PUBLICATIONS UNE ÉTUDE SUR-MESURE ? ABONNEMENTS DÉCOUVRIR XERFI BLOG CONTACT
Assurance - banque - financeImmobilier - constructionInnovations - technologiesServices aux entreprisesServices aux ménages - santé - loisirsAgroalimentaire - biens de consoDistribution - luxe - médiaIndustrie - énergie - transportsEmploi - relations sociales TOUT LE CATALOGUE
0
0
Connexion

DERNIÈRES ÉTUDES DE MARCHÉ

RESULTATS


FIL D'INFO - LE BLOG DES SECTEURS

L'actualité des secteurs, analyses économiques et prévisions des experts de Xerfi.

< Revenir sur la page d’accueil du blog
AVIS D'EXPERT

Le marché de l'assurance santé à l'heure des grandes manoeuvres

Publié le 20 Avril 2022




Assurance santé : un marché à 39 Md€ en 2021

Après la pause observée en 2020 (-0,3%) sous l’effet de la crise sanitaire, le marché de l’assurance santé est reparti de l’avant avec une hausse de 2,5% des cotisations à plus de 39 milliards d’euros. Et notre scénario prévoit une accélération de la croissance à raison de 3,5% en 2022 puis de 3% par an entre 2023 et 2024. Le bilan reste néanmoins négatif pour les organismes complémentaires d’assurance maladie (OCAM) en raison de l’envolée de leurs remboursements santé qui ont bondi de 16% l’an dernier après un repli de 7,8% en 2020. En clair, l’effet rattrapage redouté s’est bel et bien concrétisé entre l’explosion des dépenses de santé et la participation accrue des OCAM au financement des dépenses dentaires et audio lié à la réforme du 100% Santé. Pour compenser ces pertes, les OCAM ont procédé à des revalorisations tarifaires. Ces dernières, conjuguées aux possibilités de résiliation infra-annuelle, vont donner un sérieux coup d’accélérateur à la mobilité des clients, comme le confirme notre enquête auprès d’un panel d’assurés. En parallèle, la généralisation d’ici 2026 de contrats collectifs aux 5,7 millions d’employés de la fonction publique entraînera une intensification de la concurrence. Résultat : tous les acteurs sont dans les starting-blocks pour tirer parti des recompositions en vue et des nouveaux financements mis sur la table. En somme, un nouveau big bang se profile sur le marché de l’assurance santé.

 

 

Un premier bilan de la crise sanitaire montre que l’activité des institutions de prévoyance (-2,7% en 2020) et celle des mutuelles du Code de la mutualité (-1,6%) ont été les plus affectées, dans le sillage des mesures de soutien mises en place pour leurs clientèles. Les sociétés d’assurance ont, elles, continué à gagner du terrain avec une croissance de 2,8%. Grâce à des baisses de prestations plus prononcées, ce sont les mutuelles du Code de la mutualité qui ont dégagé les meilleurs résultats.

Dans un contexte de compétition accrue, les modèles déjà parfois non profitables en soi précédemment (entre autres dans le collectif et auprès de la population senior) sont de plus en plus difficiles à viabiliser. Cela fait le jeu des opérateurs dotés d’une offre diversifiée et d’une approche globale des besoins des clients (assureurs, bancassureurs…). Leurs compétiteurs plus spécialisés (mutuelles et groupes de prévoyance) sont alors tentés de s’aligner sur ces logiques, à l’image de la création d’Aéma (Aésio + Macif + Abeille), le nouveau numéro trois du marché avec une part de marché de 7% (équivalente à celle d’Axa), derrière VYV (14% en France) et Malakoff Humanis (plus de 8%).

  

Nouvelle vague de consolidation en vue

Avec la réforme de la protection sociale complémentaire dans la fonction publique, une nouvelle vague de consolidation s’annonce. Celle-ci sera l’occasion à saisir pour les concurrents des mutuelles de la fonction publique qui, à l’image de la MNH ou de la MGP, visent désormais des rapprochements. C’est d’autant plus que vrai que les moyens financiers considérables annoncés (participation a minima de 50% des employeurs publics) aiguisent les appétits. En embuscade, les courtiers et les Assurtech devraient également tirer leur épingle du jeu dans ce nouvel environnement. Grace à leurs expertises en matière de distribution et de pilotage des contrats, les courtiers pourront jouer les intermédiaires auprès des employeurs publics. Les Assurtech profiteront pour leur part de la diffusion des usages numériques et de l’autorisation de la résiliation infra-annuelle pour monter en puissance.

