PUBLICATIONS UNE ÉTUDE SUR-MESURE ? ABONNEMENTS DÉCOUVRIR XERFI BLOG CONTACT
Assurance - banque - financeImmobilier - constructionInnovations - technologiesServices aux entreprisesServices aux ménages - santé - loisirsAgroalimentaire - biens de consoDistribution - luxe - médiaIndustrie - énergie - transportsEmploi - relations sociales TOUT LE CATALOGUE
0
0
Connexion

DERNIÈRES ÉTUDES DE MARCHÉ

RESULTATS

Vous avez un besoin particulier
et souhaitez réaliser une étude sur-mesure ?

specific@xerfi.fr


FIL D'INFO - LE BLOG DES SECTEURS

L'actualité des secteurs, analyses économiques et prévisions des experts de Xerfi.

< Revenir sur la page d’accueil du blog
AVIS D'EXPERT

Cyber assurance : un marché en progression de 20% par an d'ici 2023

Publié le 10 Mai 2021




Quelles sont les perspectives pour le marché de la cyber assurance en France ?

La cyber assurance est clairement un marché à fort potentiel. Les primes émises ont bondi de 30% par an en moyenne depuis 2016 et s’élevaient à 120 millions d’euros en 2020, selon nos estimations. La structuration de l’offre, l’intensification des cyberattaques et leur médiatisation ainsi que le renforcement de la réglementation et des sanctions sont à l’origine de cette très forte croissance. Près de 60% des entreprises visées par des cyberattaques ont vu leur activité pénalisée tandis que le nombre de particuliers assistés par la plateforme Cybermalveillance.gouv.fr a plus que doublé entre 2018 et 2019. Compte tenu du sous-équipement de pans entiers de clients potentiels (17% des TP/PME ont souscrit une cyber assurance contre 80% des sociétés du CAC 40) mais aussi du réel décalage entre l’exposition aux cyberattaques des particuliers et leurs taux de souscription, toutes les conditions sont réunies pour que la demande explose. Le marché devrait ainsi progresser au rythme d’environ 20% par an en moyenne d’ici 2023, selon nos prévisions. En d’autres termes, la cyber assurance est un marché émergent et en plein essor.

  

La hausse de la sinistralité ne peut-elle pas peser sur le développement du marché ?

Des tensions sont en effet apparues entre les entreprises et les assureurs lors des renouvellements 2021. Ces derniers relèvent leurs tarifs, révisent les contrats en ajoutant des exclusions, augmentent les franchises et limitent les montants de couverture offerts. C’est d’autant plus vrai que la crise a entraîné une hausse significative de la sinistralité sous l’effet de la généralisation du télétravail, de l’ouverture des réseaux pour faciliter la connectivité ou encore de l’utilisation des équipements personnels qui ont accru les vulnérabilités des organisations aux cyberattaques. Dans le sillage de la crise pandémique, la plupart des assureurs grands risques ont donc diminué leurs capacités de souscription à l’image d’AIG, Chubb, CNA Hardy ou encore Zurich Insurance. En réalité, les cyber assureurs doivent jouer les équilibristes. D’un côté, ils cherchent à évangéliser le middle market pour se renforcer sur un marché en plein boom, comme l’illustrent leurs nombreuses initiatives (lancement d’offres dédiées, logique de bouquets de services incluant la prévention et l’accompagnement comme les audits préventifs des SI, les sessions de formation, l’assistance à la gestion de crise, etc.). De l’autre, ils font face à un risque évolutif et potentiellement systémique pour lequel ils se heurtent encore à l’absence d’historique de sinistralité rendant les modélisations actuarielles complexes. Dans ces conditions, ils s’associent avec des spécialistes de la sécurité informatique pour gagner en compétences en matière d’évaluation des risques.

   

A quelles refontes des offres faut-il alors s’attendre ?

