ACCUEIL  I  Groupe Xerfi   I  TOUTES NOS VIDEOS
The Direct
    Activ  
   

La France et ses multinationales

Visitez le blog du livre

www.lafranceetsesmultinationales.com

 
 
Previsis
 

La chaîne de la réflexion économique
avec Laurent Faibis

Vidéo de la conférence
 
0:47
 
Secteur&Marché
 

Immobilier de logement 2011-2015 :
les prévisions de Xerfi
avec Alexandre Mirlicourtois

Vidéo de Philippe Gattet
 
7:50
 

L'éolien : un mirage industriel pour la France
avec Philippe Gattet

Vidéo de Philippe Gattet
 
6:16
 
Secteur&Marché
 

La guerre des business schools
avec Aurélien Duthoit

Vidéo de Aurélien Duthoit
 
7:07
 

Electronique de loisirs
avec Aurélien Duthoit

Vidéo de la conférence
 
06:21
 
Previsis
 

Une fiscalité punitive ou incitative ?
avec Jean-Marc Daniel

Vidéo de Jean-Marc Daniel
 
18:33
 

Grandes écoles
et déficit d'entrepreneuriat
avec Laurent Faibis

Vidéo de Laurent Faibis
 
10:09
 

Une crise de transition du système technique
avec Michel Volle

Vidéo de Michel Volle
 
13:48
 
Previsis
 

Conjoncture France et Internationale
avec Alexandre Mirlicourtois

Vidéo d'Alexandre Mirlicourtois
 
7:04
 
Previsis
 

Enquête sur la formation des élites
avec François Garçon

Vidéo de François Garçon
 
27:57
 

Un patron de PME face à la crise
avec Nicolas Doucerain

Vidéo de Nicolas Doucerain
 
30:51
 

La concurrence dans les médias numériques
avec Anne Perrot

Vidéo de Anne Perrot
 
32:41
 

Pour une politique de consommation durable en France
avec Vincent Chriqui

Vidéo de Vincent Chriqui
 
19:13
 

Qu'est-ce que l'innovation ?
avec Franck Barnu

Vidéo de Franck Barnu
 
28:37
 

L'industrie française peut-elle encore
résister à l'Allemagne ?
avec Francis Mer

Vidéo de Francis Mer
 
34:19
 

Quels pouvoirs des régulateurs
sur les marchés ?
avec Jean-Pierre Jouyet

Vidéo de Jean-Pierre Jouyet
 
29:54
 

La France est-elle finie ?
avec Jean-Pierre Chevènement

Vidéo de Jean-Pierre Chevènement
 
29:40
 

Quand la France disparaît du monde
avec Nicolas Tenzer

Vidéo de la conférence
 
34:29
 

Quand l'Europe s'éveillera
avec Laurent Cohen-Tanugi

Vidéo de la conférence
 
14:45
 

Quel avenir pour l'euro et la zone euro ?
avec Jean-Marc Daniel

Vidéo de Jean-Marc Daniel
 
21:31
 

La guerre économique
avec Christian Harbulot

Vidéo de la conférence
 
35:06
 

La lutte contre les paradis fiscaux
avec François d'Aubert

Vidéo de la conférence
 
33:11
 

Point de vue d'un dirigeant
de multinationale
avec Henri Lachmann

Vidéo d'Henry Lachmann
13:16
 

Electronique de loisirs
avec Aurélien Duthoit

Vidéo de la conférence
 
06:21
 

2011, la France à quitte ou double
avec Jean-Paul Betbèze

Vidéo de la conférence
29:56
 

Logement, finance locale et Grand Paris
avec Claude Bartolone

Vidéo de la conférence
32:09
 

Nouveaux rapports de force mondiaux et présidence française du G20
avec Thierry de Montbrial

Vidéo de la conférence
6 décembre  2010
29:56
 

Prévisions économiques 2011 2012
de Xerfi
Face à la guerre économique

Vidéo des prévisions économiques 2011-2012 de Xerfi
Décembre  2010
 
 

Pour une stratégie industrielle en France
avec Pierre Gattaz

Vidéo de la conférence
19 novembre  2010
28:44
 

Après le G20, quelles issues pour les déséquilibres monétaires ?
avec Anton Brender

