PUBLICATIONS UNE ÉTUDE SUR-MESURE ? ABONNEMENTS DÉCOUVRIR XERFI FIL D'INFO CONTACT
Assurance - banque - financeInnovations - technologiesImmobilier - constructionAgroalimentaire - biens de consoDistribution - luxe - médiaServices aux ménages - santé - loisirsServices aux entreprisesIndustrie - énergie - transportsEmploi - relations sociales TOUT LE CATALOGUE
0Connexion
PUBLICATIONSRESULTATS


< Revenir sur le blog
PRÉVISIONS SECTORIELLES

Services environnementaux : retour à la normale en 2021

Découvrez les prévisions de Xerfi

Publié le 13 Décembre 2020

Considérées pour la plupart comme des activités vitales au bon fonctionnement du pays, les services à l’environnement ont été, comparativement au reste de l’économie, relativement peu affectés par la crise de la Covid-19. Pour autant, l’impact sur la demande a été loin d’être négligeable, avec une moindre consommation d’eau (chute de la demande de l’industrie et surtout de l’hôtellerie-restauration) ainsi qu’une nette baisse de la production de déchets. De fait, le BTP représente par exemple environ 70% des déchets en volume et a été presque complètement à l’arrêt pendant plus d’un mois avant un redémarrage assez progressif. L’industrie et les services (télétravail et arrêt de la restauration) ont également produit beaucoup moins de déchets. Enfin, il y a bien eu en contrecoup une hausse de la production de déchets par les ménages, mais sans impact notable sur les revenus des opérateurs concernés.

L’activité des spécialistes des déchets et de la dépollution retrouvera un rythme d’activité proche de la normale en 2020. Le BTP, gros pourvoyeur de déchets, ne subira plus d’arrêt d’activité. Certes, la demande dans le neuf va ralentir, mais cette dégradation sera progressive et en partie compensée par une hausse de la rénovation. Par ailleurs, en dépit des pressions tarifaires de la part des donneurs d’ordres, les acteurs du secteur parviendront globalement à rehausser les prix de leurs prestations. Au final, le rebond du chiffre d’affaires prévu en 2021 ne suffira pas totalement à retrouver le niveau d’activité d’avant crise, car certains marchés clients, comme l’hôtellerie-restauration et plusieurs pans de l’industrie, resteront en sous-activité. De plus, la réglementation pousse à une limitation de la production de déchets.

 



Information

x

CONFIRMATION D’AJOUT AU PANIER

x
Caddie 0

L'étude a bien été ajoutée au panier.

Voir mon panier et acheter > < Continuer mes achats

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêts et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies.

J’accepte En savoir +