PUBLICATIONS UNE ÉTUDE SUR-MESURE ? ABONNEMENTS DÉCOUVRIR XERFI BLOG CONTACT
Assurance - banque - financeImmobilier - constructionInnovations - technologiesServices aux entreprisesServices aux ménages - santé - loisirsAgroalimentaire - biens de consoDistribution - luxe - médiaIndustrie - énergie - transportsEmploi - relations sociales TOUT LE CATALOGUE
0
0
Connexion
PUBLICATIONSRESULTATS

Vous avez un besoin particulier
et souhaitez réaliser une étude sur-mesure ?

specific@xerfi.fr


FIL D'INFO - LE BLOG DES SECTEURS

L'actualité des secteurs, analyses économiques et prévisions des experts de Xerfi.

< Revenir sur la page d’accueil du blog
AVIS D'EXPERT

Nouvelles priorités stratégiques sur le marché du bricolage

Publié le 04 Octobre 2021




Boom du marché du bricolage en 2020 et 2021

Après une décennie plutôt atone, la croissance du marché français du bricolage-jardinage aura été exceptionnelle en 2020 (+9% à plus de 40 milliards d’euros) et 2021 (+10%). L’effet de la crise du Covid-19 sur les projets de réaménagement de l’habitat et de déménagement des Français mais aussi la volonté de ces derniers de poursuivre les pratiques de bricolage et de jardinage sont à l’évidence passées par là. Sans oublier l’importance de l’effet prix dans un contexte de pénurie de certaines matières premières et matériaux. Toutefois, les impacts de la crise vont s’atténuer alors que les ménages vont retrouver des opportunités de consommer dans certains secteurs (tourisme, culture…) très touchés par la crise et que leurs projets, une fois réalisés, ne seront pas synonymes d’achats récurrents à l’avenir. Quant à la pratique du télétravail, elle rencontre dans les faits plusieurs obstacles (sécurité informatique, isolement…). Xerfi pronostique ainsi une décélération de la croissance de la demande, avec une hausse de 3% par an en moyenne en 2022 et 2023 pour le marché du bricolage-jardinage. La crise a en outre accéléré la transformation digitale et le passage à une logique servicielle des enseignes traditionnelles qui doivent encore résoudre l’équation du centre-ville pour (re)conquérir les citadins. De quoi inquiéter les pure players comme Amazon ou ManoMano, dont la part de marché dépasse désormais la barre des 10%.

 

Les GSB accélèrent dans le digital et les services

Avant même que la crise ne leur fasse gagner des parts de marché supplémentaires, les pure players avaient déjà bouleversé les positions concurrentielles. Amazon et ManoMano se sont ainsi hissés dans le top 10 en quelques années seulement. Très concentré, le marché du bricolage-jardinage est toutefois toujours entre les mains des GSB, quincailleries, jardineries et lisas à hauteur de 70%. Leroy Merlin, qui fait largement la course en tête avec 7,7 milliards d’euros de chiffre d’affaires l’an dernier, est challengé par Castorama, Brico Dépôt, Gamm Vert et Mr Bricolage. Le poids des distributeurs traditionnels vis-à-vis des pure players remontera dès 2021. Mais la concurrence va s’intensifier entre les leaders dont les feuilles de route tendent à converger (omnicanalité, services et proximité).

La montée en puissance des acteurs du web a incité certains distributeurs traditionnels à se rapprocher pour gagner en pouvoir de marché. Elle les a également encouragés à accélérer leur stratégie e-commerce, alors que la pénétration numérique est très modeste dans le bricolage-jardinage (seulement 5% du chiffre d’affaires généré par le e-commerce en 2020 pour les quelque 2 150 GSB). Leroy Merlin et Bricomarché ont ainsi respectivement lancé leur marketplace en 2020 en 2021 tandis que Les Mousquetaires sont désormais propriétaires de BricoPrivé et que Kingfisher teste actuellement son enseigne Screwfix en France dans une version 100% digitale. La construction d’une architecture omnicanale est aussi une priorité des enseignes. Le « tout digital » n’est en effet pas une solution. A titre d’exemple, Kingfisher rappelle le rôle central du magasin dans une entreprise amenée à devenir plus numérique. Si l’audience des sites internet peut être monétisée en ligne (via notamment la création d’une marketplace), elle peut également et surtout l’être en magasin où les taux de transformation sont bien plus élevés que sur internet. De fait, les distributeurs savent aujourd’hui parfaitement rediriger cette audience vers leurs points de vente physiques, non seulement via des techniques marketing drive-to-store mais aussi et surtout grâce à de multiples dispositifs mis en place sur leurs propres sites web.

