DE L'INTELLIGENCE DES DONNÉES À L'EXPERTISE AUGMENTÉE
FRANÇAIS I ENGLISH
0Se connecter

RETOUR ACCUEIL BLOG

De plus en plus d’acteurs prêts à enfourcher la filière vélo

AVIS D'EXPERT | Pierre Paturel | Publié le 26 Septembre 2022

Tourisme, sport et loisirsServices aux ménagesTransport et logistique



Le marché du vélo en plein essor

Le marché tricolore du vélo (cycles et accessoires) est de plus en plus prometteur. Les ventes en volume progresseront et, face à la forte demande, les fabricants et distributeurs pourront répercuter en grande partie les hausses de coûts (matières premières et composants) sur leurs clients. Pour alimenter le marché français, les importations ont fortement augmenté entre 2017 et 2021. Les industriels ont toutefois renforcé leurs capacités de production dans l’Hexagone et affichent des plans ambitieux de montée en charge. Les tensions sur les approvisionnements asiatiques encouragent en effet la relocalisation de la production de composants et de l’assemblage de cycles. En plein boom, la filière attire de plus en plus d’opérateurs venus d’horizons variés.

 

De nombreux projets de relocalisation

Propulsé par la grève des transports à Paris puis par les restrictions sanitaires, le marché du vélo surfe désormais sur les préoccupations environnementales et la hausse du prix des carburants. Et force est de constater que tous les voyants sont au vert entre le développement de l’offre de VAE, le soutien des pouvoirs publics (Plan vélo, efforts des collectivités locales comme les vélos en libre-service par exemple) et l’effet prix positif (en particulier pour les modèles à assistance électrique). Bref, de plus en plus de Français enfourchent désormais leur vélo. La demande de la clientèle professionnelle va croître, elle aussi, avec le déploiement des flottes d’entreprises (vélos de services et de fonction comme chez les artisans) et l’essor de la cyclologistique (vélos-cargos) en phase avec les investissements conséquents consentis par les entreprises de livraison.

Dans ces conditions, on comprend mieux les projets de relocalisation et/ou d’extension d’usine de certains opérateurs, à l’image de La Manufacture française du cycle (Intersport) qui ambitionne de produire 700 000 vélos en 2024, soit 200 000 de plus qu’aujourd’hui. Le nombre de vélos fabriqués dans l’Hexagone atteindra près d’un million d’unités en 2022, contre moins de 650 000 deux ans plus tôt. Cette envolée est tirée par la production de VAE, qui pourrait dépasser celle de vélos classiques pour la première fois. Pourtant, la saturation menace le segment des VAE, avec de 200 à 400 marques commercialisées en France, dont l’emblématique Moustache Bikes.

 

La bataille de la distribution ne fait que commencer

Si les enseignes multisports (Intersport, Décathlon, Go Sport…) dominent lemarché en volume, la montée en gamme du marché du vélo attire de nouveaux acteurs venus d’autres univers (comme Monoprix). Dernièrement, Le Bon Marché Rive Gauche (LVMH) a accueilli la marque Cowboy dans son magasin parisien. Des groupes de services, comme Movibia, cherchent également à se diversifier dans le marché du vélo pour trouver des relais de croissance. Des équipementiers (Valeo, Bosch…) et des constructeurs auto tentent aussi l’aventure en lançant des modèles de VAE, à l’instar de Porsche qui a pris plusieurs initiatives et pourrait s’allier avec le groupe Pon. Quant au développement du e-commerce, il reste encore limité dans les ventes de vélos complets (5% des volumes et 8% en valeur), les acheteurs souhaitant souvent essayer avant d’acheter.

  

POUR APPROFONDIR LE SUJET
Le marché du vélo

Les stratégies novatrices pour tirer parti des nouvelles opportunités

Recevez par email toute l’actualité liée au secteur :

Tourisme, sport et loisirs
S’INSCRIRES’INSCRIRE

Vous souhaitez personnaliser votre inscription ? Créez un compte Xerfi

Les données collectées serviront uniquement pour vous envoyer les lettres d'information. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans chaque envoi. En savoir plus dans notre politique de confidentialité.

Collaborateur de Xerfi depuis plus de 10 ans et aujourd'hui directeur d'études, Pierre Paturel est expert énergie et environnement et spécialiste de l'automobile. Il intervient également dans la rédaction de la note Xerfi Prévisis. Pierre Paturel est titulaire d’un master en intelligence économique de l’Université Lyon III.

Les études de son équipeLes études de son équipe

À lire aussi

INFORMATION

x

L’étude Xerfi Previsis vous a été transmise par courriel. Cliquez sur le lien disponible dans cet email pour accéder gratuitement à la parution du mois.

L’ÉTUDE A ÉTÉ AJOUTÉE A VOTRE PANIER

POURQUOI UN COOKIE ?Continuer sans accepter >

Le groupe XERFI utilise et stocke des informations non sensibles obtenues par le dépôt de cookies ou technologie équivalente sur votre appareil. L’utilisation de ces données nous permet de mesurer notre audience et de vous proposer des fonctionnalités et des contenus personnalisés. Nous souhaitons ainsi nous assurer que nous fournissons l’expérience la plus informative pour nos visiteurs.

Les données stockées par XERFI ne sont en aucun cas partagées avec des partenaires ou revendues à des tiers à des fins publicitaires. Vous pouvez librement donner, refuser ou retirer à tout moment votre consentement en accédant à notre page de gestion des cookies.

ACCEPTER

PERSONNALISER

PERSONNALISEZ LE STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Cookies Google AnalyticsCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation anonymes du site Xerfi afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies de personnalisation du parcours de visiteCes cookies nous permettent de vous proposer, en fonction de votre navigation sur le site, des contenus et/ou des offres de produits et services les plus adaptés à vos centres d’intérêt.

Vous pouvez librement et à tout moment modifier votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

VALIDER ANNULER