PUBLICATIONS UNE ÉTUDE SUR-MESURE ? ABONNEMENTS DÉCOUVRIR XERFI BLOG CONTACT
Assurance - banque - financeImmobilier - constructionInnovations - technologiesServices aux entreprisesServices aux ménages - santé - loisirsAgroalimentaire - biens de consoDistribution - luxe - médiaIndustrie - énergie - transportsEmploi - relations sociales TOUT LE CATALOGUE
0
0
Connexion

DERNIÈRES ÉTUDES DE MARCHÉ

RESULTATS


FIL D'INFO - LE BLOG DES SECTEURS

L'actualité des secteurs, analyses économiques et prévisions des experts de Xerfi.

< Revenir sur la page d’accueil du blog
AVIS D'EXPERT

La bataille de l’information santé et bien-être se livre sur Internet

Publié le 09 Décembre 2021




Quelles sont les perspectives du marché de l’information santé en France ?

Précisons que notre étude porte sur l’information santé au sens large (santé, bien-être, nutrition, santé-beauté ou encore médecines alternatives et psychologie). Ces sujets sont traités par des magazines, des émissions de télévision ou de radio mais aussi des sites internet qui peuvent proposer au-delà de l’information santé éditorialisée des espaces d’échanges entre internautes (comme des forums). Les nouveaux supports de communication comme les podcasts ou les influenceurs qui opèrent sur les réseaux sociaux sont également analysés.

Nous avons recensé près de 60 médias spécialisés dans la santé, qui constituent le cœur de notre analyse, et avons estimé le marché de l’information santé à plus de 100 millions d’euros en 2021. La presse est le principal segment du marché, tirant ses revenus de la vente au numéro et de la publicité. Quant à l’e-publicité sur les portails internet et les prestations « hors médias », elles constituent des sources de revenus en forte croissance sur moyenne période. Quant aux ventes de magazines santé, elles s’effritent (-16% entre 2017 et 2021 pour un panel de neuf magazines spécialisés) et continueront de s’effriter. Quant à l’audience des portails internet, elle devrait plafonner ces prochaines années. Le potentiel de nouveaux internautes semble en effet atteint puisque quasiment toute la population est désormais connectée. Les marques médias, au cœur du modèle économique de l’information santé (Top santé, Magazine de la santé, Doctissimo, Dr Good !), permettent d’attirer l’attention afin de générer des audiences fortes qui pourront être monétisées. L’achat par l’internaute de contenus payants et le financement par une tierce activité (licence de marque pour des services ou produits annexes) constituent des modèles de revenus des médias d’information santé d’avenir.

  

Une véritable redistribution des cartes du jeu concurrentiel semble donc se dessiner ?

L’information santé est une thématique qui n’est plus entre les mains de spécialistes. Historiquement cantonnées à la presse magazine (Top Santé, Santé Magazine édités par des groupes comme Reworld Media ou Uni-France), de nouvelles formes de communication ont émergé. Les émissions de radio et de télévision sur la santé se sont multipliées au cours de la décennie 2010, en lien avec le succès du Magazine de la santé sur France 5. Internet est aussi un nouveau support plébiscité pour son interactivité. Outre Doctissimo (propriété du groupe TF1), de nombreux pure players se sont positionnés sur cette thématique à l’instar de Webedia (Dr. Good !), Groupe Planet Media (Medisite) ou des éditeurs de podcasts (Medshake Studio, Bliss Stories, etc.). Au-delà des groupes de médias, l’information santé est aussi diffusée par des supports alternatifs qui constituent à ce titre une concurrence élargie. Il peut s’agir de contenus de préventions et brand content proposés par les assureurs et mutuelles ainsi que les sites de prise de rendez-vous (notamment auprès des psychologues) ou de coaching. Les pouvoirs publics ont également un rôle important dans le domaine (même si leur audience est moindre) à travers les sites comme Ameli ou tabac-info-service. Enfin, de nombreux sites internet se sont spécialisés sur la diffusion de fausses informations pour générer de l’audience et des revenus publicitaires. Ils constituent une menace à la fois sur l’écosystème de l’information santé (perte de confiance de la part des lecteurs qui touche par corollaire les groupes de médias) mais aussi plus généralement pour la santé publique. Au final, la bataille de l’information santé se livre désormais sur Internet. Et cette redistribution des cartes va entraîner une évolution des modèles de revenus. Le chiffre d’affaires généré par la vente de magazine va ainsi diminuer. Il sera en partie compensé par le déploiement d’offres premium par les marques média de la santé et du bien-être mêlant des contenus (articles et podcasts exclusifs) et des expériences inédites (conférences, séminaires, etc.). Les attentes des annonceurs (les fabricants de compléments alimentaires et de certains produits d’automédication) vont aussi peu à peu se transformer. Ils se détourneront des encarts publicitaires des magazines (en lien avec l’érosion des ventes) et de l’e-publicité (suite à l’encadrement plus strict de l’utilisation des données personnelles et l’explosion de l’utilisation des logiciels bloqueurs de publicité) au profit de campagnes marketing renouvelées. Je pense au placement de produits ou au référencement des marques dans les podcasts et vidéos partagés sur les réseaux sociaux, à la valorisation des newsletters pour de la publicité ciblée et personnalisée. Je pense également à l’association aux marques média dotées d’une communauté engagée (à l’instar du partenariat entre Dr Good ! et Center Parc signé en octobre 2021). En clair, une montée en puissance des revenus issus des nouveaux supports et de la monétisation des marques santé dans le hors média se profile.

