PUBLICATIONS UNE ÉTUDE SUR-MESURE ? ABONNEMENTS DÉCOUVRIR XERFI FIL D'INFO CONTACT
Assurance - banque - financeInnovations - technologiesImmobilier - constructionAgroalimentaire - biens de consoDistribution - luxe - médiaServices aux ménages - santé - loisirsServices aux entreprisesIndustrie - énergie - transportsEmploi - relations sociales TOUT LE CATALOGUE
0Connexion
PUBLICATIONSRESULTATS


< Revenir sur le blog
PRÉVISIONS SECTORIELLES

Construction : un rebond technique et un début d’impact du Plan de relance en 2021

Découvrez les prévisions de Xerfi

Publié le 15 Décembre 2020

Le BTP a fait partie des secteurs les plus touchés par le confinement entre mars et mai, mais aussi de ceux qui ont le plus vite récupéré. Alors que l’activité se situait, fin avril, à 58% du niveau normal, elle était revenue à la normale à la fin de l’été. Les entreprises de construction ont pu compter sur leurs chantiers en cours et des carnets de commandes chargés. Elles se sont organisées pour fonctionner avec les nouvelles contraintes sanitaires, au prix d’une baisse de productivité et de surcoûts. Malgré tout, le trou d’air enregistré entre mars et juin, ainsi que les conséquences du 2e confinement auront eu un impact significatif en année pleine sur le chiffre d’affaires, estimé en chute de 8% (en valeur).

Sauf nouvel épisode exceptionnel, le fonctionnement en année pleine en 2021 permettra un rebond technique du chiffre d’affaires. Mais la conjoncture restera dégradée. Le logement neuf apparaîtra particulièrement affecté. Le plongeon des permis de construire en 2020, en raison d’une instruction ralentie et de l’impact défavorable des élections municipales sur les lancements de projets, conduira à une baisse d’activité dans le résidentiel, y compris dans le logement social. Dans le tertiaire, les segments des bureaux et des commerces sont mal-en-point. Les collectivités locales alertent quant à elles sur une baisse de 20% leur capacité d’autofinancement, ce qui pénaliserait leurs investissements et la demande adressée aux entreprises de travaux publics. Toutefois, les premiers impacts du Plan de relance, qui flèche près de 30 Md€ de dépenses publiques dans le BTP (ferroviaire, santé, rénovation thermique, etc.), devraient apporter un soutien aux acteurs de la filière. En conséquence, le chiffre d’affaires connaîtra une hausse de près de 7%, insuffisant toutefois pour rattraper le niveau d’activité d’avant crise.

 

 



Information

x

CONFIRMATION D’AJOUT AU PANIER

x
Caddie 0

L'étude a bien été ajoutée au panier.

Voir mon panier et acheter > < Continuer mes achats

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêts et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies.

J’accepte En savoir +