PUBLICATIONS UNE ÉTUDE SUR-MESURE ? ABONNEMENTS DÉCOUVRIR XERFI BLOG CONTACT
Assurance - banque - financeInnovations - technologiesImmobilier - constructionAgroalimentaire - biens de consoDistribution - luxe - médiaServices aux ménages - santé - loisirsServices aux entreprisesIndustrie - énergie - transportsEmploi - relations sociales TOUT LE CATALOGUE
0Connexion
PUBLICATIONSRESULTATS


FIL D'INFO - LE BLOG DES SECTEURS

L'actualité des secteurs, analyses économiques et prévisions des experts de Xerfi.
< Revenir sur le blog
AVIS D'EXPERT

La flexibilité, nouveau mètre étalon de l'immobilier de bureau (enquête Xerfi)

Publié le 11 Juin 2021




Réduire et flexibiliser les dépenses immobilières : une réalité pour les entreprises

La crise de la COVID accélère le besoin de réorganisation de l’immobilier de bureaux. Les difficultés financières des entreprises, les risques de défaillances en série et les stratégies assumées de downsizing font planer la menace d’un recul durable de la demande placée. Réduire et flexibiliser les dépenses immobilières devient ainsi une nouvelle réalité pour les entreprises. D’après notre enquête exclusive menée auprès de 800 dirigeants, près d’un tiers des projets immobilier à venir impliquent une diminution des surfaces occupées. L’hybridation des modes de travail joue un rôle décisif dans ce changement de perception des chefs d’entreprises qui mesurent désormais qu’il est possible de fonctionner tout aussi efficacement en diminuant et en rationalisant les surfaces prises à bail. Alors que les salariés font évoluer leurs habitudes et que les entreprises se questionnent sur la fonction de leurs bureaux, la crise apparaît également comme un accélérateur de tendances émergentes depuis plusieurs années, qu’il s’agisse de la flexibilité des surfaces et des contrats, de l’attractivité des immeubles de bureaux incluant des services ou de l’affirmation des bureaux comme pilier des stratégies RH et RSE.

 

La révolution du télétravail aura bien lieu

La crise sanitaire a accéléré les pratiques de travail à distance et les projections des dirigeants à deux ans montrent que le mouvement va perdurer. La population éligible au télétravail (au moins un jour par semaine) va en effet tripler pour passer de 9% avant la crise à 31% dans deux ans, tous secteurs confondus. La fréquence va également augmenter pour s’établir à 2,2 jours de travail à distance hebdomadaire en moyenne, contre 1,2 jour avant la crise. Dans ces conditions, réduire les surfaces de bureaux n’est plus tabou. En extrapolant les projections du télétravail dans deux ans sur les besoins en surfaces de bureaux, la baisse potentielle de la demande en Ile-de-France pourrait atteindre 10 millions de mètres carrés, soit environ 20% du parc, d’après le scénario le plus extrême. Au mieux, plusieurs millions de mètres carrés seront remis sur le marché avec un risque de hausse de la vacance, de pressions sur les valeurs locatives et la décroissance durable de la demande placée pour les acteurs de l’immobilier de bureaux.

    

                                                           

Vers une reconfiguration de l'offre dans l'immobilier de bureau

La demande en bureaux va s’orienter vers davantage de flexibilité en termes de contrats et de surfaces. D’après notre enquête, les offres sans engagement (coworking, tiers lieux…) séduisent 17% des grands comptes qui se déclarent prêts à basculer tout ou partie de leurs bureaux sous un contrat de prestation de services d’espace de travail en remplacement d’un bail commercial classique. Par ailleurs, 35% des entreprises tertiaires et la moitié des grands comptes affichent leur intérêt pour des surfaces opérées et de coworking au sein d’immeubles occupés. Enfin, le flex office est aujourd’hui le choix de 18% des entreprises de services et d’un tiers des grands comptes. En parallèle, la crise a aussi révélé l’importance des bureaux pour la cohésion des équipes, la sociabilité et l’identité de l’entreprise, tandis que l’équipement et le design s’affirment désormais comme les principaux critères de choix des entreprises, et parmi les principales attentes vis-à-vis des bailleurs. Pour maintenir leurs parts de marché, investisseurs, promoteurs et sociétés de services sont ainsi amenés à reconfigurer leur offre et leur communication : propositions de bureaux clés en main assortis de baux souples, développement des tiers-lieux, nouveaux services, intégration de la dimension environnementale et technologique, etc.

