PUBLICATIONS UNE ÉTUDE SUR-MESURE ? ABONNEMENTS DÉCOUVRIR XERFI BLOG CONTACT
Assurance - banque - financeImmobilier - constructionInnovations - technologiesServices aux entreprisesServices aux ménages - santé - loisirsAgroalimentaire - biens de consoDistribution - luxe - médiaIndustrie - énergie - transportsEmploi - relations sociales TOUT LE CATALOGUE
0
0
Connexion

DERNIÈRES ÉTUDES DE MARCHÉ

RESULTATS

Vous avez un besoin particulier
et souhaitez réaliser une étude sur-mesure ?

specific@xerfi.fr


FIL D'INFO - LE BLOG DES SECTEURS

L'actualité des secteurs, analyses économiques et prévisions des experts de Xerfi.

< Revenir sur la page d’accueil du blog
AVIS D'EXPERT

L'énorme potentiel du marché de la télésurveillance médicale

Avis d'expert

Publié le 13 Janvier 2021




Comment a évolué le marché de la télésurveillance médicale pendant la crise ?

La télésurveillance médicale n’a pas connu un essor aussi spectaculaire que la téléconsultation depuis la pandémie. La faute à un cadre de remboursement inabouti qui freine le déploiement d’outils destinés à la prise en charge à distance des maladies chroniques. A priori, il faudra patienter jusqu’en 2022 pour obtenir un remboursement de droit commun de la télésurveillance médicale par l’assurance maladie. Il s’agit pourtant d’un marché à fort potentiel et hautement stratégique. Les patients atteints de maladies chroniques représentent en effet 35% des assurés sociaux (soit 21 millions de personnes couvertes par le régime général) et plus de 100 milliards d’euros de dépenses chaque année (plus de 60% du total des dépenses de l’assurance maladie). Un poids qui va augmenter avec, entre autres, le vieillissement de la population. Cinq principaux champs thérapeutiques sont en ligne de mire : diabète, insuffisance cardiaque, insuffisance respiratoire, insuffisance rénale et oncologie. Sur la base des cinq pathologies prises en charge dans le cadre des expérimentations ETAPES et d’un taux d’équipement de 5% des populations cibles projetées en 2023, le potentiel du marché de la télésurveillance médicale grimpe à 682 millions d’euros, d’après nos calculs. Compte tenu de la taille de leurs populations, le diabète (53% des montants) et l’insuffisance respiratoire chronique (38%) sont les deux segments thérapeutiques à plus fort potentiel.

  

  

L’évolution du jeu concurrentiel dépendra du cadre de remboursement définitif

Dans ces conditions, la recomposition du jeu concurrentiel va étroitement dépendre du cadre définitif de prise en charge des solutions. Structures de soins, industriels de santé, prestataires de soins à domicile (PSAD), plateformes de téléconsultation ou encore éditeurs de solutions e-santé sont pour l’instant dans l’expectative.   Seule certitude : l’assurance maladie semble bien déterminée à ne pas laisser le champ libre aux industriels. Autrement dit, une grande partie des marchés traditionnels des industriels de santé sera soumise à des financements conditionnés par le succès des solutions de télésurveillance associées. Ce levier de pression sera utilisé en priorité par l’assurance maladie dans les champs thérapeutiques où médicaments et dispositifs médicaux pèsent lourd dans les coûts totaux des soins. C’est surtout le cas dans le diabète (48% des dépenses), l’insuffisance respiratoire chronique (39%) et l’insuffisance cardiaque chronique (31%). En dehors du champ des expérimentations ETAPES, d’autres segments thérapeutiques semblent également en ligne de mire à l’image de l’hypertension artérielle (35% des coûts consacrés aux produits de santé) et l’oncologie (15% à 30% en moyenne selon les cancers).

La structuration de la filière prend de fait deux directions diamétralement opposées. D’un côté, une logique d’ultra-spécialisation des outils pour obtenir leur validation clinique ; de l’autre, une logique d’agrégation des solutions et de plateformes de coordination des soins. Les industriels de santé et les prestataires de santé à domicile sont quasi exclusivement promoteurs de la première approche qui aborde la télémédecine comme un approfondissement de produits ou de prestations préexistantes. La deuxième approche a elle été adoptée par certains spécialistes de la télésurveillance médicale, à l’image du leader mondial du télésuivi du diabète Glooko. Au-delà, la logique concurrentielle pousse à des mouvements de convergence entre tous les domaines d’activités de la e-santé. 

