PUBLICATIONS UNE ÉTUDE SUR-MESURE ? ABONNEMENTS DÉCOUVRIR XERFI BLOG CONTACT
Assurance - banque - financeInnovations - technologiesImmobilier - constructionAgroalimentaire - biens de consoDistribution - luxe - médiaServices aux ménages - santé - loisirsServices aux entreprisesIndustrie - énergie - transportsEmploi - relations sociales TOUT LE CATALOGUE
0Connexion
PUBLICATIONSRESULTATS


FIL D'INFO - LE BLOG DES SECTEURS

L'actualité des secteurs, analyses économiques et prévisions des experts de Xerfi.
< Revenir sur le blog
EMPLOI ET RH

Transport urbain de voyageurs : poursuite des recrutements à l'horizon 2022

Publié le 05 Mai 2021




Ralentisement des recrutements en 2020

Dans le sillage de l’essor de l’offre de transport urbain et la création ou l’extension de nouvelles lignes (bus, tramway et métro), les effectifs recensés dans le transport urbain de voyageurs ont augmenté de 20% depuis 2008 pour atteindre 110 000 salariés en 2019. L’exploitation des réseaux a nécessité le recrutement de nombreux employés (conducteurs de métros et tramways, chauffeurs de bus, techniciens, etc.). Après neuf années de hausse ininterrompue, le chiffre d’affaires des transports urbains de voyageurs a reculé de plus de 12% en 2020. Les recettes commerciales des opérateurs ont été affectées par la chute de la fréquentation suite à la crise de la Covid-19. Pendant les deux confinements printanier et automnal, les opérateurs ont réduit leur offre de transport pour accompagner la diminution des déplacements. Ils ont toutefois assuré un service minimum, notamment pour les travailleurs dont l’activité était essentielle. La levée des mesures de confinement a permis un rebond de la fréquentation, sans toutefois retrouver les niveaux d’avant-crise. En septembre 2020, IDF Mobilités a annoncé que la fréquentation restait encore inférieure à 40% par rapport à un mois de septembre classique. Dans ce contexte, les besoins de nouveaux personnels ont été beaucoup moins importants en 2020. Le rythme de croissance des effectifs est en effet tombé à 0,5% (contre 1,7% en moyenne annuelle sur la période 2008-2019). Néanmoins, malgré une conjoncture peu encourageante, la RATP a annoncé le recrutement sur l’ensemble de l’année 2020 de 2 900 postes en CDI dont une majorité concerne des métiers spécifiques : opérateurs d’exploitation, agents de station, agents de sureté et conducteurs.

 

 

Des conditions salariales avantageuses

Bien que le transport urbain de voyageurs soit composé d’une très forte proportion d’ouvriers (chauffeurs notamment) et de professions intermédiaires, respectivement 64% et 22% des actifs en 2017, le salaire moyen reste assez élevé dans le secteur. En 2016, il était en effet de 30,2 k€ annuels nets, le situant dans la première moitié des secteurs les plus rémunérateurs de l’économie française (38e rang sur 84). Par ailleurs, chaque CSP perçoit un salaire supérieur à sa moyenne nationale. Pour les ouvriers, la différence était de 27% par rapport à leurs homologues des autres secteurs économiques. Au sein du transport urbain de voyageurs, les bas salaires sont sous-représentés puisque moins de 7% des actifs disposaient d’un revenu annuel net inférieur à 20 000 €, contre plus de 22% dans le transport et l’entreposage. La puissance des syndicats, les avantages acquis définis dans la convention collective mais aussi les plages horaires décalées (conduite de nuit, travail les week-ends et jours fériés, etc.) ou encore les conditions de travail parfois pénibles (problèmes liés à la sécurité, aux accidents, etc.) sont à l’origine de ces spécificités. En 2020, les revalorisations salariales des différents coefficients sectoriels ont été supérieures à l’inflation (+1,2% contre +0,4%).

 



CONJONCTURE

vidéoEmploi : des différences majeures selon les secteurs

CONJONCTUREAlors que l’économie est en surcapacités depuis mars 2020, l’emploi fait preuve d’une remarquable résistance. Potentiellement, sans soutien public, une crise de cette [...]

18/05/2021

CONJONCTURE

vidéoCommerce: le climat des affaires se dégrade à nouveau

CONJONCTUREAvec le retour de mesures restrictives lourdes et des fermetures administratives, le climat des affaires dans le commerce a logiquement reculé en avril. La dégradation est [...]

08/05/2021

CONJONCTURE

vidéoCours du pétrole: un fort rebond attendu en 2021

CONJONCTUREAprès avoir atteint un point bas à moins de 20$ le baril en avril de l’année dernière, sous l’effet d’un effondrement sans précédents de la demande mondiale de [...]

08/05/2021

Information

x

CONFIRMATION D’AJOUT AU PANIER

x
Caddie 0

L'étude a bien été ajoutée au panier.

Voir mon panier et acheter > < Continuer mes achats

STOCKAGE DE VOS DONNÉES

Le groupe Xerfi utilise et stocke des informations non sensibles (par exemple : adresses IP, données de navigation, identifiants) obtenues par le dépôt de cookies ou technologie équivalente sur votre appareil. L’utilisation de ces données nous permet de mesurer notre audience et de vous proposer des fonctionnalités et des contenus personnalisés.

Les données stockées par Xerfi ne sont en aucun cas partagées avec des partenaires ou revendues à des tiers à des fins publicitaires.

Vous pouvez librement donner, refuser ou retirer à tout moment votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

ACCEPTER PERSONNALISER

PERSONNALISEZ LE STOCKAGE
DE VOS DONNÉES

Cookies Google AnalyticsCes cookies permettent d’obtenir des statistiques de fréquentation anonymes du site Xerfi afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus.

Cookies de personnalisation du parcours de visiteCes cookies nous permettent de vous proposer, en fonction de votre navigation sur le site, des contenus et/ou des offres de produits et services les plus adaptés à vos centres d’intérêt.

Vous pourrez librement et à tout moment modifier votre consentement en accédant à notre outil de paramétrage des cookies.

VALIDER ANNULER