PUBLICATIONS UNE ÉTUDE SUR-MESURE ? ABONNEMENTS DÉCOUVRIR XERFI FIL D'INFO CONTACT
Assurance - banque - financeInnovations - technologiesImmobilier - constructionAgroalimentaire - biens de consoDistribution - luxe - médiaServices aux ménages - santé - loisirsServices aux entreprisesIndustrie - énergie - transportsEmploi - relations sociales TOUT LE CATALOGUE
0Connexion
PUBLICATIONSRESULTATS


< Revenir sur le blog
PRÉVISIONS SECTORIELLES

Machines et équipements : reprise très partielle en 2021

Découvrez les prévisions de Xerfi

Publié le 14 Décembre 2020

La crise de la Covid-19 a entraîné un choc considérable sur la production de machines. Chez bon nombre de clients, l’impératif de compression des coûts a prévalu. Toutes les dépenses jugées comme superflues ou non essentielles à court terme ont été sacrifiées ou reportées sine die. À commencer par les dépenses d’investissement. Avec l’effondrement de la demande, le taux d’utilisation des capacités de production a plongé, limitant les projets d’extension ou les dépenses dans de nouvelles lignes de production. Les débouchés des constructeurs se sont ainsi largement refermés, en particulier tous ceux positionnés vers l’automobile, les services aéroportuaires ou l’industrie lourde. A l’export, la baisse des ventes a aussi été considérable.

Le scénario d’une forte reprise pour 2021 - avec des secteurs comme l’électronique, la santé, l’alimentaire ou les travaux publics jouant un puissant effet d’entraînement chez les constructeurs d’équipements - semble à ce stade prématuré. Grâce à une base de comparaison favorable, la croissance sera au rendez-vous mais il s’agira surtout d’un rebond technique. Face à une forte dégradation de leurs marges, bon nombre de clients privilégieront encore une stratégie court-termiste consistant à limiter leurs achats engageants pour préserver leur trésorerie. Le maintien des mesures sanitaires jette un voile durable sur la reprise de la conjoncture dans plusieurs grands débouchés industriels, à commencer par l’aéronautique. Pour les fabricants de machines, le redressement de l’activité sera largement conditionné au redémarrage des commandes à l’export. Or, outre les incertitudes liées au Brexit, les contraintes sanitaires risquent de limiter encore le redémarrage du commerce mondial.

 



Information

x

CONFIRMATION D’AJOUT AU PANIER

x
Caddie 0

L'étude a bien été ajoutée au panier.

Voir mon panier et acheter > < Continuer mes achats

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêts et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies.

J’accepte En savoir +