Vidéo de la conférence
19 novembre  2010
24:50
 

Une multinationale française face à la mondialisation
avec Xavier Fontanet

Vidéo de la conférence
9 novembre  2010
30:57
 

Le plan de relance de la France :
quel bilan ?
avec Patrick Devedjian

Vidéo de la conférence
9 novembre  2010
31:51
 

La guerre monétaire aura-t-elle lieu ?
avec christian de Boissieu

Vidéo de la conférence
4 novembre  2010
31:12
 

La Russie :
Quelle stratégie de puissance ?
avec Catherine Durandin

Vidéo de la conférence
29 octobre  2010
35:02
 

Mutations du marché mondial de l'art
avec Guillaume CERUTTI

Vidéo de la conférence
29 octobre  2010
34:58
 

L'Europe, après la globalisation :
l'effet boomerang?
avec Hervé JUVIN

Vidéo de la conférence
28 octobre  2010
33:04
 

Quelle réforme de la fiscalité
pour demain ?
avec Philippe MARINI

Vidéo de la conférence
20 octobre  2010
30:27
 

Quel avenir pour la vidéo
sur Internet et les supports mobiles ?
avec Cédric TOURNAY

Vidéo de la conférence
7 octobre  2010
23:59
 

L'europe et le couple Franco-Allemand
face à la crise
avec Hubert VEDRINE

Vidéo de la conférence
6 octobre  2010
30:17
 

Histoire vivante de la pensée économique
avec Jean-Marc DANIEL

Vidéo de la conférence
5 octobre  2010
40:29
 

Guerre et Paix au XXIème siècle
avec Christian SAINT ETIENNE

Vidéo de la conférence
28 septembrei  2010
25:08
 

Colloque Xerfi : La finance face à l'emploi
Logique des marchés
et relocalisation des activités

Vidéo de la conférence
15 juin 2010
 
 

La refondation du système n'aura pas lieu
avec Elie COHEN

Vidéo de la conférence
11 mai  2010
36:46
 

 

 
Immobilier de logement 2011-2015 : les prévisions de Xerfi
par Alexandre Mirlicourtois

Gris
Télécharger vidéo

Télécharger la vidéo

     
  Télécharger la présentation de l'étude Xerfi :
Immobilier de logement en France
et en régions

Etat des lieux, performances financières des opérateurs
et perspectives à l'horizon 2015
 
   
 

Tout le monde a été pris à contre-pied par l'évolution du marché de l'immobilier en 2010. Les prix dans l'ancien ont grimpé de 6,7% sur l'ensemble du territoire et les transactions de 24,5%. 24,5% alors que la croissance de l'économie française est restée bloquée à 1,5%. 24,5% alors que le taux de chômage n'a pas réellement décroché des 10% et que l'inflation s'est attaquée aux faibles, très faibles augmentations salariales.

Le paradoxe n'est qu'apparent. Si l'immobilier a été à contre-courant l'année dernière c'est grâce à la conjonction, rare, de deux facteurs. D'abord, le contexte financier. Les taux des crédits habitat sont descendus à des niveaux exceptionnellement bas. Les plus bas enregistrés depuis la Seconde guerre mondiale. De quoi susciter l'envie et inciter de nombreux futurs acheteurs à franchir le pas. Ensuite, le contexte boursier. Non seulement le CAC 40 s'est inscrit sur une tendance baissière entre décembre 2009 et décembre 2010 (-3,3%) mais surtout, sa volatilité a été très forte. De quoi faire fuir les investisseurs et les précipiter vers la pierre, LA valeur refuge par excellence. Une simple illustration. Jamais les Français n'ont autant investi dans les SCPI ! Les SCPI, ce placement qui consiste à acquérir des parts de sociétés qui achètent des immeubles (de bureaux, de commerce ou d'habitation) pour les louer. La collecte a quasiment été multipliée par 3 en 2010 et a atteint 2,46 milliards d'euros. A ce niveau là, ce n'est plus une simple accélération mais un emballement.

Alors pourquoi prévoir un tassement des marchés de l'immobilier en 2011 et 2012 ? Tout simplement parce les deux piliers sur lesquels s'est bâtie l'envolée de 2010 se lézardent. Regardons du côté des taux d'intérêt. Le mouvement qui avait permis de réduire de près de 175 points de base le niveau des taux moyens entre le 1er trimestre 2009 et la fin 2010 est désormais terminé. La tendance est à la remontée et les meilleurs taux s'éloignent. Ceux proposés par les différentes banques depuis début janvier sont effectivement supérieurs à ceux de décembre d'environ ¼ de point. Ensuite, la Bourse est sortie de ses hésitations. Elle affiche maintenant une nette tendance haussière. La barre symbolique des 4 000 points a été franchie et le seuil des 4 100 est aujourd'hui testé. Dans le même temps, l'ensemble des fondamentaux qui soutient l'économie n'est toujours pas au vert. Perspectives de croissance limitées, force du chômage et faibles gains de pouvoir d'achat restent toujours et encore d'actualité.