Face à la montée de la sinistralité, l’heure est désormais à la clarification des couvertures cyber pour mieux délimiter les garanties et les tarifer de façon pertinente. C’est un chantier en cours chez QBE ou AIG France. En parallèle, les assureurs investissent pour améliorer leur offre et créer de véritables démarches d’accompagnement des assurés. Les services d’assistance sont en effet essentiels au-delà de la seule réponse indemnitaire. Les opérateurs signent également des partenariats techniques avec des assureurs grands risques comme Crédit Agricole Assurances, qui a élaboré des offres en partenariat avec Hiscox, avec des spécialistes de la cybersécurité comme Axa XL, qui a signé avec Accenture. Pour séduire la cible prometteuse des TPE/PME, les cyber assureurs conçoivent des offres spécifiques à l’image de l’offre Protection Numérique de Generali à un tarif attractif. En résumé, les contrats d’assurance cyber comportent ainsi trois volets : l’assurance proprement dite, c’est-à-dire l’indemnisation des sinistres, mais aussi en amont la prévention (réduction de la sinistralité) et en aval l’accompagnement (gestion technique de la cyberattaque, communication de crise, veille réputation, etc.). Alors que la capacité à mobiliser une cellule de prestataires devient un facteur clé de succès, les assureurs traditionnels se rapprochent naturellement des experts en cyber sécurité ainsi que des assureurs grands risques.

 

logo POUR APPROFONDIR Le potentiel du marché de la cyber assurance

Maîtrise de la sinistralité, conquête des TPE/PME, adaptation de l’offre : quels leviers et perspectives de croissance pour les acteurs ?

Collaborateur de Xerfi depuis 2017 après 4 années passées en audit financier à Paris et au Luxembourg, Aurélien Vernet est aujourd'hui chargé d'études Senior avec une expertise dans les secteurs de l’assurance et de la banque. Aurélien Vernet est titulaire d’un master MSc2 de l’ESSEC Buiness School (Programme Grande École, spécialisation Économie appliquée).



logo POUR APPROFONDIR
Le potentiel du marché de la cyber assurance

Maîtrise de la sinistralité, conquête des TPE/PME, adaptation de l’offre : quels leviers et perspectives de croissance pour les acteurs ?

VIDÉO

3750275
vidéoLa distribution d’assurance entre dans une nouvelle ère

VIDÉOLa refonte des modèles de distribution d’assurance va monter d’un cran. Après la crise sanitaire, c’est une prochaine réglementation européenne qui devrait donner un [...]

16/01/2022

VIDÉO

3750148
vidéoInformatique quantique, une vraie révolution

VIDÉOLa révolution de l’informatique quantique est en marche. En permettant de résoudre des problèmes complexes pour lesquels le temps de traitement des opérations est [...]

04/01/2022

VIDÉO

3750189
vidéoInformatique quantique : retard à l'allumage en France et en Europe

VIDÉOLes capitaux privés déferlent sur l’informatique quantique : 580 M€ levés en 2020, 900 M€ prévus pour 2021. Plusieurs start-up sont même entrées en bourse aux [...]

29/11/2021

CONFIRMATION D’AJOUT AU PANIER

x
Caddie 0

L'étude a bien été ajoutée au panier.

Voir mon panier et acheter > < Continuer mes achats

 

x
Merci pour votre message !

Notre équipe met tout en œuvre pour vous répondre dans les plus brefs délais.

STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Le groupe Xerfi utilise et stocke des informations non sensibles (par exemple : adresses IP, données de navigation, identifiants) obtenues par le dépôt de cookies ou technologie équivalente sur votre appareil. L’utilisation de ces données nous permet de mesurer notre audience et de vous proposer des fonctionnalités et des contenus personnalisés.

Les données stockées par Xerfi ne sont en aucun cas partagées avec des partenaires ou revendues à des tiers à des fins publicitaires. Vous pouvez librement donner, refuser ou retirer à tout moment votre consentement en accédant à notre page de gestion des cookies.

ACCEPTER PERSONNALISER REFUSER
x

PERSONNALISEZ LE STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Cookies Google AnalyticsCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation anonymes du site Xerfi afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies de personnalisation du parcours de visiteCes cookies nous permettent de vous proposer, en fonction de votre navigation sur le site, des contenus et/ou des offres de produits et services les plus adaptés à vos centres d’intérêt.

Vous pouvez librement et à tout moment modifier votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

VALIDER ANNULER