PUBLICATIONS UNE ÉTUDE SUR-MESURE ? ABONNEMENTS DÉCOUVRIR XERFI BLOG CONTACT
Assurance - banque - financeImmobilier - constructionInnovations - technologiesServices aux entreprisesServices aux ménages - santé - loisirsAgroalimentaire - biens de consoDistribution - luxe - médiaIndustrie - énergie - transportsEmploi - relations sociales TOUT LE CATALOGUE
0
0
Connexion

DERNIÈRES ÉTUDES DE MARCHÉ

RESULTATS


FIL D'INFO - LE BLOG DES SECTEURS

L'actualité des secteurs, analyses économiques et prévisions des experts de Xerfi.

< Revenir sur la page d’accueil du blog
AVIS D'EXPERT

Quand le secteur de la radiologie se financiarise à vitesse grand V

Publié le 09 Janvier 2023




Financiarisation croissante du secteur

L’offensive des investisseurs privés dans la radiologie s’accélère. Après l’entrée d’Ardian au capital de Simago en juin 2022, suivie du rapprochement entre Résonance Imagerie et Andera Partners, Ardian et Rothschild & Co., Imapôle s’est adossé à Eurazeo en septembre dernier. Dans le détail, le fonds Nov Santé Actions Non Cotées, géré par Eurazeo , a annoncé avec Bpifrance la finalisation d'un investissement de plus de 50 millions d’euros dans le groupe Imapôle. Au passage, le fonds a pris une part minoritaire du capital aux côtés des radiologues associés fondateurs. Fondé en 2018 à la suite de la fusion de trois grandes cliniques de l'Est lyonnais, Imapôle est un groupe d’imagerie médicale doté de 24 machines (dont 4 scanners et 2 IRMs) qui accueille chaque année 170 000 patients.

Le processus de financiarisation observé dans l’imagerie médicale se compare aisément à celui observé dans la biologie médicale et les soins vétérinaires. Tout comme ces deux autres secteurs, l’imagerie médicale présente en effet de nombreuses caractéristiques favorables à l’arrivée des investisseurs : fort potentiel de croissance du marché, rentabilité élevée et stable, offre atomisée avec de nombreuses cibles de rachats, etc.. Du côté de la biologie médicale, ce mouvement, qui s’est amplifié à partir de 2010, arrive désormais à maturité. En une décennie, cette financiarisation a accéléré la consolidation de l’offre autour de grands réseaux. D’après l’Atlas de la biologie médicale privée, publié par Ekipaj, les 12 principaux réseaux de biologie médicale exploitaient ainsi 72% des sites de biologie sur le territoire en 2020.

  

Une réglementation « facile » à contourner

La réglementation en matière de propriété du capital des sociétés d’exercice d’imagerie médicale est pourtant très stricte. Celle-ci prévoit notamment que les radiologues doivent obligatoirement détenir (directement ou non) la majorité du capital social et des droits de vote d’un cabinet ou d’un centre exploité sous la forme d’une société d’exercice libéral (SEL). Elle limite en outre à 25% l’ouverture du capital de ces dernières à des sociétés de médecins ou à des personnes extérieures à la profession. Enfin, les sociétés d’exercice libéral en imagerie doivent être inscrites au tableau de l’Ordre des médecins pour exercer. Voilà pour la théorie.

En pratique, les investisseurs ont trouvé des montages souvent complexes pour contourner ces obligations et pénétrer le marché des soins d’imagerie médicale. Depuis un décret publié en 2012, des holdings peuvent chapeauter un regroupement de SEL et leur facturer des services communs  : gestion administrative, achats, gestion RH, etc. Contrairement aux SEL, elles peuvent par ailleurs être majoritairement détenues par des non-praticiens. Ainsi, les investisseurs non professionnels ont la possibilité de construire des réseaux de centres d’imagerie autour de prises de participations croisées et de holdings.