   

Quelles sont alors les stratégies de monétisation déployées par les leaders ?

Les leaders de la profession explorent trois grandes stratégies. La première est l’optimisation du référencement sur les moteurs de recherche. Afin d’accroître leur audience, les médias santé cherchent à être visibles à 360°. Cette stratégie de diffusion de la marque auprès du plus grand nombre se matérialise pour les éditeurs de sites d’information santé par des efforts en interne dans l’investissement dans le search. Le référencement sur les moteurs de recherche peut être payant ou gratuit. Les éditeurs ont alors recours à des pratiques de SEO (Search Engine Optimization) pour améliorer la position d’un site web sur les pages de résultats des moteurs de recherche. Ensuite, les sites internet santé/bien-être peuvent également miser sur le référencement éditorial en signant des accords avec des plateformes à forte audience (Yahoo.com, MSN.com, Orange.fr). Ils peuvent également nouer des alliances avec des adtech de recommandations d’articles comme Taboola ou Outbrain. Enfin, les éditeurs de presse magazine peuvent choisir de distribuer leurs contenus au-delà des réseaux traditionnels (kiosque ou distribution par courrier). Ils ont alors recours à des sites/plateformes/applications d’éditeurs tiers, parfois même concurrents. Cette stratégie vise à faire connaître sa marque au plus grand nombre avec l’espoir de recruter de nouveaux utilisateurs. Les kiosques de presse en ligne (Cafeyn, epresse, etc.) proposant des offres illimitées par abonnement sont une opportunité d’accroître les revenus. Les éditeurs peuvent aussi faire appel aux services des prestataires comme France Abonnement ou Via presse proposant des offres promotionnelles en souscrivant à plusieurs abonnements. Cette stratégie vise plutôt une clientèle senior.

 

 

logo POUR APPROFONDIR Les portails et plateformes d'information santé

Formats publicitaires innovants, diversification dans les podcasts et paywall : quelles options pour les marques média santé ?

Collaborateur de Xerfi depuis 2010 et aujourd'hui directeur d'études, Flavien Vottero est expert dans les services aux entreprises et les nouvelles technologies. Il est titulaire d’un master en finance et stratégie européenne de l’IEP de Strasbourg.



logo POUR APPROFONDIR
Les portails et plateformes d'information santé

Formats publicitaires innovants, diversification dans les podcasts et paywall : quelles options pour les marques média santé ?

AVIS D'EXPERT

vidéoLe métavers est surtout un outil marketing pour les entreprises

AVIS D'EXPERT Contrairement à une idée reçue, précisons en guise de préambule que le concept de métavers n’est en réalité pas si nouveau. Lancé en 2003 par Linden Lab, Second Life [...]

04/10/2022

CONJONCTURE

vidéoLe climat des affaires dans les services se dégrade progressivement

CONJONCTURELe climat des affaires dans les services a perdu 1 point de plus sur les deux derniers mois et se situe désormais 6 pts en dessous de son niveau de février 2022. La tendance à [...]

13/09/2022

CONJONCTURE

vidéoLa situation des entreprises se dégrade, les défaillances remontent

CONJONCTUREL’impact de l’inflation des intrants et de l’énergie, seulement partiellement répercuté dans le prix des ventes des entreprises, commence à peser sensiblement sur les [...]

05/09/2022

CONFIRMATION D’AJOUT AU PANIER

x
Caddie 0

L'étude a bien été ajoutée au panier.

Voir mon panier et acheter > < Continuer mes achats

 

x
Merci pour votre message !

Notre équipe met tout en œuvre pour vous répondre dans les plus brefs délais.

STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Le groupe Xerfi utilise et stocke des informations non sensibles (par exemple : adresses IP, données de navigation, identifiants) obtenues par le dépôt de cookies ou technologie équivalente sur votre appareil. L’utilisation de ces données nous permet de mesurer notre audience et de vous proposer des fonctionnalités et des contenus personnalisés.

Les données stockées par Xerfi ne sont en aucun cas partagées avec des partenaires ou revendues à des tiers à des fins publicitaires. Vous pouvez librement donner, refuser ou retirer à tout moment votre consentement en accédant à notre page de gestion des cookies.

ACCEPTER PERSONNALISER REFUSER
x

PERSONNALISEZ LE STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Cookies Google AnalyticsCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation anonymes du site Xerfi afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies de personnalisation du parcours de visiteCes cookies nous permettent de vous proposer, en fonction de votre navigation sur le site, des contenus et/ou des offres de produits et services les plus adaptés à vos centres d’intérêt.

Vous pouvez librement et à tout moment modifier votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

VALIDER ANNULER