PUBLICATIONS UNE ÉTUDE SUR-MESURE ? ABONNEMENTS DÉCOUVRIR XERFI FIL D'INFO CONTACT
Assurance - banque - financeInnovations - technologiesImmobilier - constructionAgroalimentaire - biens de consoDistribution - luxe - médiaServices aux ménages - santé - loisirsServices aux entreprisesIndustrie - énergie - transportsEmploi - relations sociales TOUT LE CATALOGUE
0Connexion
PUBLICATIONSRESULTATS


< Revenir sur le blog
PRÉVISIONS SECTORIELLES

Industrie pharmaceutique : de potentiels effets d'aubaine en 2021

Découvrez les prévisions de Xerfi

Publié le 14 Décembre 2020

L’exercice 2020 s’annonçait déjà bon pour l’industrie pharmaceutique, avec la montée en charge de capacités de production, notamment destinées à l’exportation. Alors que les chaînes logistiques ont fait preuve de résilience, les exportations de produits pharmaceutiques ont progressé de près de 5% sur les 9 premiers mois 2020 par rapport à la même période en 2019, représentant un soutien de poids à l’activité. Sur le plan domestique, la pandémie a eu un effet d’accélération de la demande en début d’année : achats massifs de médicaments à base de paracétamol, reconstitution préventive des stocks stratégiques à l’hôpital et à l’officine, anticipations de renouvellement d’ordonnances par les patients, etc. Aux mois d’avril-mai, ce « surplus » de croissance s’est essoufflé face à la baisse des consultations et au recul de la fréquentation des pharmacies. Une reprise de la demande est survenue en septembre, en lien avec le sursaut de la pandémie et la montée en charge de la production de vaccins antigrippaux pour lesquels une forte hausse de la demande a été observée à l’automne.

L’année 2021 sera marquée du sceau d’une normalisation de l’activité. La mise en production d’un vaccin « français » contre la Covid-19 (notamment sur le site de Vitry-sur-Seine de Sanofi) ou encore la relocalisation de certaines productions en France (paracétamol notamment) pourrait néanmoins davantage doper la demande l’an prochain. L’industrie pharmaceutique fait en effet partie des secteurs stratégiques retenus par le plan de 600 M€ destiné à la relocalisation. Ces annonces gouvernementales, qui s’ajoutent à celles sur l’allégement de l’enveloppe des baisses de prix des médicaments et la simplification des mécanismes d’accès précoce au bénéfice des patients, sont de nature à stimuler les investissements productifs.

 



Information

x

CONFIRMATION D’AJOUT AU PANIER

x
Caddie 0

L'étude a bien été ajoutée au panier.

Voir mon panier et acheter > < Continuer mes achats

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêts et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies.

J’accepte En savoir +