 

L'Enquête Xerfi Spécific

L’observatoire Xerfi de l’immobilier de bureaux s’appuie sur une enquête menée auprès de 800 entreprises, tous secteurs confondus. Réalisée en ligne et via notre centre d’appel, cette enquête a permis de recueillir l’opinion et les pratiques des dirigeants, des directeurs immobiliers et des responsables de l’environnement de travail de PME et grands groupes présents sur l’ensemble du territoire. Structuré selon des critères de taille, d’activité et de localisation géographique, l’échantillon mis en œuvre fournit toutes les garanties statistiques de représentativité indispensables à l’établissement d’un panorama fiable de l’immobilier de bureaux.

Collaborateur de Xerfi depuis 2007 et aujourd'hui directeur d'études, Vincent Desruelles est expert dans les domaines de l’immobilier, du bâtiment et des services. Il est titulaire d’un master en expertise économique du développement à l’Université de Paris I Panthéon-Sorbonne.




logo POUR APPROFONDIR
L'observatoire de l'immobilier de bureaux

Télétravail, flexibilité, services : comment l’immobilier de bureaux accélère sa transformation et se réinvente ?

VIDÉO

3749602
vidéoConstruction bois : le changement d'échelle tant espéré s'annonce difficile

VIDÉOLa construction bois va-t-elle un jour sortir de sa niche ? Alors qu'elle peine à percer avec une part de marché scotché autour de 5%, plusieurs signaux positifs apparaissent [...]

01/06/2021

VIDÉO

3749699
vidéoAvis de gros temps pour les promoteurs immobiliers

VIDÉOLes promoteurs sont entrés dans une zone de fortes turbulences. Selon l’étude Xerfi-Precepta, trois gros problèmes se posent à court et moyen terme. Premièrement, le projet [...]

31/05/2021

AVIS D'EXPERT

vidéoLe désamiantage : un marché d'innovation

AVIS D'EXPERT Mise à mal l’an dernier par l’interruption temporaire de l’ensemble des chantiers, la filière française du désamiantage va repartir de l’avant. Après un effet [...]

31/05/2021

Information

x

CONFIRMATION D’AJOUT AU PANIER

x
Caddie 0

L'étude a bien été ajoutée au panier.

Voir mon panier et acheter > < Continuer mes achats

STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Le groupe Xerfi utilise et stocke des informations non sensibles (par exemple : adresses IP, données de navigation, identifiants) obtenues par le dépôt de cookies ou technologie équivalente sur votre appareil. L’utilisation de ces données nous permet de mesurer notre audience et de vous proposer des fonctionnalités et des contenus personnalisés.

Les données stockées par Xerfi ne sont en aucun cas partagées avec des partenaires ou revendues à des tiers à des fins publicitaires.

Vous pouvez librement donner, refuser ou retirer à tout moment votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

ACCEPTER PERSONNALISER

PERSONNALISEZ LE STOCKAGE
DE VOS DONNÉES

Cookies Google AnalyticsCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation anonymes du site Xerfi afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies de personnalisation du parcours de visiteCes cookies nous permettent de vous proposer, en fonction de votre navigation sur le site, des contenus et/ou des offres de produits et services les plus adaptés à vos centres d’intérêt.

Vous pourrez librement et à tout moment modifier votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

VALIDER ANNULER