PUBLICATIONS UNE ÉTUDE SUR-MESURE ? ABONNEMENTS DÉCOUVRIR XERFI BLOG CONTACT
Assurance - banque - financeImmobilier - constructionInnovations - technologiesServices aux entreprisesServices aux ménages - santé - loisirsAgroalimentaire - biens de consoDistribution - luxe - médiaIndustrie - énergie - transportsEmploi - relations sociales TOUT LE CATALOGUE
0
0
Connexion
PUBLICATIONSRESULTATS

Vous avez un besoin particulier
et souhaitez réaliser une étude sur-mesure ?

specific@xerfi.fr


FIL D'INFO - LE BLOG DES SECTEURS

L'actualité des secteurs, analyses économiques et prévisions des experts de Xerfi.

< Revenir sur la page d’accueil du blog
AVIS D'EXPERT

Le marché des déchets en pleine effervescence

Publié le 27 Septembre 2021




Fortes perspectives de croissance sur le marché des déchets en France

Après le recul de 2020, le chiffre d’affaires du marché des déchets bondira de presque 27% en 2021 dans l’Hexagone. Si les segments de la collecte et du traitement seront bien orientés, le recyclage tirera la croissance du marché en raison d’une hausse inédite de son activité en valeur (+50%). Les acteurs du recyclage profitent en effet depuis le dernier trimestre 2020 d’une conjoncture très porteuse dans les métaux, le papier-carton ou encore le plastique, avec une envolée des cours des matières premières et une demande en volume au beau fixe. La situation reviendra ensuite à la normale en 2022, avec entre autres un repli marqué des cours des matières premières, entraînant un recul de plus de 10% de l’activité des recycleurs en valeur et de 4,5% du chiffre d’affaires du marché des déchets dans son ensemble. Du côté de la collecte et du traitement, la croissance restera soutenue en 2022. La production de déchets en France atteindra environ 340 millions de tonnes en 2022, soit à peu près son niveau de 2018 (après être tombé à 320 millions de tonnes en 2020 en raison de la crise sanitaire et économique). Un scenario qui repose sur l’hypothèse d’une reprise économique solide conjuguée aux effets des mesures de réduction à la source des déchets ménagers (lutte contre les plastiques à usage unique ou contre la destruction des invendus alimentaires, promotion du compostage à domicile, hausse de la durée de vie des produits électroniques…).

 

 Une activité qui reste très rentable

Soumis à une réglementation de plus en plus stricte, l’enfouissement et l’incinération reste des activités très rentables. Sur la base des panels Xerfi, le premier mode de traitement des déchets ménagers affiche le taux de RCAI (résultat courant avant impôt) le plus élevé (9%) tandis que le second présente le meilleur taux de rentabilité des fonds propres (37%). En moyenne, tous les maillons de la filière des déchets analysés dégagent un taux de RCAI très correct (compris entre 4,1% et 9%). La rentabilité financière (résultat net/fonds propres) des entreprises de collecte (ramassage et transport des ordures) dépasse elle 11% depuis 2016, selon les calculs de Xerfi. 

Et si les durcissements réglementaires ont entraîné une baisse de 15% du nombre de sites d’enfouissement depuis 2018, les quantités enfouies ont augmenté. La hausse du nombre de sites de compostage de déchets s’accompagne elle d’un intérêt croissant des acteurs pour la méthanisation des acteurs végétaux. En effet, les spécialistes de la collecte et du traitement s’inscrivent désormais pleinement dans l’économie circulaire. Une révolution qui leur ouvre trois relais de croissance significatifs. D’abord, le biométhane, au cœur de la valorisation des déchets, génère des revenus annexes. Ensuite, les procédés innovants de recyclage (nouvelles solutions thermiques, chimiques et enzymatiques) leur ouvrent de nouveaux business. Enfin, la réutilisation prend de l’ampleur à la faveur de la loi anti-gaspillage interdisant la destruction des invendus et des fonds de stocks.

