GW en France à l’horizon 2028 pour représenter 36% de la production nationale d’électricité (fourchette haute). Le volume d’électricité couvert par des garanties d’origine a bondi de plus de 20% par an en moyenne depuis 2016 pour s’établir à 41,6 TWh en 2019. La part de la consommation d’électricité couverte par des offres vertes a ainsi doublé sur la période pour atteindre environ 9%. L’intérêt croissant des consommateurs pour l’électricité verte a encouragé la plupart des fournisseurs à prendre position sur ce marché, à commencer par EDF et Engie. Si la démocratisation des offres vertes auprès des particuliers est une réalité, de nombreuses entreprises commencent également à verdir leurs approvisionnements. Le mouvement est très net chez les grands comptes à l’image de Michelin, du Crédit Agricole ou encore de Microsoft, amplifié par la mise en place de stratégies bas carbone et les évolutions réglementaires. Porté par des fondamentaux porteurs tels que l’attention croissante accordée à l’environnement, le marché français restera très dynamique. La consommation d’électricité verte devrait ainsi bondir de 15% par an en moyenne entre 2020 et 2025 à 96 TWh, selon nos prévisions. Le poids de l’électricité verte devrait alors pratiquement doubler pour représenter quelque 17,5% de la consommation totale d’électricité. Promis à un bel avenir, certains facteurs pourraient toutefois ralentir la dynamique du marché. L’opacité du système des garanties d’origine risque en effet de ternir l’image des fournisseurs d’électricité. Sans oublier que la crise économique majeure qui débute pourrait dissuader des clients potentiels de passer à une offre verte plus onéreuse.

 

Comment s’organise le paysage concurrentiel ?

Alors que la demande d’électricité issue d’énergies renouvelables est en forte hausse en France, près des trois quarts des fournisseurs actifs dans le pays proposent désormais des offres vertes. Aujourd’hui, environ 70% des contrats commercialisés dans l’Hexagone sont des offres vertes. Forts d’une notoriété et d’une puissance commerciale considérable, les grands énergéticiens français dominent le marché de l’électricité verte. Engie fait la course en tête avec près de 3 millions de clients couverts par des offres vertes, suivis de loin par Total (quelque 615 000 abonnés) et EDF (environ 550 000). S’ils ont également pris le virage de l’électricité verte, les énergéticiens étrangers restent surtout cantonnés au segment des professionnels, à l’image de Vattenfall. A leurs côtés figurent les fournisseurs spécialisés dans l’énergie verte qui occupent une place croissante sur le marché français. Les plus importants d’entre eux, comme ekWateur ou Enercoop, comptent plusieurs dizaines de milliers d’abonnés. Plusieurs entreprises locales de distribution tirent également leur épingle du jeu, à l’instar d’Energem dans la région de Metz (Moselle). Enfin, de nouveaux types d’acteurs ont fait leur apparition plus récemment comme par exemple des géants de la grande distribution (Casino ou E.Leclerc).

 

Quels impacts la crise du Covid-19 a-t-elle sur la filière ?

La crise du Covid-19 a contraint les fournisseurs à des ajustements de court terme. Certains ont, dans ce contexte, revisité leurs stratégies de conquête client. Compte tenu de l’impossibilité de faire du démarchage en porte-à-porte pendant le confinement, ils ont lancé des offres de « bienvenue » qui consistent à consentir des promotions sur le prix de l’abonnement à leurs nouveaux clients. D’autres ont également repensé leur système de parrainage pour le rendre plus attractif. Le choc provoqué par la crise sanitaire a également renforcé la nécessité d’accélérer la digitalisation des activités de relation client (chatbots, centres d’appels…) pour réduire les coûts et augmenter la réactivité. De la même façon, certains axes de développement sont encore plus pertinents aujourd’hui. Les plans de relance verte et les attentes croissantes des consommateurs en matière d’écologie pourraient à moyen terme renforcer l’attractivité des offres vertes et encourager les énergéticiens à redoubler d’efforts pour verdir leurs contrats. L’enrichissement de l’offre de services, en particulier autour de l’optimisation de la consommation énergétique, est également une piste à creuser. Certains fournisseurs ambitionnent aussi de se développer sur le segment de l’autoconsommation. Outre les offres dédiées au segment individuel, ils accompagnent désormais le déploiement des premières communautés énergétiques. Une trentaine est déjà recensée en France.

POUR APPROFONDIR LE SUJET
Le marché de l'électricité verte à l'horizon 2026

Quelles perspectives et stratégies face à la volatilité des prix de l’énergie et à l’arrivée de nouveaux acteurs ?

Recevez par email toute l’actualité liée au secteur :

Energie et environnement
S’INSCRIRES’INSCRIRE

Vous souhaitez personnaliser votre inscription ? Créez un compte Xerfi

Les données collectées serviront uniquement pour vous envoyer les lettres d'information. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans chaque envoi. En savoir plus dans notre politique de confidentialité.

Collaborateur de Xerfi depuis 2017 , Damien Callet est expert sur les sujets de santé et d'énergie, mais intervient également sur d'autres thématiques de façon ponctuelle. Il est titulaire d'un Master Management des PME et ETI, d'une licence AES (Administration Économique et Sociale) et d'un BTS Banque.

Les études de son équipeLes études de son équipe

À lire aussi

INFORMATION

x

L’étude Prévisis vous a été transmise par courriel. Cliquez sur le lien disponible dans cet email pour accéder gratuitement à la parution du mois.

L’ÉTUDE A ÉTÉ AJOUTÉE A VOTRE PANIER

VOUS REPRENDREZ BIEN UN COOKIE ?

Le groupe XERFI utilise et stocke des informations non sensibles obtenues par le dépôt de cookies ou technologie équivalente sur votre appareil. L’utilisation de ces données nous permet de mesurer notre audience et de vous proposer des fonctionnalités et des contenus personnalisés. Nous souhaitons ainsi nous assurer que nous fournissons l’expérience la plus informative pour nos visiteurs.

Les données stockées par XERFI ne sont en aucun cas partagées avec des partenaires ou revendues à des tiers à des fins publicitaires. Vous pouvez librement donner, refuser ou retirer à tout moment votre consentement en accédant à notre page de gestion des cookies.

ACCEPTER REFUSER

PERSONNALISER

PERSONNALISEZ LE STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Cookies Google AnalyticsCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation anonymes du site Xerfi afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies de personnalisation du parcours de visiteCes cookies nous permettent de vous proposer, en fonction de votre navigation sur le site, des contenus et/ou des offres de produits et services les plus adaptés à vos centres d’intérêt.

Vous pouvez librement et à tout moment modifier votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

VALIDER ANNULER