PUBLICATIONS UNE ÉTUDE SUR-MESURE ? ABONNEMENTS DÉCOUVRIR XERFI FIL D'INFO CONTACT
Assurance - banque - financeInnovations - technologiesImmobilier - constructionAgroalimentaire - biens de consoDistribution - luxe - médiaServices aux ménages - santé - loisirsServices aux entreprisesIndustrie - énergie - transportsEmploi - relations sociales TOUT LE CATALOGUE
0Connexion
PUBLICATIONSRESULTATS


< Revenir sur le blog
CONJONCTURE

Vers une forte appréciation de l'Euro en 2021

Découvrez les prévisions de Xerfi

Publié le 14 Décembre 2020

L’écart de croissance entre les États-Unis et la zone euro a été le principal déterminant du taux de change entre l’euro et le dollar ces dernières années. Entre le printemps 2018 et l’été 2019 ce différentiel a incité les investisseurs à se positionner davantage sur la devise américaine, compte tenu d’une croissance plus soutenue aux États-Unis qu’en Europe. L’irruption sur la scène économique mondiale de la plus grave crise économique de l'après-guerre ne semblait pas, dans un premier temps, modifier les fondamentaux sous-jacents à l’évolution du taux de change euro/dollar, d’autant que les banques centrales des deux zones ont réagi à la crise de manière similaire avec un renforcement des politiques d’assouplissement quantitatif (injection de liquidité via les achats de titres). Ainsi, entre février et mai, l’euro s’est stabilisé autour de la valeur de 1,10 dollar qui le caractérisait depuis août 2019.

Cet été, la dégradation de la situation sanitaire aux États-Unis et l’annonce de l’abandon de la cible officielle d’inflation de la Réserve Fédérale (qui s’est ainsi engagée à maintenir sa politique expansionniste même en cas de ré-accélération de l’inflation) ont contribué à renforcer l’euro, qui s’est ensuite stabilisé à 1,18 dollar depuis le mois d’août. En moyenne annuelle, l’euro devrait s’apprécier de 1,5% par rapport à la devise américaine en 2020, avant de gagner encore 4% en 2021. Cette appréciation aura un effet modérateur sur les prix à l’importation (notamment de produits énergétiques), mais elle affectera la compétitivité-prix des exportateurs français.

  



Information

x

CONFIRMATION D’AJOUT AU PANIER

x
Caddie 0

L'étude a bien été ajoutée au panier.

Voir mon panier et acheter > < Continuer mes achats

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêts et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies.

J’accepte En savoir +