 

La prévention et l’accompagnement des assurés, priorité des acteurs traditionnels

Pour intégrer à la fois des impératifs de différenciation et d’équilibrage économique de modèles couplant santé et prévoyance dans le champ du collectif, les dispositifs de prévention et les services d’accompagnement des bénéficiaires seront déterminants, de l’avis des experts de Xerfi Precepta. Il y va de l’équilibre économique et de la survie même du secteur. A ce titre, faire entrer les services et outils d’accompagnement dans les comportements effectifs des assurés est désormais la priorité des opérateurs traditionnels. Les réflexions portent sur l’amélioration des points d’entrée aux services et sur leur articulation. Et alors que les assistants digitaux, appuyés par l’intelligence artificielle, émergent, Axa a décidé d’en prendre le strict contrepied avec un modèle d’assistant privilégiant une approche humaine pluridisciplinaire. A l’évidence, les grands groupes ont une longueur d’avance en matière d’innovation à travers un rôle d’investisseur et d’accompagnateur, conforté par la mise en place de structures dédiées. Depuis l’an dernier, les opérateurs s’ouvrent à d’autres géants, dotés de compétences complémentaires pour structurer des écosystèmes d’innovation. Generali a ainsi opté pour une alliance avec Sanofi tandis que Groupe VYV a noué un partenariat avec la Caisse des dépôts autour d’Assist. Pour investir dans de nouveaux services tout en maîtrisant leurs frais de gestion, les rapprochements et regroupements de moyens au sein d’entités constituent un axe clé des stratégies. En réalité, trois grands types de structures permettent de mutualiser et d’industrialiser des solutions : les plateformes de santé, les assisteurs et les gestionnaires de tiers payant.

Plus globalement, conforter son rôle en matière de prévention et d’accompagnement des assurés s’apparente à une obligation de survie pour le secteur. Alors que les pouvoirs publics pointent du doigt le niveau des frais de gestion des OCAM, la menace est celle d’une réduction drastique de leur rôle dans le financement de la santé. Dit autrement, le secteur doit être capable de justifier de sa valeur ajoutée. Ce qui passe forcément par le dépassement d’un rôle de simple payeur.

 

logo POUR APPROFONDIR Le marché de l'assurance santé à l'aube d'un nouveau big bang

Accélération de la mobilité des publics, recomposition et consolidation du secteur : scénario prospectif 2024

Alexandre Boulègue est directeur du bureau d’études Xerfi France, qui produit chaque année plus de 500 études sur la conjoncture et les performances des entreprises de l’ensemble des secteurs de l’économie française. Il est également rédacteur en chef de la lettre d’information mensuelle sur la conjoncture Xerfi Previsis.



logo POUR APPROFONDIR
Le marché de l'assurance santé à l'aube d'un nouveau big bang

Accélération de la mobilité des publics, recomposition et consolidation du secteur : scénario prospectif 2024

VIDÉO

3750948
vidéoLe courtage boursier en ligne bousculé par les néo-brokers

VIDÉOLe courtage boursier en ligne a retrouvé un second souffle selon la dernière étude Xerfi Precepta. Dans un contexte de forte volatilité des marchés depuis 2020, les [...]

26/09/2022

CONJONCTURE

vidéoLe climat des affaires dans les services se dégrade progressivement

CONJONCTURELe climat des affaires dans les services a perdu 1 point de plus sur les deux derniers mois et se situe désormais 6 pts en dessous de son niveau de février 2022. La tendance à [...]

13/09/2022

CONJONCTURE

vidéoUne inflation encore élevée en 2023

CONJONCTURELa dynamique actuelle de l’inflation ne concerne plus seulement les prix de l’énergie. En août, les prix des produits alimentaires ont augmenté de 7,7%, traduisant la [...]

13/09/2022

CONFIRMATION D’AJOUT AU PANIER

x
Caddie 0

L'étude a bien été ajoutée au panier.

Voir mon panier et acheter > < Continuer mes achats

 

x
Merci pour votre message !

Notre équipe met tout en œuvre pour vous répondre dans les plus brefs délais.

STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Le groupe Xerfi utilise et stocke des informations non sensibles (par exemple : adresses IP, données de navigation, identifiants) obtenues par le dépôt de cookies ou technologie équivalente sur votre appareil. L’utilisation de ces données nous permet de mesurer notre audience et de vous proposer des fonctionnalités et des contenus personnalisés.

Les données stockées par Xerfi ne sont en aucun cas partagées avec des partenaires ou revendues à des tiers à des fins publicitaires. Vous pouvez librement donner, refuser ou retirer à tout moment votre consentement en accédant à notre page de gestion des cookies.

ACCEPTER PERSONNALISER REFUSER
x

PERSONNALISEZ LE STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Cookies Google AnalyticsCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation anonymes du site Xerfi afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies de personnalisation du parcours de visiteCes cookies nous permettent de vous proposer, en fonction de votre navigation sur le site, des contenus et/ou des offres de produits et services les plus adaptés à vos centres d’intérêt.

Vous pouvez librement et à tout moment modifier votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

VALIDER ANNULER