PUBLICATIONS UNE ÉTUDE SUR-MESURE ? ABONNEMENTS DÉCOUVRIR XERFI BLOG CONTACT
Assurance - banque - financeImmobilier - constructionInnovations - technologiesServices aux entreprisesServices aux ménages - santé - loisirsAgroalimentaire - biens de consoDistribution - luxe - médiaIndustrie - énergie - transportsEmploi - relations sociales TOUT LE CATALOGUE
0
0
Connexion

DERNIÈRES ÉTUDES DE MARCHÉ

RESULTATS


FIL D'INFO - LE BLOG DES SECTEURS

L'actualité des secteurs, analyses économiques et prévisions des experts de Xerfi.

< Revenir sur la page d’accueil du blog
AVIS D'EXPERT

Les nouveaux défis du marché des voitures d'occasion

Publié le 19 Septembre 2022




Recul d'une ampleur inédite pour le marché des VO en 2022

Après le record de l’an passé, le marché français des voitures d’occasion (VO) devrait plonger de 7,5% en 2022 à 5,6 millions d’immatriculations, soit son niveau de 2015. Malgré ces difficultés conjoncturelles, les professionnels sont toujours plus nombreux à se presser sur ce marché. Constructeurs, concessionnaires, marchands spécialisés, loueurs, annonceurs, agences automobiles, enchéristes ou encore reconditionneurs sont à la manœuvre et rivalisent d’ingéniosité pour se faire une place dans la revente de VO. Et la lutte est féroce entre les différents acteurs pour mettre la main sur les voitures d’occasion disponibles chez les particuliers. L’approvisionnement (sourcing) et le reconditionnement sont les priorités des distributeurs de véhicules d’occasion.

 

Les professionnels gagnent du terrain sur les particuliers

Si Renault, Peugeot et Citroën représentent encore près de la moitié du marché de la seconde main, les plus fortes progressions sont l’apanage du premium allemand et des marques asiatiques. Plusieurs facteurs structurels jouent en faveur des professionnels, en tête desquels les efforts d’investissement des concessionnaires et des constructeurs (centres de reconditionnement, rachats ecash, labélisation, LOA…). Sans oublier l’offensive de « nouveaux » spécialistes du véhicule de seconde main, comme Aramis et Auto1. Le maintien probable de primes à la conversion pour l’achat de VO récents (Crit’Air 1) joue aussi en faveur des vendeurs professionnels. Plus globalement, les réglementations environnementales vont se durcir, en particulier dans les grandes agglomérations, entraînant une désaffection pour les véhicules anciens, presque exclusivement vendus par les particuliers. Et l’arrivée d’un nombre croissant de VO électriques jouera également en faveur des professionnels, les acheteurs potentiels souhaitant des garanties sur l’état de la batterie.

 

Une multitude d'acteurs et de modèles économiques

Attirées par une demande structurellement importante et qui monte en gamme, les entreprises sont de plus en plus nombreuses à se disputer le marché des VO. Acteurs historiques de la distribution de véhicules neufs, les concessionnaires auto ont longtemps peu valorisé la vente de VO. La situation a changé avec la création d’enseignes dédiées, à l’instar d’Autosphère d’Emil Frey ou de Zanzicar du groupe Parot. Le leader tricolore Emil Frey, qui écoule chaque année environ 140 000 voitures de seconde main (contre 40 000 en moyenne pour ses concurrents du top 10) fait la course en tête. De leur côté, les constructeurs sont à la manœuvre sur le marché et cherchent à reprendre la main en direct, via la vente en ligne, l’ouverture de centres de reconditionnement, le développement de labels, etc. C’est en particulier le cas de Stellantis. Désormais incontournables, les annonceurs comme Leboncoin ou La Centrale offrent à des acteurs locaux du VO une visibilité nationale à moindre coût.

  

Une approche omnicanal pour partir à la conquête des particuliers

La digitalisation est omniprésente sur le marché de l'occasion de voiture. On la retrouve du renforcement du sourcing à la création de labels, en passant entre autres par la promotion de la LOA. Si le digital confère un avantage concurrentiel certain en optimisant les coûts opérationnels et en accélérant certains processus, s’appuyer sur un réseau physique reste indispensable. Les clients ont en effet besoin d’essayer le véhicule et au besoin d’inspecter les voitures lors des reprises. C’est bien pourquoi la majorité des acteurs converge vers l’omnicanalité. Au final, il s’agit bel et bien de conquérir des clients particuliers, ciblés en amont (pour la reprise de véhicules) et en aval (les particuliers représentant l’essentiel des acheteurs et les transactions CtoC encore plus de 60% des ventes).

 

logo POUR APPROFONDIR Les nouveaux défis du marché des voitures d'occasion

Pénurie de véhicules récents, concurrence nouvelle, digitalisation : quelles perspectives d’ici 2024 ?

Collaborateur de Xerfi depuis 2012 et aujourd'hui directeur d'études, Pierre Paturel est expert énergie et environnement et spécialiste de l'automobile. Il intervient également dans la rédaction de la note Xerfi Prévisis. Pierre Paturel est titulaire d’un master en intelligence économique de l’Université Lyon III.



logo POUR APPROFONDIR
Les nouveaux défis du marché des voitures d'occasion

Pénurie de véhicules récents, concurrence nouvelle, digitalisation : quelles perspectives d’ici 2024 ?

AVIS D'EXPERT

vidéo Mobilité urbaine : des travaux d’Hercule pour les grandes villes

AVIS D'EXPERT En 2021, les Français ont effectué environ les deux tiers de leurs déplacements urbains en voiture. La marche à pied constitue le deuxième mode de déplacement avec plus [...]

04/10/2022

VIDÉO

3750955
vidéoDécarboner la logistique, un défi technique… et financier

VIDÉOLa transition écologique est désormais en haut de l’agenda des prestataires logistiques. Car la pression monte : déploiement des ZFE, décret éco-énergie tertiaire, [...]

04/10/2022

VIDÉO

3750977
vidéoLe marché des voitures d’occasion, théâtre d’une bataille acharnée

VIDÉOLe marché français des voitures d’occasion est le théâtre d’une bataille acharnée. Malgré une rechute après une période euphorique, il attire toujours davantage de [...]

04/10/2022

CONFIRMATION D’AJOUT AU PANIER

x
Caddie 0

L'étude a bien été ajoutée au panier.

Voir mon panier et acheter > < Continuer mes achats

 

x
Merci pour votre message !

Notre équipe met tout en œuvre pour vous répondre dans les plus brefs délais.

STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Le groupe Xerfi utilise et stocke des informations non sensibles (par exemple : adresses IP, données de navigation, identifiants) obtenues par le dépôt de cookies ou technologie équivalente sur votre appareil. L’utilisation de ces données nous permet de mesurer notre audience et de vous proposer des fonctionnalités et des contenus personnalisés.

Les données stockées par Xerfi ne sont en aucun cas partagées avec des partenaires ou revendues à des tiers à des fins publicitaires. Vous pouvez librement donner, refuser ou retirer à tout moment votre consentement en accédant à notre page de gestion des cookies.

ACCEPTER PERSONNALISER REFUSER
x

PERSONNALISEZ LE STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Cookies Google AnalyticsCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation anonymes du site Xerfi afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies de personnalisation du parcours de visiteCes cookies nous permettent de vous proposer, en fonction de votre navigation sur le site, des contenus et/ou des offres de produits et services les plus adaptés à vos centres d’intérêt.

Vous pouvez librement et à tout moment modifier votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

VALIDER ANNULER