DE L'INTELLIGENCE DES DONNÉES À L'EXPERTISE AUGMENTÉE
FRANÇAIS I ENGLISH
0Se connecter

RETOUR ACCUEIL BLOG

Le façonnage pharmaceutique à l'heure des grandes recompositions

VIDÉO | Publié le 29 Mars 2021

SantéIndustrie



https://player.vimeo.com/video/524188766?autoplay=1&share=0

Une vidéo présentée par Diane Michaud

Le façonnage pharmaceutique vient d’entrer dans une nouvelle phase cruciale de son développement. La crise sanitaire l’a propulsée au rang d’activité stratégique, en replaçant la production pharmaceutique au cœur des enjeux de sécurité sanitaire et de souveraineté industrielle. De quoi ouvrir de nombreuses opportunités aux façonniers. Au-delà des efforts des pouvoirs publics pour relocaliser les productions en France, les acteurs vont bénéficier du renforcement des stratégies de « back-up » de leurs donneurs d’ordres. Par ailleurs, les nouveaux contrats décrochés autour des « marchés covid » (comme les vaccins ou les tests) ouvrent la voie à un repositionnement sur des segments à plus forte valeur ajoutée, tandis que de nouveaux actifs productifs seront à saisir au gré des restructurations alimentées par la crise. Résultat : les financements affluent. L’impact de la crise est pourtant à double tranchant. La pandémie engendre des coûts supplémentaires (comme les équipements de protection ou encore la gestion des déchets). Elle prive aussi les façonniers de débouchés clés à l’image de l’automédication qui s’est effondrée en 2020. Enfin, certains sites se retrouvent en grandes difficultés à l’image de ceux spécialisés dans les formes sèches standardisées, en surcapacité et où la compétition fait rage. 


Dans ce nouvel environnement, quels sont alors les façonniers les mieux armés ? Sur le plan mondial, les géants globalisés sont les grands gagnants des nouveaux contrats Covid selon l’étude Xerfi Precepta. Il s’agit de Catalent, Thermo Fisher Scientific et Lonza. Sur le plan européen, le Suédois Recipharm et les Français Fareva et Delpharm (les leaders) ont réussi à décrocher des contrats fill & finish de vaccins contre le Covid-19, et cela au profit d’usines françaises. Il faut dire que les conditions ont changé. D’abord, les donneurs d’ordre sont prêts à cofinancer les investissements pour moderniser les sites et les repositionner vers des segments d’avenir. Ensuite, les pouvoirs publics ont adopté plusieurs mesures pour favoriser la relocalisation de la production. Enfin, nombre d’opérateurs ont procédé à des cessions d’actifs jugés non stratégiques. Des opérations de désengagement qui profitent souvent à des acteurs de moindre envergure. Finalement, le secteur du façonnage – qui compte quelque 35 opérateurs à la tête de plus de 70 usines – est en train de devenir un pan de plus en plus important de l’industrie pharmaceutique.


Il y a pourtant une ombre au tableau. La France est en effet à la traîne en matière de bioproduction. Et les acteurs les plus avancés dans ce domaine sont tentés de s’adosser ou de céder leurs actifs aux leaders mondiaux, dotés de capitaux quasi sans limites pour se développer. Seule une poignée de grands groupes s’est lancée dans la course mondiale effrénée aux investissements dans la bioproduction. Une course à plusieurs centaines de millions de dollars au sein de laquelle les sites français semblent exclus des nouveaux projets de ces géants. Les grands généralistes tricolores, eux, s’immiscent à petits pas dans l’activité au gré des contrats décrochés auprès de biotech ou de reprises d’actifs de groupes pharmaceutiques. Une nouvelle génération d’opérateurs français émerge néanmoins autour de technologies innovantes, à l’image de Biose Industrie, TreeFrog Therapeutics ou Clean Cells.

POUR APPROFONDIR LE SUJET
Le marché du façonnage pharmaceutique et ses mutations

Conquête des marchés d’innovation, structuration du secteur bioCDMO : quelles perspectives à l’horizon 2024 ?

Recevez par email toute l’actualité liée au secteur :

Santé
S’INSCRIRES’INSCRIRE

Vous souhaitez personnaliser votre inscription ? Créez un compte Xerfi

Les données collectées serviront uniquement pour vous envoyer les lettres d'information. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans chaque envoi. En savoir plus dans notre politique de confidentialité.

À lire aussi

INFORMATION

x

L’étude Xerfi Previsis vous a été transmise par courriel. Cliquez sur le lien disponible dans cet email pour accéder gratuitement à la parution du mois.

L’ÉTUDE A ÉTÉ AJOUTÉE A VOTRE PANIER

POURQUOI UN COOKIE ?Continuer sans accepter >

Le groupe XERFI utilise et stocke des informations non sensibles obtenues par le dépôt de cookies ou technologie équivalente sur votre appareil. L’utilisation de ces données nous permet de mesurer notre audience et de vous proposer des fonctionnalités et des contenus personnalisés. Nous souhaitons ainsi nous assurer que nous fournissons l’expérience la plus informative pour nos visiteurs.

Les données stockées par XERFI ne sont en aucun cas partagées avec des partenaires ou revendues à des tiers à des fins publicitaires. Vous pouvez librement donner, refuser ou retirer à tout moment votre consentement en accédant à notre page de gestion des cookies.

ACCEPTER

PERSONNALISER

PERSONNALISEZ LE STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Cookies Google AnalyticsCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation anonymes du site Xerfi afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies de personnalisation du parcours de visiteCes cookies nous permettent de vous proposer, en fonction de votre navigation sur le site, des contenus et/ou des offres de produits et services les plus adaptés à vos centres d’intérêt.

Vous pouvez librement et à tout moment modifier votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

VALIDER ANNULER