Une autre solution pour contourner les règles de détention du capital est de dissocier les droits de vote des droits financiers rattachés aux parts ou actions détenues grâce à la création d’actions de préférence. Il est alors possible d’octroyer 75% des droits de vote à des praticiens tout en conservant la quasi-totalité des droits financiers. En pratique, ce type de montage financier reste toutefois soumis aux règles de détention des SEL et peut faire l’objet de sanctions de la part de l’Ordre des médecins en cas de manquement. Enfin, les acteurs financiers peuvent choisir de prendre le contrôle des plateaux techniques d’imagerie et des autres moyens nécessaires au fonctionnement des cabinets et centres d’imagerie (locaux, personnel…) plutôt que des sociétés d’exercice. Ces acquisitions sont réalisées par le biais de structures commerciales (SAS, SARL, SCI, GIE, etc.) non assujettis aux règles de détention du capital des SEL. Dans ce cas, les sociétés à la tête des moyens d’exploitation peuvent facturer des redevances aux praticiens libéraux qui les utilisent pour exercer leur activité.

 

 

 

logo POUR APPROFONDIR Le marché de la radiologie à l'horizon 2024

Quelles stratégies et perspectives pour les réseaux et groupements de radiologues ?

Alexandre Boulègue est directeur du bureau d’études Xerfi France, qui produit chaque année plus de 500 études sur la conjoncture et les performances des entreprises de l’ensemble des secteurs de l’économie française. Il est également rédacteur en chef de la lettre d’information mensuelle sur la conjoncture Xerfi Previsis.



logo POUR APPROFONDIR
Le marché de la radiologie à l'horizon 2024

Quelles stratégies et perspectives pour les réseaux et groupements de radiologues ?

ACTU

vidéoLa fermeture d’Optical Discount ou l’impossibilité du low cost dans l’optique

ACTUL’enseigne Optical Discount disparaîtra bientôt du paysage. Afflelou va en effet mettre un terme à l’activité de sa franchise d’ici fin 2024. Le pôle low cost du groupe [...]

09/01/2023

AVIS D'EXPERT

vidéoEntre le « tout EHPAD » et le « tout maintien à domicile », une troisème voie s'impose

AVIS D'EXPERT Face à la crise de confiance inédite vis-à-vis des EHPAD, engendrée par l’affaire Orpea, les acteurs du grand âge organisent leur riposte. Sur ce marché complexe mais à [...]

12/12/2022

AVIS D'EXPERT

vidéoLe privé au chevet de la santé

AVIS D'EXPERT Lentement mais sûrement, l’offre de santé se privatise. Il est vrai qu’entre l’essor de l’exercice regroupé, le virage ambulatoire et les nouveaux besoins des seniors, [...]

05/12/2022

CONFIRMATION D’AJOUT AU PANIER

x
Caddie 0

L'étude a bien été ajoutée au panier.

Voir mon panier et acheter > < Continuer mes achats

 

x
Merci pour votre message !

Notre équipe met tout en œuvre pour vous répondre dans les plus brefs délais.

STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Le groupe Xerfi utilise et stocke des informations non sensibles (par exemple : adresses IP, données de navigation, identifiants) obtenues par le dépôt de cookies ou technologie équivalente sur votre appareil. L’utilisation de ces données nous permet de mesurer notre audience et de vous proposer des fonctionnalités et des contenus personnalisés.

Les données stockées par Xerfi ne sont en aucun cas partagées avec des partenaires ou revendues à des tiers à des fins publicitaires. Vous pouvez librement donner, refuser ou retirer à tout moment votre consentement en accédant à notre page de gestion des cookies.

ACCEPTER PERSONNALISER REFUSER
x

PERSONNALISEZ LE STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Cookies Google AnalyticsCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation anonymes du site Xerfi afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies de personnalisation du parcours de visiteCes cookies nous permettent de vous proposer, en fonction de votre navigation sur le site, des contenus et/ou des offres de produits et services les plus adaptés à vos centres d’intérêt.

Vous pouvez librement et à tout moment modifier votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

VALIDER ANNULER