PUBLICATIONS UNE ÉTUDE SUR-MESURE ? ABONNEMENTS DÉCOUVRIR XERFI FIL D'INFO CONTACT
Assurance - banque - financeInnovations - technologiesImmobilier - constructionAgroalimentaire - biens de consoDistribution - luxe - médiaServices aux ménages - santé - loisirsServices aux entreprisesIndustrie - énergie - transportsEmploi - relations sociales TOUT LE CATALOGUE
0Connexion
PUBLICATIONSRESULTATS


< Revenir sur le blog
PRÉVISIONS SECTORIELLES

Transport et entreposage : un rebond, mais pas de retour à la normale en 2021

Découvrez les prévisions de Xerfi

Publié le 15 Décembre 2020

Le chiffre d’affaires des transports et de l’entreposage aura décroché d’environ 14% en 2020. Le segment du fret a été pénalisé par la chute de la demande, notamment venant de l’industrie et de la distribution, malgré quelques marchés clients à contre-courant comme l’agroalimentaire (hors restauration hors foyer), la santé-pharma et les secteurs qui peuvent basculer sur les livraisons e-commerce. Le recul du chiffre d’affaires est amplifié par un effet « pétrole », avec un fort repli des prix du carburant en partie répercuté aux clients via les mécanismes contractuels d’indexation. Le transport de passagers s’est quant à lui effondré en raison des phases de confinement, des restrictions sur les déplacements et des fermetures des frontières. Le trafic aérien a diminué de près de 70% en France, plongeant les compagnies, les aéroports et les services associés dans une crise majeure. De même, les activités de transport urbain et interurbain, ferroviaire et maritime de passagers ont considérablement ralenti et les pertes de revenus sont colossales et non rattrapables en 2020.

Mécaniquement, le chiffre d’affaires des transports et de l’entreposage rebondira en 2021 (+9,9%) dans le sillage du redémarrage économique, mais il ne retrouvera pas son niveau de 2019. En effet, l’activité ne reviendra pas pleinement à la normale, surtout dans le transport de passagers où l’impact de la crise sera durable tant que la vaccination de la population ne sera pas généralisée et que des zones géographiques seront encore touchées par le coronavirus. Par contre, le fret se redressera progressivement avec une demande soutenue par la reprise des activités industrielles et commerciales. En outre, les prix du pétrole remonteront au cours de l’année, ce qui se traduira par des hausses de tarifs des transporteurs et in fine par un effet positif sur leur chiffre d’affaires.

 



Information

x

CONFIRMATION D’AJOUT AU PANIER

x
Caddie 0

L'étude a bien été ajoutée au panier.

Voir mon panier et acheter > < Continuer mes achats

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêts et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies.

J’accepte En savoir +