Les industriels de santé semblent a priori les mieux placés pour industrialiser l’essentiel des activités de télésurveillance médicales. Ils ne manquent en effet pas d’atouts entre leurs moyens financiers, la maîtrise du market access à une échelle globalisée ou encore leur puissance de feu marketing et commercial. Pourtant, le basculement d’une logique produit vers une approche élargie d’accompagnement  et de coordination des parcours de soins ne va pas forcément de soi pour eux. Cela pourrait faire le jeu des plateformes  « universelles » portées par des start-up spécialisées et des éditeurs de logiciels, au détriment des solutions « liées » associées à des dispositifs médicaux spécifiques portées par les industriels. 

Dans les faits, on se dirige vers une structuration de l’activité autour de schémas exploitant les compétences complémentaires des grands groupes et des start-up. C’est le sens de la multiplication des partenariats à différents niveaux : co-conception des solutions, accès au remboursement, délégation de distribution, soutien institutionnel, soutien à l’internationalisation, jusqu’à la prise en charge financière des solutions. C’est dans la télésurveillance de l’oncologie que les alliances sont aujourd’hui focalisées prioritairement. La crise sanitaire et le remboursement de droit commun obtenu par Sivan Innovation pour Moovcare dans la télésurveillance des cancers du poumon ont fait office de catalyseur pour la mise en place de nouveaux partenariats.

 

logo POUR APPROFONDIR Le fort potentiel du marché de la télésurveillance et du télésuivi

Potentiel de croissance des activités, business models et recompositions du jeu concurrentiel à moyen terme

Alexandre Boulègue est directeur du bureau d’études Xerfi France, qui produit chaque année plus de 500 études sur la conjoncture et les performances des entreprises de l’ensemble des secteurs de l’économie française. Il est également rédacteur en chef de la lettre d’information mensuelle sur la conjoncture Xerfi Previsis.



logo POUR APPROFONDIR
Le fort potentiel du marché de la télésurveillance et du télésuivi

Potentiel de croissance des activités, business models et recompositions du jeu concurrentiel à moyen terme

AVIS D'EXPERT

vidéoLes principes actifs pharmaceutiques: armes de relocalisation massive?

AVIS D'EXPERT Il est vrai que la crise sanitaire a propulsé l’industrie des principes actifs pharmaceutiques (API) au rang d’activité stratégique dans l’Hexagone. Celle-ci a en effet [...]

22/11/2021

AVIS D'EXPERT

vidéoLe quantique : nouveau graal de l'informatique

AVIS D'EXPERT Rappelons en préambule que l’informatique quantique, qui a connu de sérieuses avancées ces dernières années, est encore une technologie émergente au stade de [...]

22/11/2021

VIDÉO

3750115
vidéoE-santé : une consolidation s’amorce

VIDÉOLa diffusion massive des pratiques numériques en santé durant la crise sanitaire a fait décoller les marchés de l’e-santé. C’est l’une des grandes conclusions de [...]

16/11/2021

CONFIRMATION D’AJOUT AU PANIER

x
Caddie 0

L'étude a bien été ajoutée au panier.

Voir mon panier et acheter > < Continuer mes achats

 

x
Merci pour votre message !

Notre équipe met tout en œuvre pour vous répondre dans les plus brefs délais.

STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Le groupe Xerfi utilise et stocke des informations non sensibles (par exemple : adresses IP, données de navigation, identifiants) obtenues par le dépôt de cookies ou technologie équivalente sur votre appareil. L’utilisation de ces données nous permet de mesurer notre audience et de vous proposer des fonctionnalités et des contenus personnalisés.

Les données stockées par Xerfi ne sont en aucun cas partagées avec des partenaires ou revendues à des tiers à des fins publicitaires. Vous pouvez librement donner, refuser ou retirer à tout moment votre consentement en accédant à notre page de gestion des cookies.

ACCEPTER PERSONNALISER REFUSER
x

PERSONNALISEZ LE STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Cookies Google AnalyticsCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation anonymes du site Xerfi afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies de personnalisation du parcours de visiteCes cookies nous permettent de vous proposer, en fonction de votre navigation sur le site, des contenus et/ou des offres de produits et services les plus adaptés à vos centres d’intérêt.

Vous pouvez librement et à tout moment modifier votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

VALIDER ANNULER