DE L'INTELLIGENCE DES DONNÉES À L'EXPERTISE AUGMENTÉE
Service client01 53 21 81 51etudes@xerfi.fr

Formulaire de contactNotre équipe prendra contact avec vous dans les meilleurs délais.

Où nous trouver ?13, rue de Calais 75009 PARIS

Nous écrire concernant

Une étude etudes@xerfi.fr

Les formules d’abonnements abonnement@xerfi.fr

Une prestation sur-mesure specific@xerfi.fr

Une facture ou un deviscompta@xerfi.fr

Un communiqué de pressepresse@xerfi.fr

0Se connecter
FRANÇAIS I ENGLISH

RETOUR ACCUEIL BLOG

Le transport aérien, nouveau débouché des biocarburants SAF ?

AVIS D'EXPERT | Alexandre Boulegue | Publié le 14 Février 2023

Energie et environnementAutomobileIndustrie



L’aviation focalise de plus en plus l’intérêt des producteurs de biocarburants qui cherchent à élargir leurs débouchés au-delà de l’automobile. Les initiatives se multiplient, mais des incertitudes subsistent sur la rentabilité et la compétitivité des SAF (sustainable aviation fuel ou carburant durable pour l’aviation en français) par rapport aux carburants traditionnels.

Le ralentissement anticipé sur le marché automobile pousse les producteurs de biocarburants à élargir leurs débouchés. L'un des secteurs qui retient leur attention est celui du transport aérien, qui contribue déjà de façon importante aux émissions de gaz à effet de serre à l'échelle mondiale (4% à 5% avec le forçage radiatif).

Le secteur du transport aérien constitue donc une cible de choix pour les carburants durables, également connus sous le nom de « SAF ». D’autant plus que les voyants sont au vert : le Parlement européen a proposé d'intégrer une part minimale de carburants renouvelables dans les aéroports européens, qui passerait de 2% en 2025 à 85% en 2050. La France a de son côté lancé une stratégie pour soutenir le développement de la filière SAF sur son territoire, avec un appel à projets doté de 200 millions d'euros de fonds publics.

 

Les initiatives des producteurs de biocarburants se multiplient

Plusieurs producteurs de biocarburants se sont d’ores et déjà tournés vers les SAF, dont TotalEnergies, qui produira du HVO (un précurseur du biodiesel et du SAF) sur ses sites de La Mède et de Grandpuits, ou encore la jeune pousse française Global Bioenergies, qui espère vendre son isododécane produit à partir d'ingrédients d'origine naturelle pour l'aviation d'ici 2024. Le groupe pétrochimique britannique Shell ambitionne également de devenir un leader mondial des SAF, avec un objectif de production de 2 millions de tonnes par an d'ici 2025 et au moins 10% de SAF sur le total de ses ventes de carburants aériens d'ici 2030. Le groupe finlandais Neste et le groupe américain DG Fuels ont pour leur part signé un accord avec Air France-KLM pour fournir 1,6 million de tonnes de carburants durables entre 2023 et 2036.

 

Des incertitudes subsistent sur la rentabilité et la compétitivité des SAF

Cependant, des doutes subsistent sur le potentiel réel des biocarburants pour le marché de l’aviation. Même avec un taux de pénétration élevé, les ventes de carburants d’aviation ne pèsent pas lourd face au marché automobile. Autrement dit, les volumes pourraient être insuffisants pour permettre aux producteurs de rentabiliser leurs investissements conséquents. En outre, les SAF sont également encore bien plus coûteux que le kérosène. De quoi alourdir sérieusement la facture pour les compagnies aériennes. Par ailleurs, de nombreux enjeux autour de la taxation des SAF par rapport au jetfuel traditionnel restent encore à trancher.

 

POUR APPROFONDIR LE SUJET
Le marché des carburants durables à l'horizon 2026

Mobilité électrique, décarbonation du transport aérien et maritime : quels défis et opportunités pour les biocarburants et e-carburants ?

Recevez par email toute l’actualité liée au secteur :

Energie et environnement
S’INSCRIRES’INSCRIRE

Vous souhaitez personnaliser votre inscription ? Créez un compte Xerfi

Les données collectées serviront uniquement pour vous envoyer les lettres d'information. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans chaque envoi. En savoir plus dans notre politique de confidentialité.

Alexandre Boulègue est directeur du bureau d’études Xerfi Publishing, qui produit chaque année plus de 1000 études sur la conjoncture et les performances des entreprises de l’ensemble des secteurs de l’économie française. Il est également rédacteur en chef de la lettre d’information mensuelle sur la conjoncture Xerfi Previsis.

Les études de son équipeLes études de son équipe

À lire aussi

INFORMATION

x

L’étude Prévisis vous a été transmise par courriel. Cliquez sur le lien disponible dans cet email pour accéder gratuitement à la parution du mois.

L’ÉTUDE A ÉTÉ AJOUTÉE A VOTRE PANIER

VOUS REPRENDREZ BIEN UN COOKIE ?

Le groupe XERFI utilise et stocke des informations non sensibles obtenues par le dépôt de cookies ou technologie équivalente sur votre appareil. L’utilisation de ces données nous permet de mesurer notre audience et de vous proposer des fonctionnalités et des contenus personnalisés. Nous souhaitons ainsi nous assurer que nous fournissons l’expérience la plus informative pour nos visiteurs.

Les données stockées par XERFI ne sont en aucun cas partagées avec des partenaires ou revendues à des tiers à des fins publicitaires. Vous pouvez librement donner, refuser ou retirer à tout moment votre consentement en accédant à notre page de gestion des cookies.

ACCEPTER REFUSER

PERSONNALISER

PERSONNALISEZ LE STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Cookies Google AnalyticsCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation anonymes du site Xerfi afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies de personnalisation du parcours de visiteCes cookies nous permettent de vous proposer, en fonction de votre navigation sur le site, des contenus et/ou des offres de produits et services les plus adaptés à vos centres d’intérêt.

Vous pouvez librement et à tout moment modifier votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

VALIDER ANNULER