PUBLICATIONS UNE ÉTUDE SUR-MESURE ? ABONNEMENTS DÉCOUVRIR XERFI FIL D'INFO CONTACT
Assurance - banque - financeInnovations - technologiesImmobilier - constructionAgroalimentaire - biens de consoDistribution - luxe - médiaServices aux ménages - santé - loisirsServices aux entreprisesIndustrie - énergie - transportsEmploi - relations sociales TOUT LE CATALOGUE
0Connexion
PUBLICATIONSRESULTATS


< Revenir sur le blog
AVIS D'EXPERT

La reconfiguration du marché du chauffage et de la climatisation à l'horizon 2022

Trois questions à Damien Callet

Publié le 09 Décembre 2020
D’après l’étude La reconfiguration du marché du chauffage et de la climatisation à l'horizon 2022

Quel est l’impact de la crise sur la filière chauffage / climatisation ?

Après deux années de forte croissance, la crise sanitaire du Covid-19 constitue un véritable choc pour l’ensemble de la filière des appareils de chauffage et de climatisation. Elle a été à l’origine de l’arrêt de nombreux sites de production, du report de la plupart des installations et d’une chute d’activité sans précédent pour les négociants et magasins de bricolage. Le marché devrait mettre plusieurs années à retrouver son niveau d’avant-crise selon l’étude Xerfi-Precepta, tant les difficultés resteront fortes du côté du marché du bâtiment. Pour autant, les tendances de fond ne devraient pas être remises en cause, à commencer par l’intérêt croissant des Français pour les équipements « verts », comme en témoignent les ventes de pompes à chaleur qui ont pour la première fois dépassée celles des chaudières au fioul et au gaz en 2019. Une bonne nouvelle pour l’industrie tricolore, principale exportatrice de pompes à chaleur à travers le monde.


Comment est amené à évoluer le contexte concurrentiel dans la filière ?

La crise sanitaire, puis maintenant économique, survient dans un contexte qui était déjà compliqué pour la filière du chauffage et de la climatisation. Le cadre réglementaire fluctuant a modifié en profondeur les équilibres entre les différents équipements de chauffage en renforçant l’attractivité des appareils fonctionnant à partir d’énergies renouvelables. Surtout, les fabricants tricolores comme Groupe Atlantic ou Aldes, pour ne citer qu’eux, doivent affronter une concurrence étrangère accrue, notamment des groupes asiatiques qui ne disposent pas (ou peu) d’un outil de production en France. En témoigne la nette augmentation des importations françaises d’équipements CVC en 2019, au regard de la croissance du marché français. Certains de ces groupes, comme le Japonais Daikin, ont d’ailleurs lancé de grands programmes de conquête du marché français, fort de leur marque et de puissants effets d’échelle, gage d’une compétitivité prix importante. La crise pourrait accélérer ce mouvement dans un contexte où les ménages français se montreront plus attentifs côté prix.


Quels sont les axes de développement privilégiés par les industriels ?

Un tel contexte impose aux industriels d’accélérer leurs investissements dans la robotisation des sites et l’optimisation des process. C’est ainsi qu’Elm Leblanc a lancé le projet IRON-MEN en février 2019 qui vise à créer un système de guidage personnalisé permettant aux opérateurs de production d’optimiser leur temps et leurs tâches. Les industriels doivent aussi s’adapter aux évolutions réglementaires qui les poussent à proposer une offre « multi-énergies ». Historiquement spécialisée dans les chaudières au gaz, De Dietrich a par exemple pris position sur le marché de la climatisation en lançant, en juin 2018, une gamme de pompes à chaleur air/air réversibles. Les acteurs tentent également de prendre le virage de la maison connectée en mettant sur le marché des équipements dits intelligents. Ces appareils permettent aux utilisateurs de gérer en temps réel et à distance la température de chauffage de leur domicile, de consulter l’évolution de leur consommation d’énergie ou de programmer des plages horaires de fonctionnement. Enfin, des actions de communication et de formation sont déployées auprès des installateurs (plombiers, chauffagistes, électriciens…) afin de reprendre en main, dans une certaine mesure, la distribution de leurs équipements et développer les ventes.

Collaborateur de Xerfi depuis 2017 , Damien Callet est expert sur les sujets de santé et d'énergie, mais intervient également sur d'autres thématiques de façon ponctuelle. Il est titulaire d'un Master Management des PME et ETI, d'une licence AES (Administration Économique et Sociale) et d'un BTS Banque.

EN SAVOIR PLUS SUR CE SUJET AVEC L’ÉTUDE XERFI PRECEPTA

La reconfiguration du marché du chauffage et de la climatisation à l'horizon 2022 Impact de la crise sanitaire, perspectives de rebond et axes de développement des acteurs
27/05/2020 | 289 pages - réf : XR / 20SCO33 1800€



Information

x

CONFIRMATION D’AJOUT AU PANIER

x
Caddie 0

L'étude a bien été ajoutée au panier.

Voir mon panier et acheter > < Continuer mes achats

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêts et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies.

J’accepte En savoir +