PUBLICATIONS UNE ÉTUDE SUR-MESURE ? ABONNEMENTS DÉCOUVRIR XERFI BLOG CONTACT
Assurance - banque - financeInnovations - technologiesImmobilier - constructionAgroalimentaire - biens de consoDistribution - luxe - médiaServices aux ménages - santé - loisirsServices aux entreprisesIndustrie - énergie - transportsEmploi - relations sociales TOUT LE CATALOGUE
0Connexion
PUBLICATIONSRESULTATS


< Revenir sur le blog
EMPLOI ET RH

Suez - Veolia: quel impact sur l'emploi dans le secteur du traitement des déchêts ?

Publié le 27 Janvier 2021
D’après l’étude L'emploi et les ressources humaines dans la gestion des déchets

Les créations d’emplois continueront à progresser d’ici 2022

Portée par la hausse de l’activité, la progression des effectifs salariés de la filière des déchets s’est accélérée à partir de 2017 (+2,4% en moyenne par an). Le cadre réglementaire favorable (les évolutions législatives récentes ont par exemple favorisé le développement de nouvelles offres de collecte sélective des déchets auprès des entreprises tertiaires) a notamment permis l’ouverture de nombreux sites au cours des dernières années. La croissance des effectifs a néanmoins été, dans une certaine mesure, bridée par l’automatisation croissante des process au sein des sites de collecte et de traitement. Les chaînes de tri automatisées permettent par exemple de traiter de plus grands volumes de déchets tout en limitant les interventions humaines. En 2020, un coup de frein à la croissance de l’emploi a été observé dans la filière. Les effectifs ont néanmoins continué à augmenter (+0,4%), en lien avec les investissements réalisés par les acteurs en début d’exercice et avec la montée en capacité des sites inaugurés fin 2019. Face à l’accélération du rythme de croissance de l’activité attendu au cours des deux prochaines années, les créations d’emplois continueront à progresser d’ici 2022 (+0,8% en 2021, +1,2% en 2022).

 

 

« Feuilleton » Suez-Veolia : quel impact sur l’emploi ?

Le marché de la gestion des déchets pourrait être le théâtre d’importants bouleversements dans les prochains mois. Après une première tentative de fusion avortée en 2012, Veolia a lancé une offensive sur Suez à l’été 2020 avec pour objectif de fusionner les activités des deux géants. En octobre, le groupe a repris la participation de 30% qu’Engie détenait dans Suez. Le 19 novembre dernier, la justice a toutefois suspendu la validation de la cession des 30% à la consultation des CSE de Suez et Suez Eau France dans les trois mois (date butoir fixée au 5 février 2021). Veolia pourrait alors lancer une OPA pour récupérer les 70% du capital restant. Si cette dernière venait à être finalisée, l’autorité de la concurrence obligera le groupe à céder les activités de déchets de Suez en France. Paprec a déjà fait part de son intérêt, tout comme Séché Environnement. Quelle que soit l’issue de l’opération, les craintes sur l’emploi sont fortes. D’après Suez, environ 10 000 postes seraient menacés par une possible fusion avec Veolia, dont près de la moitié en France. Des chiffres que Veolia conteste. Le groupe s’engage à maintenir le personnel et les avantages sociaux jusqu’en 2023 en cas de fusion.

EN SAVOIR PLUS SUR CE SUJET AVEC L’ÉTUDE XERFI RH

L'emploi et les ressources humaines dans la gestion des déchets
14/12/2020 | 118 pages - réf : ERH2 / 20ERH45 810€



Information

x

CONFIRMATION D’AJOUT AU PANIER

x
Caddie 0

L'étude a bien été ajoutée au panier.

Voir mon panier et acheter > < Continuer mes achats

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêts et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies.

J’accepte En savoir +