PUBLICATIONS UNE ÉTUDE SUR-MESURE ? ABONNEMENTS DÉCOUVRIR XERFI BLOG CONTACT
Assurance - banque - financeInnovations - technologiesImmobilier - constructionAgroalimentaire - biens de consoDistribution - luxe - médiaServices aux ménages - santé - loisirsServices aux entreprisesIndustrie - énergie - transportsEmploi - relations sociales TOUT LE CATALOGUE
0Connexion
PUBLICATIONSRESULTATS


FIL D'INFO - LE BLOG DES SECTEURS

L'actualité des secteurs, analyses économiques et prévisions des experts de Xerfi.
< Revenir sur le blog
EMPLOI ET RH

Métallurgie : baisse des effectifs et difficultés de recrutement croissantes

Publié le 27 Janvier 2021




Destruction des capacités et baisse des effectifs salariés à l’horizon 2022

Le tissu industriel de la métallurgie s’est érodé sur moyenne période. Entre 2009 et 2019, le secteur a ainsi perdu 150 établissements et 28 000 salariés. Dans un contexte de renforcement de la concurrence étrangère et de la contraction structurelle des débouchés (désindustrialisation), les acteurs ont procédé à la rationalisation de leur outil productif et les plus fragiles ont été forcés de mettre la clef sous la porte. Avec la crise sanitaire, les destructions d’emplois vont s’accélérer en priorité pour les CDD et les intérimaires mais les CDI ne seront pas épargnés. Des plans de licenciements majeurs ont déjà été annoncés comme ceux de la Fonderie de Poitou (298 personnes) et de Vallourec (300 personnes) en novembre 2020. Les effectifs salariés devraient alors reculer de 3% en 2020. Avec l’augmentation des engagements financiers en 2021 (fin de la prise en charge des salaires des personnes en chômage partiel, remboursement des PGE, etc.), les défaillances se poursuivront et les effectifs reculeront de 6%. Il est à noter que le secteur sera concerné au cours des prochaines années par une vague importante de départs à la retraite (les baby-boomers). Celui-ci se caractérise d’ailleurs par une part de ses actifs ayant entre 50 et 59 ans supérieure à la moyenne de l’industrie manufacturière (27,3% contre 25,1% en 2016). Début 2020, 27 000 projets de recrutement avaient été enregistrés par Pôle emploi dans le macro-secteur de la métallurgie et des produits métalliques. Les ouvriers qualifiés ou non qualifiés dans le formage de métal et les soudeurs sont les principaux métiers recherchés.

 

 

D’importantes difficultés de recrutement

Depuis plusieurs années, l’industrie métallurgique est un des secteurs qui fait le plus face à des pénuries de main-d’œuvre. Ainsi, 70,1% des projets de recrutement (du macro-secteur de la métallurgie et des produits métalliques) sont caractérisés comme « difficiles » à pourvoir en 2020, contre 51,2% en moyenne. Cette tendance s’explique par deux principales raisons :

  • le manque de candidats. Le secteur souffre d’un déficit d’attractivité (image vieillissante) auprès des jeunes. De plus, il est sinistré, ce qui rend l’emploi incertain. Enfin, il attire peu de femmes (elles représentaient seulement 11% des actifs en 2016) et les conditions de travail y sont plus difficiles par rapport au reste de l’industrie manufacturière (le nombre d’incapacités liées aux maladies professionnelles est notamment plus élevé).
  • une inadéquation entre l’offre et la demande d’emplois. Les employeurs recherchent généralement du personnel expérimenté. Les jeunes diplômés en métallurgie ont alors du mal à s’insérer sur le marché du travail. Les employeurs doutent de l’efficacité des formations et le faible recours à l’apprentissage entraîne une perte de la tradition du compagnonnage.

Néanmoins, avec l’essor des outils numériques et d’innovations comme la fabrication additive, le travail dans la métallurgie va être bouleversé. Le besoin en nouveaux profils très qualifiés va alors se faire sentir.

 



PRÉVISIONS SECTORIELLES

vidéoIndustrie du papier et du carton : pas de retour au niveau d’avant-crise en 2021

PRÉVISIONS SECTORIELLES Comparativement à la chute de la production manufacturière, la filière papetière a très bien résisté aux impacts de la crise sanitaire. Maillon essentiel de la supply [...]

05/05/2021

PRÉVISIONS SECTORIELLES

vidéoMétallurgie : rebond partiel de l'activité en 2021

PRÉVISIONS SECTORIELLES La production de l’industrie métallurgique s’est contracté de près de 17% en 2020. Cette chute provient en grande partie des effets du 1er confinement qui a entraîné un [...]

28/04/2021

PRÉVISIONS SECTORIELLES

vidéoMachines et équipements : la crise a révélé de nouveaux besoins

PRÉVISIONS SECTORIELLES En chute de plus de 12%, la production française de machines-équipements a directement été impactée en 2020 par les reports ou annulations de programmes d’investissements. [...]

28/04/2021

Information

x

CONFIRMATION D’AJOUT AU PANIER

x
Caddie 0

L'étude a bien été ajoutée au panier.

Voir mon panier et acheter > < Continuer mes achats

STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Le groupe Xerfi utilise et stocke des informations non sensibles (par exemple : adresses IP, données de navigation, identifiants) obtenues par le dépôt de cookies ou technologie équivalente sur votre appareil. L’utilisation de ces données nous permet de mesurer notre audience et de vous proposer des fonctionnalités et des contenus personnalisés.

Les données stockées par Xerfi ne sont en aucun cas partagées avec des partenaires ou revendues à des tiers à des fins publicitaires.

Vous pouvez librement donner, refuser ou retirer à tout moment votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

ACCEPTER PERSONNALISER

PERSONNALISEZ LE STOCKAGE
DE VOS DONNÉES

Cookies Google AnalyticsCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation anonymes du site Xerfi afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies de personnalisation du parcours de visiteCes cookies nous permettent de vous proposer, en fonction de votre navigation sur le site, des contenus et/ou des offres de produits et services les plus adaptés à vos centres d’intérêt.

Vous pourrez librement et à tout moment modifier votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

VALIDER ANNULER