Le développement de gammes de services et l’élaboration de solutions globales pour l’habitat sont également des pistes explorées par les opérateurs. La plupart de ces services visent à soutenir les bricoleurs et jardiniers amateurs dans une démarche de « faire soi-même » (ou « do it yourself » en anglais »). D’autres ont pour objectif de mettre en relation, de plus en plus souvent via des plateformes numériques, les clients avec des particuliers ou professionnels qui réaliseront leurs travaux de bricolage ou de jardinage. Certains de ces services sont en outre proposés en partenariat avec des professionnels (de la location, du financement, entrepreneurs du bâtiment…). Avec sa plateforme Leroy Merlin Studio, Leroy Merlin creuse l’écart avec ses compétiteurs.

 

La bataille du centre-ville

Avec la crise, l’implantation des enseignes au cœur des villes n’est désormais plus une option. L’équation n’est pourtant pas simple à résoudre. Il leur faut en effet trouver la proposition de valeur et l’assortiment (plus réduit que dans un magasin péri-urbain) de nature à générer du trafic et un chiffre d’affaires au mètre carré suffisant pour amortir des frais fixes plus élevés (loyer, logistique). A cet égard, le modèle de drive piéton imaginé par la grande distribution alimentaire pour amener l’offre et les prix des hypermarchés dans les centres-villes sans ouvrir de magasins pourrait bien faire des émules chez les acteurs du bricolage et du jardinage.

Les périodes de confinement ont également montré l’urgence d’une digitalisation des petits commerces. Concurrencées par les GSB et les pure players, les quincailleries traditionnelles pourraient ainsi revenir sur le devant de la scène. A condition de mettre les bouchées doubles en matière de digitalisation et sans doute à perdre leur indépendance face leur plateformisation par tout un écoystème d’opérateurs attirés par le potentiel du marché (collectivités locales, leaders de la publicité et du référencement, éditeurs d’annuaires et de places de marché, groupes du web et même enseignes de bricolage et jardinage grâce à leurs marketplaces.

 

 

 

logo POUR APPROFONDIR Les nouvelles priorités stratégiques sur le marché du bricolage et du jardinage

Scénario de croissance à l’horizon 2023, impacts de la digitalisation sur le jeu concurrentiel et stratégies des distributeurs

Collaboratrice de Xerfi depuis 1998 et directeur d'études depuis 2005, Delphine David est experte sur les sujets liés à la distribution et au e-commerce. Elle est titulaire d’un master en économie et politique de l’énergie de l’Institut National des Sciences et Techniques Nucléaire CEA qui dépend de l’Université Paris X-Nanterre.




logo POUR APPROFONDIR
Les nouvelles priorités stratégiques sur le marché du bricolage et du jardinage

Scénario de croissance à l’horizon 2023, impacts de la digitalisation sur le jeu concurrentiel et stratégies des distributeurs

AVIS D'EXPERT

vidéoLa dermocosmétique surfe sur l’argument santé

AVIS D'EXPERT La santé est désormais au cœur des routines beauté. La crise, bien sûr, est passée par là avec la tendance au no make-up sous l’effet des gestes barrières, l’essor du [...]

26/10/2021

PRÉVISIONS SECTORIELLES

vidéoL’équipement de la maison à la pointe du fort rebond du commerce de détail

PRÉVISIONS SECTORIELLESContrecoup de la chute d’activité observée en 2020, le chiffre d’affaires du commerce de détail enregistre un net rebond en 2021 (+9% en volume). Les mesures de [...]

22/10/2021

CONJONCTURE

vidéoLes acteurs du commerce spécialisé craignent l’impact du pass sanitaire

CONJONCTURELa levée des restrictions sanitaires et le repli de l’épidémie ont redonné le moral aux commerçants à la fin du printemps. En juin, le climat des affaires dans le commerce [...]

10/10/2021

CONFIRMATION D’AJOUT AU PANIER

x
Caddie 0

L'étude a bien été ajoutée au panier.

Voir mon panier et acheter > < Continuer mes achats

 

x
Merci pour votre message !

Notre équipe met tout en œuvre pour vous répondre dans les plus brefs délais.

STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Le groupe Xerfi utilise et stocke des informations non sensibles (par exemple : adresses IP, données de navigation, identifiants) obtenues par le dépôt de cookies ou technologie équivalente sur votre appareil. L’utilisation de ces données nous permet de mesurer notre audience et de vous proposer des fonctionnalités et des contenus personnalisés.

Les données stockées par Xerfi ne sont en aucun cas partagées avec des partenaires ou revendues à des tiers à des fins publicitaires. Vous pouvez librement donner, refuser ou retirer à tout moment votre consentement en accédant à notre page de gestion des cookies.

ACCEPTER PERSONNALISER REFUSER
x

PERSONNALISEZ LE STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Cookies Google AnalyticsCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation anonymes du site Xerfi afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies de personnalisation du parcours de visiteCes cookies nous permettent de vous proposer, en fonction de votre navigation sur le site, des contenus et/ou des offres de produits et services les plus adaptés à vos centres d’intérêt.

Vous pouvez librement et à tout moment modifier votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

VALIDER ANNULER