 

Vers un big bang du paysage concurrentiel

Les évolutions technologiques, la réglementation ou encore l’évolution de la demande (avec le succès des matières bio-sourcées) favorisent la transformation du paysage concurrentiel de la gestion des déchets en général et du recyclage en particulier. Dans ce contexte, deux types de nouveaux entrants s’attaquent actuellement au marché. Les start-up n’ont jamais été aussi nombreuses à essayer de percer dans la collecte, le traitement ou le recyclage. Avec son procédé innovant de recyclage enzymatique des plastiques, Carbios est ainsi l’une des success stories emblématiques. Les métallurgistes, chimistes et plasturgistes cherchent eux à se diversifier dans le recyclage à l’image du producteur d’acier Aperam et du pétrochimiste TotalEnergies. Dans ces conditions, les professionnels de la gestion des déchets misent sur des partenariats, à l’image de celui conclu en 2020 entre Suez et la jeune pousse canadienne Loop Industries pour construire une usine de recyclage chimique. Ils mettent également en avant leur expertise R&D dans le traitement et la valorisation de la matière. Renault, Veolia et Solvay ont ainsi mis en place un consortium technologique pour recycler les batteries de véhicules électriques.

Le jeu concurrentiel évolue également en raison de la consolidation menée par les acteurs de taille intermédiaire pour donner naissance aux futurs champions. Paprec a de fait conforté sa présence sur toute la filière des déchets en mettant la main sur les incinérateurs de Dalkia Wastenergy cette année tandis que Derichebourg a racheté, également en 2021, Ecore, l’un de ses principaux compétiteurs dans le recyclage des métaux. Quant à la fusion Suez/Veolia, elle ne va pas réduire l’intensité concurrentielle en France. Le « nouveau Suez » y conservera en effet toutes les activités du groupe actuel et aura donc de nombreux atouts pour continuer à jouer les premiers rôles : principal centre de R&D conservé, savoir-faire en matière de digital (IoT), présence de fonds d’investissement prépondérante dans l’actionnariat, etc.

 

 

logo POUR APPROFONDIR Le marché des déchets en pleine effervescence : scénario prospectif 2024

Transformation des business models et bouleversements du jeu concurrentiel face à la percée de challengers et de nouveaux entrants

Collaborateur de Xerfi depuis 2012 et aujourd'hui directeur d'études, Pierre Paturel est expert énergie et environnement et spécialiste de l'automobile. Il intervient également dans la rédaction de la note Xerfi Prévisis. Pierre Paturel est titulaire d’un master en intelligence économique de l’Université Lyon III.



logo POUR APPROFONDIR
Le marché des déchets en pleine effervescence : scénario prospectif 2024

Transformation des business models et bouleversements du jeu concurrentiel face à la percée de challengers et de nouveaux entrants

CONJONCTURE

vidéoEn 2021, la plus forte hausse annuelle du prix du pétrole depuis 1974

CONJONCTUREAprès avoir atteint un point bas à moins de 20$ le baril en avril de l’année dernière, sous l’effet d’un effondrement sans précédents de la demande mondiale de [...]

19/10/2021

VIDÉO

3750002
vidéoBornes de recharge électrique : comment énergéticiens et constructeurs autos mènent la course

VIDÉOL’extension des réseaux de points de charge s’impose comme un impératif en France pour toute la filière des véhicules électriques et hybrides rechargeables alors que les [...]

11/10/2021

PRÉVISIONS SECTORIELLES

vidéoFilière énergie : des perspectives favorables pour 2022

PRÉVISIONS SECTORIELLES Le chiffre d’affaires de la filière augmentera de 14% en 2021. Ce rebond résultera notamment de facteurs météorologiques. La température moyenne a en effet reculé de [...]

27/09/2021

CONFIRMATION D’AJOUT AU PANIER

x
Caddie 0

L'étude a bien été ajoutée au panier.

Voir mon panier et acheter > < Continuer mes achats

 

x
Merci pour votre message !

Notre équipe met tout en œuvre pour vous répondre dans les plus brefs délais.

STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Le groupe Xerfi utilise et stocke des informations non sensibles (par exemple : adresses IP, données de navigation, identifiants) obtenues par le dépôt de cookies ou technologie équivalente sur votre appareil. L’utilisation de ces données nous permet de mesurer notre audience et de vous proposer des fonctionnalités et des contenus personnalisés.

Les données stockées par Xerfi ne sont en aucun cas partagées avec des partenaires ou revendues à des tiers à des fins publicitaires. Vous pouvez librement donner, refuser ou retirer à tout moment votre consentement en accédant à notre page de gestion des cookies.

ACCEPTER PERSONNALISER REFUSER
x

PERSONNALISEZ LE STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Cookies Google AnalyticsCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation anonymes du site Xerfi afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies de personnalisation du parcours de visiteCes cookies nous permettent de vous proposer, en fonction de votre navigation sur le site, des contenus et/ou des offres de produits et services les plus adaptés à vos centres d’intérêt.

Vous pouvez librement et à tout moment modifier votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

VALIDER ANNULER