Si l'on comprend bien pourquoi les prix de l'immobilier ne peuvent plus flamber, une chute brutale n'est-elle pas le scénario le plus probable ? En effet, la capacité d'achat immobilier des ménages est proche de son maximum. Il faut désormais une vie entière d'épargne pour acquérir son habitation. Sur longue période, comme vous pouvez le voir sur ce graphique, le prix d'un logement représente en moyenne 2,7 années de revenus. En 2010, il en fallait plus de 4. Un simple retour dans le couloir « normal » des fluctuations et c'est une chute instantanée de 21% des prix. Retrouver la moyenne de long terme et c'est un effondrement de 35%. Certains le pensent. Ce n'est pas mon avis. Ce n'est pas mon avis pour trois raisons. Première raison, la décennie écoulée a été marquée par une modification radicale dans le crédit à l'habitat. Je veux parler de l'allongement de la durée des prêts. En 2000, les emprunts de plus de 25 ans représentaient seulement 0,8% de l'ensemble des crédits contractés par les ménages pour accéder à la propriété. 10 ans plus tard, cette part atteint plus de 25%. Ce n'est pas une simple évolution mais une révolution qui a permis aux ménages de digérer l'essentiel de la hausse des prix en relevant leur capacité d'achat.

La deuxième raison est démographique. La population française augmente. Sur les 10 dernières années, le nombre d'habitants s'est accru de 3,5 millions soit de 6%. C'est rapide. Mais moins que la hausse du nombre de ménages. Car, outre l'effet purement démographique, sont à prendre en compte des tendances sociétales comme la multiplication des familles monoparentales ou le nombre de personnes vivant seules. Cela tend à réduire le nombre de personnes vivant sous le même toit. Ce qui augmente donc d'autant les besoins d'habitation. La troisième raison est liée à l'offre et renvoie à la faiblesse chronique de la construction neuve. Malgré des années record en la matière, les mises en chantier ont été en moyenne de 385 milles dans les années 2000. C'est à peine suffisant pour absorber la nouvelle demande. C'est surtout très insuffisant pour combler le déficit estimé à 1 million de logements. Coincés entre des ménages qui ne peuvent plus, ou presque, injecter plus d'argent dans un projet immobilier, et des raisons objectives qui propulsent les prix toujours plus haut, notre scénario est celui d'un ralentissement progressif des prix en 2011 à 3% environ puis de leur stabilisation en 2012.

Ce scénario d'ensemble souffre de nombreuses exceptions régionales. Car attention, si décalage il y a, ce n'est pas seulement entre Paris et la province. Les prix des centres des grandes agglomérations ont progressé en 2010 à peu de choses près comme dans la capitale, soit 10% en moyenne, contre une hausse nationale de 6,7%. Cet écart entre les grandes villes et le reste du pays n'est évidemment pas une nouveauté. Mais cet écart s'est creusé. La carte de France immobilière ressemble ainsi à une peau de léopard. Une peau de léopard où les taches brunes représentent les grandes agglomérations aux bassins d'emplois dynamiques ou dotées d'atouts géographiques et climatiques. Dans ces zones, les marchés de l'immobilier vont restés tendus. Les zones plus claires représentent les alentours des communes moins recherchées, où l'offre est plus abondante.

Et après, à plus long terme ? La volonté des Français d'accéder à la propriété est intacte. Le décalage entre l'offre et la demande est loin d'être résorbé. Aucun doute : les prix se maintiendront à la hausse d'ici 2015. Mais une hausse limitée, que nous estimons à Xerfi à 1,6% en moyenne entre 2013 et 2015. La hausse va se faire grâce à Paris, dans les centres des grandes capitales régionales et dans les régions stars. Dans beaucoup d'autres zones en revanche, en particulier celles qui sont éloignées des grands centres, les prix vont flancher. Comme souvent, à la moyenne, il n'y a personne.

 
     
 


L'engagement citoyen
 :

Le Groupe Xerfi  entend participer activement à la réflexion sur les grands en jeux économiques.  Il mobilise à cette fin sa connaissance approfondie de l'économie mondiale et de tous les secteurs économiques, son expertise,  sa liberté d'analyse et de diagnostic conférée par son indépendance statutaire et financière.

Le Groupe Xerfi offre cinq niveaux d'accès à la connaissance économique:

  • L'analyse et la prévision sur le panorama complet des secteurs par Xerfi France,
  • Le décryptage des stratégies concurrentielles des entreprises par Precepta,
  • L'analyse du tissu français de sociétés par Xerfi Entreprises,
  • L'ouverture aux études des secteurs, des marchés et des groupes au plan mondial par Xerfi Global
  • Les grandes prévisions macro-économiques sur la France et l'international par Xerfi Previsis
 
 

www.xerfi.fr

 
Télécharger le player flash